Mes dernières chroniques

lundi 5 mai 2014

Les sorties littéraires du 05 au 11 mai 2014


"Le seul moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder" (Oscar Wilde)
BONNES LECTURES !!!
Port Royal, 1815.
Violet Sorrow, née d’une Créole et d’un Anglais, ne se tient plus de joie! Elle va enfin rencontrer la famille de son défunt père et visiter la lointaine Angleterre, dont son père lui a tellement parlé. Mais quand elle arrive sur place, elle reçoit un accueil mitigé. Son cousin germain Andrew, ce jeune homme exécrable qui passe ses journées à boire, semble la détester, alors que sa cousine Constance l’enchante par son caractère joyeux et spontané. La société anglaise est-elle aussi parfaite qu’elle l’avait pensé ? Et quel secret cache aux yeux du monde William, l’oncle de Violet ?
Les apparences sont parfois trompeuses, ce que notre héroïne apprendra aux détours d’un récit gothique où la folie côtoie une antique mythologie… Sans oublier un soupçon de romance.

Il n’était plus.
Ainsi il y avait bien une fin à cette histoire. Trois cents ans de souvenirs se bousculèrent dans ma tête, des ruelles de Prague aux salons de Berlin, dans la douleur et les regrets.
Je l'ai tant aimé.
Nous nous sommes tant déchirés.

« C’est qui, Natalie Wood ? Une énigme brune, une écorchure cinégénique, une mélancolie en fourreau d’organza, quelques citations et coupures de presse, une erreur d’aiguillage… »
… mais, pour la légende du grand cinéma, Natalie Wood, c’était aussi l’actrice inoubliable de Splendour in the Grass et de La fureur de vivre. Et c’était la fille douloureuse, nymphomane, bouleversante de talent et d’intensité qui, dans la nuit du 29 novembre 1981, se noya en face de l’île de Santa Catalina tandis que son mari, Robert Wagner, et son amant Christopher Walken, s’enivraient sur le pont d’un bateau précisément nommé Spendour. De la splendeur au drame : tel fut son étrange et romanesque destin…
Dans ce livre-opéra, Géraldine Maillet a choisi de revisiter l’existence de cette actrice à l’instant de sa mort. Flux de pensées, Hollywood et ses mirages, les hommes de passage, les triomphes, la solitude, les petites joies et les grands désespoirs…
Un roman ? Mieux : une descente aux enfers à travers le sexe, l’alcool, le glamour. En passant par le cœur d’une femme glorieuse et perdue.


Sahlla a décidé d'emmener Hugues sur la terre des Elfes, pour lui faire découvrir son peuple. Mais après avoir parcouru le long chemin qui mène dans cet autre monde, ils découvrent avec stupéfaction un pays dévasté et vidé de ses habitants. Les Elfes Noirs sont la cause de ce désastre ! Bannis pour avoir refusé de respecter le code de bienveillance, ces derniers sont bien décidés à asservir tous les peuples des Terres ancestrales. Sahlla, Hugues et Reghi vont devoir les devancer, trouver des peuples qu'ils pourront rallier à leur cause, mettre hors d'état de nuire les Elfes Noirs et libérer les peuples qui ont été déjà capturés. Une grande aventure s'annonce... Découvrez toute l'aventure dans Le Pays des Songes, L'Or des Lutins, Le Grand Secret,déjà parus, et bientôt dans La Terre des Elfes (mai 2014), et une nouvelle aventure en août 2014 !


Mère prodigue 
A la tête d'un empire commercial, Olivia s'est toujours sentie coupable : pour réussir, elle a sacrifié sa vie de famille. Ses enfants le lui reprochent durement, surtout depuis la mort soudaine de leur père, qui s'occupait si bien d'eux. Cassie, la petite dernière, ne le lui a d'ailleurs jamais pardonné : après l'enterrement, elle est partie vivre en Angleterre. 
Depuis, Olivia organise chaque été des vacances qui se veulent mémorables. Aucun travail, juste ses enfants et ses petits-enfants. Cette fois-ci, elle a loué l'un des plus grands yachts au monde. Mais le pardon ne s'achète pas, elle ne le sait que trop bien : Cassie ne viendra pas cette année-là non plus. Ses frères et sœur font bonne figure mais, de découvertes en révélations, le séjour familial s'avère explosif. 
Olivia a changé, mais ses enfants ne sont peut-être pas encore prêts à l'accepter.


Les hommes sont omniprésents dans cet immeuble de femmes... dans leurs nostalgies, leurs blessures, leurs colères et leurs désirs enfouis. Cinq femmes d'âges et d'univers différents unies par un point commun fort : elles ne veulent plus entendre parler d'amour et ont inventé une autre manière de vivre ... Jusqu'au jour où une nouvelle locataire vient bouleverser leur quotidien. Juliette est séduite par leur complicité, leur courage et leurs grains de folie. Mais elle, elle, n'a pas du tout renoncé ! Et elle le clame haut et fort. Va-t'elle faire vaciller les belles certitudes de ses voisines ? Ce roman vif et tendre oscille entre humour et gravité pour nous parler de la difficulté d'aimer, des choix existentiels, des fêlures des êtres humains et de leur soif de bonheur. On s'y sent bien.


" Je n'oublierai jamais le jour où j'ai appris que ma femme me trompait ". Un SMS lu par hasard. Le héros découvre que sa femme a un amant. Et que se passe-t-il ? Rien. Il ne fait aucune observation, ne modifie pas son comportement. Il observe sa femme, sa femme infidèle. L'a-t-elle toujours été ? Est-elle bien celle qu'il croyait connaître ? Le choix du silence sauvera-t-il leur couple ? Qu'en est-il de la mystérieuse Morgan Lorenz ? Le portrait d'un homme trompé, le portrait d'une femme dissimulatrice, le portrait d'un couple éternel.


Enfant, Dani est nain, comme ses parents. Après leur disparition brutale, des « perles » jalonnent son chemin, des personnages farfelus et pleins d’humanité qui l’aident à accepter sa différence. A l’hôpital, le petit garçon rencontre Monsieur Martín, un vieil oculiste dévoué à ses phares et amoureux d’une mystérieuse lanceuse de casino, qui lui enseigne que la passion est un guide parfois plus avisé que la raison.
Sur l'île de Capri, George, boxeur et photographe malgré sa jambe en moins, recueille le jeune Dani en fuite. Ensemble, ils réinventent l’univers grâce au cinéma et à la photographie. Dani apprend à maîtriser son corps pour mieux vivre ses rêves. Il dépasse sa condition, grandit et devient un homme.
Pourtant, à la veille de ses quarante ans, il se retrouve seul, abandonné par la femme de sa vie. Déboussolé, il part pour Capri afin d’enquêter sur l’enlèvement d’un enfant. Ce retour inattendu sur l’île est un signe. Au bout de son enquête, Dani trouvera peut être la force de devenir père.


Mara Dyer est une jeune fille de 16 ans comme les autres, jusqu’au jour où elle s’éveille dans un hôpital, sans aucun souvenir de l’accident qui a coûté la vie à ses trois meilleurs amis. 
Dévastée par le chagrin et un profond sentiment de culpabilité, elle souffre terriblement de la perte de ses proches.
Pour repartir à zéro, la famille de Mara part s’installer en Floride. Mais là encore, les nuits de la jeune fille restent agitées, hantées par des visions de l’accident. Mara a l’impression de revoir ses amis, et même de sentir la mort de certaines personnes. 
Mais que lui arrive-t-il? Est-elle en train de devenir folle ?
QUI EST VRAIMENT MARA DYER ?


« Ca va mademoiselle ? répéta-t-il.
Elle tourna vers lui. Il avança. Les herbes hautes montaient jusqu'à mi-jambe et il se fit la réflexion que la fille n'avait peut-être pas aperçu la prothèse fixée à sa jambe gauche. Il se trouvait maintenant face à elle. Dix mètres. La fille s'était encore approchée du précipice, le dos offert au vide.
Elle avait beaucoup pleuré, mais la fontaine semblait tarie. La maquillage autour de ses yeux avait coulé, puis séché. Jamal eut du mal à ordonner les signes contradictoires qui se bousculaient dans sa tête. Le danger. L'urgence. »

Il court vite, Jamal, très vite. A cause de sa prothèse à la jambe et autres coups du sort, il a un destin à rattraper et l'ambition de devenir le premier handicapé à réaliser l'une des courses d'endurance les plus ardues du monde, l'Ultra-Trail du Mont-Blanc. Parti s'entraîner, ce matin de février, sur la plus haute falaise d'Europe, il a d'abord remarqué l'écharpe rouge accrochée à une clôture ; puis la vision d'une femme,
 incroyablement belle, les yeux rivés aux siens, prête à sauter dans le vide. Ils sont seuls. Le temps est suspendu. Ultime recours, Jamal lui tend l'écharpe, mais la femme bascule.
Quelques secondes plus tard, sur les galets glacés de la plage déserte, Jamal trouve le corps inerte de l'inconnue, un filet de sang qui s'échappe du crâne. A son cou, l'écharpe rouge. Ceci est la version de Jamal.
La vraie ?
Léon Leyson vit une enfance heureuse au sein d’une famille modeste à Cracovie, jusqu’au début des persécutions envers les Juifs. Lorsque des soldats nazis frappent son père sous ses yeux, il comprend que plus rien ne sera comme avant.
Alors que la famille s’installe dans le ghetto juif de la ville, Oskar Schindler, patron allemand d’une usine de céramique, décide d’engager des hommes juifs, parmi lesquels le père de Léon et son frère. À l’âge de treize ans, le petit garçon parvient à convaincre un officier allemand de le laisser les rejoindre, bien qu’il doive monter sur une caisse en bois pour pouvoir atteindre les machines.
Schindler, qui le surnomme "le petit Leyson", s’attache à lui et lui octroie des rations de nourriture supplémentaires, avant de le sauver d’Auschwitz avec toute sa famille.
En 1949, Leon Leyson part pour les Etats-Unis, déterminé à débuter une nouvelle vie. Il meurt en janvier 2013, à 83 ans, juste après avoir remis son manuscrit à son éditeur.
Mis à part l'infidélité de son taureau, Champion, Lolle, une vache laitière, mène une vie tranquille dans un pré du nord de l'Allemagne. Jusqu'au jour où elle apprend de la gueule de Giacomo, un chat errant qu'elle a sauvé de la noyade, que le fermier a décidé de vendre le troupeau de bovins pour régler ses dettes.
Afin d'éviter de finir entre deux tranches de pain, Lolle, maligne comme un singe, décide de s'enfuir avec ses amis pour rejoindre le pays où les vaches sont sacrées, l'Inde ! Mais Old Dog, le chien sanguinaire du fermier, a bien l'intention de les en empêcher et de croquer cette sacrée vache !
Débute alors pour Lolle et ses amis un périlleux voyage qui les conduit de l'autre côté de l'Atlantique, de New York à l'Ouest américain, territoire des bisons, jusqu'aux contreforts de l'Himalaya, dans l'antre du yéti…
Au tournant du siècle dernier, naissait un petit garçon aux cheveux blonds, qui allait devenir un grand aventurier… En ces temps de grandes découvertes, on rêvait de nouvelles inventions. Alors que l’on assistait au début de l’aviation, Antoine construisait déjà, à l’âge de douze ans, sa propre machine volante. Et même si elle ne fonctionnait pas, cela ne le découragea pas ! Dans cet album foisonnant qui s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes, Peter Sís nous raconte l’histoire de ce petit garçon qui s’est donné tous les moyens pour réaliser son rêve : voler. On suit, pas à pas, ses débuts dans l’Aéropostale, mécanicien avant de devenir pilote, et on découvre des anecdotes de sa vie hors du commun. Au fil de rencontres et des voyages qui l’ont marqué, jusqu’à la Seconde Guerre mondiale au cours de laquelle il disparut, les planches magnifiques et captivantes de Peter Sis nous immergent totalement dans la vie de ce formidable aviateur, qui aimait lire et écrire pendant qu’il volait…
Vingt-cinq ans après le best-seller mondial Jamais sans ma fille, écrit par Betty, sa mère, Mahtob Mahmoody a décidé de raconter toute l'histoire. Fille d'une Américaine et d'un médecin iranien installé depuis plusieurs années aux Etats-Unis, Mahtob a 4 ans lorsqu'elle part pour des vacances en Iran avec ses parents. Une fois sur place, son père révèle la véritable raison de ce voyage :
« Maintenant, vous êtes dans mon pays. Vous devrez respecter mes règles. Vous resterez ici jusqu'à la mort. »
Pendant un an et demi, la fillette et sa mère seront retenues prisonnières, subissant les coups et la folie d'un père. Elles finiront par s'évader.
Dans Vers la liberté..., Mahtob Mahmoody revient sur ces événements dramatiques et raconte sa vie après leur fuite d'Iran : comment, des années durant, elle a vécu dans la peur d'un nouvel enlèvement ; l'obligation de prendre un nom d'emprunt pendant toute sa scolarité, la maladie grave qui a failli lui voler la vie à l'adolescence ; l'ombre menaçante
 et les chantages de son père, la célébrité de sa mère, les trahisons, la haine, les cauchemars, les petits bonheurs de l'existence et la force de l'espérance aussi.
Un vieillard solitaire, Elias Ein, se retire à Braunau am Inn, un village isolé en Autriche. Bientôt, Elias découvre dans sa nouvelle maison un escalier dérobé qui donne accès à une vaste bibliothèque souterraine. Sur les étagères figure le«Grand livre de la vie», où Dieu a consigné le destin de chaque être humain. Premier roman.
« Vous n’êtes pas drôle, Monsieur Toulemonde, c’est ça votre problème. Vous êtes triste ! Triste à mourir ! Et c'est justement ce que vous êtes en train de faire. »
La médecine a tranché : Jean Toulemonde, père de famille et employé modèle, n’est pas drôle. Il doit trouver le sens de l’humour, c’est une question de vie ou de mort. Cette quête va bouleverser son existence et le conduire à rencontrer quelqu’un…
Un roman pas comme les autres, plein de suspense, d’humour et de fantaisie, sur la fragilité des êtres et des sentiments.
Depuis 30 ans, Gaspard est le majordome du riche et fantaisiste Jules Berlingault. Un jour, celui-ci décide de léguer toute sa fortune à son domestique. Gaspard décide d'offrir des vacances à l'île de Ré aux voisins de son immeuble, pour les réconcilier après de complexes querelles de palier.
A San Francisco, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, trois jeunes américaines d'origine chinoise se rencontrent en auditionnant pour un cabaret chic de la ville. De caractères et de familles très différentes, Grace, Helen et Ruby tentent de réaliser leurs rêves. Mais l'attaque de Pearl Harbor, exacerbant la paranoïa et la méfiance des Américains, va leur compliquer la tâche.
Un suspense psychologique aussi haletant et troublant que Les Apparences de Gillian Flynn, flirtant avec le fait divers tragique...
"Je sais ce que dirait mon mari: que j'ai trop de temps, qu'il faut que je m'occupe, que je prenne mes médicaments. C'est le syndrôme du nid vide, voilà ce qu'il raconte à ses amis au pub, à sa mère. Il a toujours dit que j'avais une imagination débordante."
Mais voilà les hallucinations de Marta redoublent, d'intensité, de réalisme, de significations. Qui est vraiment son mari? Que lui est-il arrivé? Pourquoi n'a-t-elle plus d'autre famille? Et, elle-même, peut-on lui faire confiance? Peut-elle se faire confiance ?
La fin du monde n'était qu'un début.

Dans Le Passage, Justin Cronin avait imaginé un monde terrifiant, apparu à la suite d'une expérience gouvernementale ayant tourné à l'apocalypse. Aujourd'hui, l'aventure se poursuit à travers l'épopée des Douze, le deuxième volet de la trilogie monumentale de Justin Cronin.

De nos jours. Alors que le fléau déclenché par l'homme se déchaîne, trois étrangers naviguent au milieu du chaos. Lila, enceinte, est à ce point bouleversée par la propagation de la violence et de l'épidémie qu'elle continue de préparer l'arrivée de son enfant comme si de rien n'était, dans un monde dévasté. Kittridge, surnommé « Ultime combat à Denver » pour sa bravoure, est obligé de fuir pour échapper aux mutants viruls, armé mais seul et conscient qu'un plein d'essence ne le mènera pas bien loin. April, une adolescente à la volonté farouche, lutte, dans un paysage de ruines et de désolation, pour protéger son petit frère. Tous trois apprendront bientôt qu'ils n'ont pas été totalement
 abandonnés – et que l'espoir demeure, même au coeur de la plus sombre des nuits.

Cent ans plus tard. Amy et les siens – les héros du premier volet de la trilogie, qui se battaient dans Le Passage pour le salut de l'humanité – ignorent que les règles du jeu ont changé. L'ennemi a évolué. Les douze vampires modernes à l'origine de la prolifération des viruls ont donné naissance à un nouveau pouvoir occulte, incarné par le maléfique Horace Guilder, avec une vision de l'avenir infiniment plus effrayante encore. Si les Douze viennent à tomber, l'un de ceux qui se sont ligués pour les vaincre devra le payer de sa vie.
Extraordinaire parabole sur le thème du sacrifice et de la survie due à l'esprit fertile et à la plume magistrale de Justin Cronin, Les Douze comblera les attentes des nombreux admirateurs du Passage, best-seller international unanimement salué par la critique, autant qu'il séduira tous ceux qui ne connaissent pas encore l'univers tout à fait prodigieux créée par Cronin. Brillant, haletant, poignant, la lecture des quelque mille pages des Douze vous fera passer des nuits blanches.
Après l'incendie accidentel de son logement, Léon, sans famille, est envoyé dans une maison de retraite. Renouant avec son passé de rebelle, il décide, aidé d'un autre acolyte d'arracher Roger, un autre pensionnaire, d'une mort certaine.
Il n'y a aucun répit pour Sofia, le jeune héritier de la dernière des dragons et seul espoir contre Nidhoggr, Vouivre féroce, né à détruire le reste du monde. La bataille pour la conquête du fruit de Eltaninn vient de s'achever, mais l'ennemi rôde toujours : un événement si terrible à embrouiller le gemme de puissance de l'Arbre-Monde, quelque chose de terrible est arrivé dans une ville lointaine, conservé dans le donjon de la maison de Sofia. Sofia et ses compagnons de voyage doivent sortir de Munich, la ville où se cache la menace et au même moment la clé d'annientarla, une bataille contre le temps pour éviter le triomphe définitif de Nidhoggr. Sur leur chemin, ils rencontreront les nouveaux et anciens alliés, utilisant un artefact ancien qui, déjà par le passé, a été utilisé avec des résultats tragiques. Il était joint à un pouvoir immense et dangereux, mais il est le seul capable de sauver le monde.
Quand un play-boy habitué à jouer avec les sentiments des femmes se retrouve pris à son propre piège… tout se complique ! 
Drew, la trentaine irrésistible, est associé dans une grande banque d’investissement new-yorkaise. Le pouvoir, l’argent, les femmes, absolument tout lui réussit. Très sûr de lui et arrogant, il assume son statut de beau gosse et enchaîne les aventures sans lendemain. Jusqu’au jour où une femme lui résiste. Kate Brooks est sublime, brillante, et ambitieuse… mais fiancée et inaccessible. Lorsqu’il la rencontre dans un bar et tombe sous son charme, il ignore encore qu’elle deviendra sa collègue quelques jours plus tard… Bouleversés par le magnétisme sexuel qui les aimante et engagés dans une rivalité professionnelle diabolique, ils vont jouer avec leurs sentiments, s’aimer et se détester. Drew, le séducteur invétéré, nous prend à partie et nous décrit la façon dont il tombe amoureux. Il nous confie avec autodérision et cynisme ce que les hommes pensent vraiment…
Depuis toujours, il y a dans le monde des hommes et des femmes qui ont su dire non a ce qui leur paraissait inacceptable.


Alors qu’elle vient d’enterrer son père, Tommie est contactée par une femme dont la fille a été kidnappée il y a trente-et-un ans et qui prétend... être sa mère. La vie de la jeune femme repose-t-elle depuis toujours sur un mensonge ? Lancée dans une quête d’identité et de vérité, Tommie se plonge dans un passé qu’elle découvre parsemé de cadavres. Bientôt elle est traquée par des individus prêts à tout pour la contraindre au silence... 


Soixante-six ans après sa disparition, Hitler se réveille dans un terrain vague de Berlin. Et il n'est pas content : quoi, plus personne ne fait le salut nazi ? L'Allemagne ne rayonne plus sur l'Europe ? Tous ces Turcs qui ont pignon sur rue sont venus de leur plein gré ? Et, surtout, c'est une FEMME qui dirige le pays ? Il est temps d'agir. Le Führer est de retour et va remettre le pays dans le droit chemin. Et pour ça, il lui faut une tribune. Ca tombe bien, une équipe de télé, par l'odeur du bon filon alléchée, est toute prête à la lui fournir. 
La machine médiatique s'emballe et bientôt, le pays ne parle plus que de ça. Pensez-vous, cet homme ne dit pas que des âneries ! En voilà un au moins qui ne mâche pas ses mots. Et ça fait du bien, en ces temps de crise… 
Hitler est ravi qui n'en demandait pas tant. Il le sent, le pays est prêt. Reste pour lui à porter l'estocade qui lui permettra d'accomplir enfin ce qu'il n'avait pu achever…...


Bref roman rock et sentimental, Si le froid est rude tend à la perfection l’élastique entre le comique du désespoir et le cinglant du chagrin. Tandis qu’il accompagne son père au bout de son cancer, le narrateur arpente les ruines d’une rupture amoureuse, tiraillé entre la banalité du tragique et le brouillage de ses hiérarchies. Avec une drôlerie désenchantée, cette voix entraîne le lecteur dans ce cycle d’essorage émotionnel, avec l’élégance et la fausse nonchalance d’une chanson de Lloyd Cole ou d’un film de Hal Hartley.


Sur les traces de sa mère disparue quand elle-même avait huit ans, Anne Brunswic fait le portrait d’une famille juive dans les turbulences de l’exode et de la guerre, et d’une jeune femme qui se reconstruit dans les embellies du baby-boom.


En 2009, Céline Curiol se trouve confrontée à l’étrange sensation d’avoir perdu le goût de vivre, celui de penser, d’imaginer. De ne plus pouvoir réagir. Agir sur son propre corps, le maîtriser. Quelques années plus tard, elle tente de dire et de comprendre comment s’est insinuée en elle cette extrême fragilité physique et psychologique dont elle revisite les strates, désireuse de circonscrire les symptômes de cette maladie appelée dépression, en parler, la nommer ; tant la solitude et le déni qui à l’époque l’entouraient jusqu’à la submerger auraient pu la tuer.

Longs cheveux noirs, courbes sexy, Tenley est une jeune femme magnifique. Hayden, le tatoueur auquel elle demande un dessin complexe pour orner son dos, est fasciné. Derrière les apparences, il devine une jeune femme très sensible, avec des tragédies et des blessures. Hayden, lui, est tout ce dont Tenley a toujours rêvé : un homme beau et fort, un vrai bad boy qui éveille chez elle le désir d’explorer leurs corps. Prise au piège d’une vie compliquée, la jeune femme voit aussi en Hayden un moyen de s’évader et de laisser les secrets derrière elle. L’intense passion physique qu’ils vivent pourra-t-elle résister au poids du passé ? Intense, déchirant, sombre et sensuel : une histoire d’amour incomparable.
Aurélie a tout perdu : son poste de bibliothécaire et son fiancé. Elle rejoint son frère à Paris et s'inscrit sur Facebook où elle substilise l'identité d'une journaliste. Une nouvelle vie s'offre à elle et même une autre histoire d'amour, mais la vraie journaliste rentre de vacances.
Les jeunes femmes d'aujourd'hui croient-elles encore aux contes de fées ?
C'est peu probable pour ce qui concerne Pascaline Villers.
A vingt-six ans, celle que tout le monde surnomme Cali a cessé de rêver au prince charmant. Elle se contente d'un job pas franchement à la hauteur de ses espérances dans un hôtel parisien poussiéreux et tue le temps comme elle le peut.
Aussi, quand sa meilleure amie, la pétillante et dévergondée Daphné lui propose de la remplacer incognito comme serveuse dans une partie fine donnée par un notable libertin et membre de La Société, elle y voit une excellent occasion de se distraire tout en arrondissant substantiellement sa fin de mois.
Pasccaline va alors découvrir à ses dépens qu'on ne badine pas avec les règles strictes de l'organisation secrète et qu'on ne défie pas Alexis Duivel sans en payer chèrement les conséquences.
Acculée par le troublant vice-président de la Société à honorer sa dette et défendre la cause de son amie, la loyale Cali s'attend à tout
 sauf à trouver beaucoup d'intérêt et de plaisir dans le travail d'un genre très très particulier qui s'impose à elle, et pourtant...

Après "Qui de nous deux ?" et "Mission Azerty", ce troisième opus de la série va vous éclairer davantage dur certaines valeurs fondamentales régissant la Société qui sait se montrer tout aussi implacable envers ceux qui la menacent que généreuse envers ceux qui la servent, jusqu'à faire croire parfois, aux contes de fées.
Nick Kavanaugh, ancien des Forces spéciales désormais flic coriace de la police du comté, et Kate, sa femme avocate, sont devenus les tuteurs de Rainey Teague, 10 ans, orphelin au passé obscur. Alors que de mystérieuses forces du mal manipulent l’enfant pour qu’il sème la désolation autour de lui, l’enquête criminelle sur le braquage meurtrier de la First Third Bank se poursuit. Un dangereux suspect s’enfuit à la faveur de son transfert en prison, l’avion qui transportait une bande d’espions chinois se crashe en plein vol, et un mafieux trouve la mort lors d’une fusillade dans un grand magasin… Ces péripéties ne sont rien, toutefois, au regard des épisodes surnaturels et glaçants qui ébranlent cette petite ville du Sud, par ailleurs si charmante.

Dans ce roman haletant à la croisée des genres, les scènes d’action spectaculaires se succèdent à un rythme effréné, faisant de Retour à Niceville un thriller cinématographique à vous donner la chair de poule
Ils ont fait un bond dans ma wish-list:
-N'oublier jamais
-L'enfant de Schindler





4 commentaires:

  1. Pas beaucoup de trucs qui me tentent vraiment vraiment. Peut etre Love game.

    RépondreSupprimer
  2. Et bien pour ma part une longue liste de wishes ! que je compte chroniquer dans les envies du mercredi de demain :-)
    Très bonne semaine je trouve !

    RépondreSupprimer
  3. Il y a que trois livres qui me plairait bien. Le maitre des clés, La fille dragon et Retour à Niceville

    RépondreSupprimer

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/40/cjqy.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 99
-Pages tournées: 31249
-Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg