Mes dernières chroniques

mercredi 26 mars 2014

Ne lâche pas ma main écrit par Michel Bussi


Auteur: Michel Bussi
Genre: Thriller
Nombre de pages: 374
Date de sortie: 07/03/2013
Prix support papier: 21€50
Prix format numérique: 14€99
ISBN: 978-2258099944
Editions: Presses de la Cité

Acheter sur Amazon

Synopsis:

Un couple amoureux dans les eaux turquoise de l'île de La Réunion. Farniente, palmiers, soleil.
Un cocktail parfait. Pourtant le rêve tourne au cauchemar.
Quand Liane disparaît de l'hôtel, son mari, Martial Bellion, devient le suspect n° 1. D'autant qu'il prend la fuite avec leur fille de six ans.
Barrages, hélicoptères... la course-poursuite est lancée au coeur de la population la plus métissée de la planète.
Et si cette chasse à l'homme, ponctuée de cadavres, dissimulait la plus redoutable des manipulations ?

Un thriller qui cogne comme un verre de punch.
 A déguster vite, fort et frais.

Mon avis:
J'ai dans ma bibliothèque "Un avion sans elle" et "Nymphéas noirs" et j'ai bien l'intention de les lire prochainement. 
Il y a quelques semaines, en allant à la bibliothèque, je suis tombée, par hasard, sur "Ne lâche pas ma main", étant donné que je l'avais dans ma wish-list, j'en ai profité pour l'emprunter et découvrir enfin la plume de Michel Bussi.

Informations:
"Ne lâche pas ma main" est un roman policier de 374 pages. Il contient 53 chapitres. 
Les personnages principaux sont Martial Bellion et sa fille Josapha (Sofa)
Les personnages secondaires sont Liane (la femme de Martial), Gabin (le barman), Eve-Marie (la femme de ménage), Rodin (victime), Margaux et Jacques Jourdain (vacanciers), Aja (enquêtrice), Armand Zuttor (directeur de l’hôtel), Graziella Doré (ex femme de Martial), entre autres ...

Un mot sur l'histoire:
Liane et Martial Bellion sont en vacances à l'île de La Réunion avec leur petite fille Sofa âgé de six ans.
Ils font la connaissance d'un couple Margaux et Jacques et passent ensemble de longs après-midi à se prélasser devant la piscine.
Cela ressemble à des vacances idylliques, et pourtant ... 
Soudainement Liane disparaît sans laisser de trace. Certains témoins et éléments démontrent que son mari est le principal suspect et qu'il pourrait l'avoir assassiné.
C'est alors que démarre une chasse à l'homme. Martial s'enfuit avec sa fille, mais tout porte à croire qu'il est mal attentionné. Une course contre la montre commence pour les policiers chargés de l'enquête. Il faut qu'ils retrouvent au plus vite cet homme afin de protéger la petite Sofa.

Mes ressentis:
Ceux qui connaissent bien le blog et mes goûts littéraires savent que je ne suis pas une grande lectrice de romans policiers. Pourtant, je sais qu'il y a de très bons auteurs dans ce genre littéraire, c'est pour quoi, j'essaie de rester ouverte et d'en lire de temps en temps.
Mon choix s'est porté sur Michel Bussi, car les couvertures de ses romans me plaisent et les résumés nous mettent déjà dans l'ambiance.
J'ai aimé son style, sa plume. "Ne lâche pas ma main" ne demande pas un grand effort de concentration. L'histoire se déroule tranquillement et on se prend facilement à suivre le récit.
Les enquêteurs ne prennent pas une grande place, on suit plus Martial et sa fille. Les liens qui les unissent, sont particuliers et apportent une atmosphère singulière à l'histoire. 
Personnellement, je me suis plus attachée à la petite Sofa, j'avais mal au cœur pour elle.
C'est donc une victoire pour moi, j'ai vraiment apprécié cette lecture, même si je suis loin du coup de cœur, j'ai passé un bon moment et j'ai hâte de me replonger dans un autre roman de Michel Bussi.

J'ai aimé :
*J'ai aimé le fait que ce thriller se passe sur l'île de La Réunion. L'auteur transmet beaucoup d'éléments dans son récit. Il y a du vocabulaire réunionnais, des descriptions sur les lieux, l'environnement... 
Tout est très bien expliqué et on n'a aucun mal à se projeter sur cette île même si on n'a pas eu la chance de la visiter.
*J'ai adoré la petite Sofa. Cette petite fille est tellement touchante. Sa peur transperce le texte, c'est déconcertant. Elle est en alerte du début à la fin. Elle se méfie de tout le monde et surtout de son papa. Elle sent le danger, mais surmonte ses peurs, ses doutes malgré tout.

J'ai moins aimé :
*Une petite déception sur le dénouement de l'histoire.
Habituellement, dans tous les genres littéraires et pas seulement pour les policiers, je me laisse porter par les mots et je ne cherche pas à connaitre la fin avant l'heure.
Là, je ne savais pas qui était concrètement l'assassin, Martial ou quelqu'un d'autre ... Si j'y avais réfléchi, je pense sincèrement que ça m'aurait sauté aux yeux.
Du coup, lorsque l'intrigue est tombée, ça ne m'a fait ni chaud ni froid, car finalement, c'est assez logique. Nous avons plein d'éléments qui nous donnent les réponses.
J'aurais aimé être vraiment surprise, tomber de haut, comme les bons thrillers savent le faire !

*Je me suis ennuyée à certains passages que je n'ai pas trouvés très prenants. Il n'y en a pas beaucoup, c'est surtout lorsqu'on retrace tout le passé et les ancêtres d'Aja. Personnellement, ces quelques longueurs ne m'ont pas passionnée.
Il y a également, beaucoup de détails sur l'évolution de l'île. C'est vrai que cela peut être intéressant, et que dans un autre contexte, j'aurais apprécié, mais j'ai décroché, car j'ai trouvé cela trop scolaire.

Pour conclure:
"Ne lâche pas ma main" est destiné pour tout public, même si les thrillers ne sont pas votre tasse de thé, c'est le livre parfait pour apprécier ce genre littéraire. L'histoire m'a convaincue. J'ai passé un agréable moment et j'ai envie de découvrir les autres ouvrages de Michel Bussi. Qui sait, je vais peut-être devenir une adepte des romans policiers grâce à ce genre d'auteur !!
Angélique

Extrait:

10h25
-Approche, maintenant, ma puce. Il est magnifique, ton bouquet.
J'hésite. Je serre les tiges de mon bouquet contre mon coeur. J'ai l'impression que le trou tremble encore.
-Approche, ma puce, tu n'as pas le vertige ?
-Non ...
-Donne-moi ta main. Tu vas jeter les fleurs au fond du cratère pour que la vieille dame aux cheveux bleus aille au paradis.
J'ai envie de dire à papa que s'il n'avait pas tué mamie, on n'aurait pas eu à faire tout ce cirque, le paradis, les fleurs, pousser la voiture, mais je n'ai pas envie qu'il se fâche à nouveau.
J'avance. Mes pieds sont à dix centimètres du trou.
La main de papa est humide.
Le trou ressemble à une grande bouche. Une bouche affamée qui ne veut pas seulement avaler mon bouquet, mais moi aussi, comme les grands dents des chevaux quand on leur tend de l'herbe à travers le grillage.
Ils veulent les doigts aussi. La main. Le bras.
Je prends appui sur les rochers, tout près du bord, je voudrais que mes fleurs tombent tout au fond.
-Tu me tiens bien, papa ?
Jamais maman ne m'aurait laissé faire ça.
Je me penche, je suis presque au dessus du trou. Papa tient ma main gauche pendant que ma main droite dessine un grand moulinet, puis soudain je lance le bouquet.
Les fleurs se dispersent en pluie.
Elles tombent sans bruit. Je baisse la tête, je voudrais les suivre des yeux le plus loin possible, jusqu'au centre de la terre.
J'entends juste le souffle du vent dans les feuilles et des insectes qui bourdonnent, loin dans le ciel; ou peut-être que ce sont les hélicoptères.
-Me lâche pas, papa, hein ?



Parlons de l'auteur:
Michel Bussi (né le 29 avril 1965 à Louviers) est un auteur français de romans policiers 
Son premier roman, Code Lupin, s’est vendu à plus de 7 000 exemplaires et a ensuite été publié en feuilleton, pendant 30 jours lors de l’été 2010 par le quotidien Paris Normandie. Son deuxième roman, Omaha crimes, a obtenu le prix Sang d’encre de la ville de Vienne en 2007, le prix littéraire du premier roman policier de la ville de Lens 2008, le prix littéraire lycéen de la ville de Caen 2008, le prix Octave Mirbeau de la ville de Trévières 2008 et le prix des lecteurs Ancres noires 2008 de la ville du Havre, devant les meilleurs auteurs de polar de l’année.
Il publie en 2008 son troisième roman, Mourir sur Seine, qui se déroule pendant l’Armada 2008 de Rouen, et qui s’est vendu en quelques semaines à plusieurs milliers d’exemplaires. Mourir sur Seine a obtenu en 2008 le prix du Comité régional du livre de Basse-Normandie (prix Reine Mathilde). Il a publié en 2009 un nouveau roman, Sang famille, destiné à la fois aux adultes et aux adolescents. En 2010, il participe au recueil de nouvelles Les Couleurs de l’instant, avec une longue nouvelle, T’en souviens-tu mon Anaïs ?, qui se déroule à Veules-les-Roses et traite de la « légende » d’Anaïs Aubert.
À partir de 2010, il est publié aux Presses de la Cité. Son roman Nymphéas noirs, huis-clos qui se déroule dans le village de Giverny, sort le 20 janvier 2011. Il obtient un succès critique et populaire important, et remporte notamment le prix des lecteurs du festival Polar de Cognac, le prix du polar méditerranéen (festival de Villeneuve-lez-Avignon), le prix Michel Lebrun de la 25e heure du Mans, le prix des lecteurs du festival Sang d’Encre de la ville de Vienne (« gouttes de Sang d’encre »), le Grand prix Gustave Flaubert de la Société des écrivains normands, devenant ainsi le roman policier français le plus primé en 2011.
En janvier 2012, il publie son sixième roman, Un avion sans elle, toujours aux Presses de la Cité. S’il reste fidèle aux intrigues psychologiques basées sur les faux-semblants et la manipulation du lecteur, mêlant passé et présent, ce roman pour la première fois n’est pas principalement situé en Normandie. Salué par Gérald Collard comme le polar de l’année, Un avion sans elle est récompensé par le prix Maison de la presse 2012, le prix du roman populaire 2012 et le prix du meilleur polar francophone 2012 (Montigny-les-Cormeilles). Vendu à plus de 40 000 exemplaires au cours de l’année 2012, il est actuellement en cours de traduction dans plusieurs pays européens et hors d’Europe (Espagne, Allemagne, Italie, Russie, Bulgarie, Pologne, Corée…). Les droits ont été achetés pour une adaptation cinématographique.

Bibliographie:
♦Ne lâche pas ma main
♦Un avion sans elle
♦Nymphéas noirs
♦Les couleurs de l'instant
♦Sang famille
♦Mourir sur Seine
♦Omaha crimes
♦Code Lupin

Quelques liens indispensables:
  Logo Livraddict Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Maintenant reste à voir ce que tu penseras des autres de Michel Bussi du coup :) Merci pour ton retour sur ce livre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais essayer de lire "Un avion sans elle" prochainement :)

      Supprimer

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/40/cjqy.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 99
-Pages tournées: 31249
-Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg