Mes dernières chroniques

jeudi 30 janvier 2014

Automne écrit par Jan Henrik Nielsen

Genre: Dystopie (dès 13 ans)
Nombre de pages: 336
Date de sortie: 03/01/2014
Prix support papier: 15€90
Prix format numérique: 10€99
ISBN: 9782226247223
Editions: Albin Michel Wiz

Synopsis :
La Grande Catastrophe a anéanti le monde. Depuis six ans, les plantes, les animaux puis les hommes sont tombés malades. La terre est devenue un endroit toxique et ses habitants vivent reclus, avec des réserves de nourritures. Même l’eau est rare. Deux sœurs, Fride et son aînée, Nanna, habitent dans un bunker sur une toute petite île avec leur père. À la faveur de circonstances exceptionnelles – leur père tombe malade – les filles sont obligées de sortir pour trouver des médicaments. Commence alors un long périple à pied dans un paysage désolé : les rencontres, les peurs, la joie surprenante de voir ce monde qu’elles ne connaissent plus, les rendent plus fortes, avec au bout, l’espoir d’une nouvelle vie…

Mon avis :
Si je vous dis que c'est la couverture qui m'a fait craquer, vous me croyez ?
Eh oui, j'ai eu un coup de cœur pour cette jolie illustration, du coup, ce roman est passé dans mes lectures prioritaires, je voulais trop découvrir ce qui se cachait derrière cette belle couverture.
Automne est une dystopie de 336 pages, comprenant 34 chapitres assez courts, il est destiné aux lecteurs à partir de 13 ans. Le style de l'auteur est simple et les plus jeunes n'auront pas de difficultés à suivre cette histoire.
Dès le début, l'ambiance est assez sombre, on apprend qu'il y a eu sur terre une catastrophe, qu'il reste très peu d'humains, car ils ont attrapé « la maladie », nous faisons la connaissance de Nanna et Fride, deux sœurs qui vivent dans un bunker avec leur papa.
Elles n'ont qu'une envie, c'est de sortir de cet enclos et explorer l'extérieur, mais leur papa est très vigilant et surveille constamment les filles, mais un jour, elles vont dévier la surveillance de leur père et vont s'échapper pour une petite balade, un bol d'air...
Leur papa va les rattraper rapidement, cela va lui permettre de voir qu'il y a peu être moins de dangers qu'il le pensait, il va donc être plus conciliant et organiser une petite sortie pour pêcher. La petite famille commence à manquer de nourriture, cela sera l'occasion de joindre l'utile à l'agréable.
Malheureusement, leur escapade va être de courte durée, leur papa va attraper la maladie, le seul moyen qu'il guérisse est que les filles aillent en ville chercher des médicaments qui se trouvent cachés dans leur ancien appartement.
C'est donc le cœur rempli d'angoisse et de questions que Nanna et Fride vont prendre la route pour une aventure hors du commun avec une seule idée en tête : sauver leur papa.
Il y a peu de protagonistes, Nanna et Fride feront la connaissance d'un homme, un couple et d'un enfant, il y a des gentils et des méchants évidemment, tout le monde est très méfiant, les survivants ne veulent pas attraper la maladie et sont toujours surpris de rencontrer d'autres rescapés.
J'aurais aimé plus de détails sur la catastrophe, finalement, cela reste très flou, nous ne savons pas vraiment ce qui s'est passé, ni pourquoi.
Le roman n'est pas très long et quelques longueurs supplémentaires n'auraient pas été de refus.
En ce qui concerne les personnages, je ne me suis attachée à aucune des héroïnes, les deux sœurs sont mignonnes et courageuses, peut être un peu trop naïves, mais cela se comprend à cause de leur jeune âge, cependant, il est difficile de se retrouver en elles.
Les autres personnages sont rapidement survolés, il y a juste Oiseau qui fait un bon bout de chemin avec les filles.
Ce qui m'a beaucoup déçue, c'est que je n'ai pas été surprise par le fil de l'histoire, dès le commencement, j'ai compris ou l'auteur voulait en venir. En ce qui concerne la fin du roman, je l'avais devinée depuis un long moment, donc pour le suspens, c'est out, dommage !

Pour conclure :
Un roman sombre avec quelques passages troublants, cependant, j'aurais aimé qu'il soit plus étoffé, plus détaillé et qu'il me surprenne un peu plus.
Lily
EXTRAIT:
Nanna se lève, prend la lampe de poche rangée sur une étagère de la bibliothèque et descend à la cave sans se presser. L’étroit escalier de béton est glissant, ce qui l’oblige à se tenir à la rampe. Des ampoules nues luisent faiblement au plafond. La cave se divise en différentes pièces. La plus vaste, c’est la réserve de nourriture. Il n’y a que papa qui en ait la clé. Après ça, la chaufferie, où se trouve le générateur qui produit l’électricité ; l’atelier, avec un petit plan de travail sur lequel on peut faire de la menuiserie ; le débarras, où ils entreposent toutes sortes de choses dont ils ne se servent pas ; et puis les toilettes, le puits, et enfin la buanderie, où sont installés l’espalier et le puits. Plus d’autres pièces, mais elles sont vides.
Nanna progresse lentement à la cave en éclairant ses pas.
– Fride, où es-tu ? Je vais te trouver, dit-elle en s’efforçant de prendre une voix enthousiaste.
Il fait complètement noir dans la buanderie ; au centre de la pièce se dresse un gros tas de linge sale. Nanna sourit. Elle se glisse jusqu’à la montagne de vêtements et déclare :
– Oh là là, je suis fatiguée. Je crois que je vais m’asseoir un peu.
Et elle se laisse tomber en plein milieu du tas de linge. Mais rien ne se passe. Fride n’en sort pas à quatre pattes, comme cela s’est produit tant de fois auparavant. Nanna inspecte toutes les cachettes habituelles : l’intérieur du placard du débarras, le conduit d’aération – celui derrière le réservoir d’essence de la chaufferie, là où, une fois, sa sœur s’est retrouvée coincée –, la caisse à matériel de l’atelier. Mais pas de Fride nulle part. Nanna revient dans le couloir et balaie les alentours avec sa lampe. Elle est sur le point de remonter lorsqu’elle remarque que la porte de la réserve est entrebâillée. Papa aurait oublié de fermer à clé ? Ça ne lui est jamais arrivé. Il y a plein de trucs qu’il oublie ces derniers temps : la vaisselle, la lessive… Il n’est pas rare que la journée soit déjà bien entamée quand elles ont enfin droit à leur petit déjeuner. Fride s’est-elle cachée dans la réserve ? Elle est peut-être assise là-dedans, comme une petite souris, en train de grignoter du chocolat. Alors là, papa va se mettre en colère.

Logo LivraddictRendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/40/cjqy.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 99
-Pages tournées: 31249
-Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Blogueuse littéraire depuis le 1er janvier 2013
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg