Mes dernières chroniques

vendredi 25 avril 2014

Le pays des contes T1: Le sortilège perdu écrit par Chris Colfer

Auteur: Chris Colfer
Genre: Jeunesse (dès 9 ans)
Nombre de pages: 414
Date de sortie: 17/10/2013
Prix support papier: 16€95
Prix format numérique: 11€99
ISBN: 9782749919768
Editions: Michel Lafon

Acheter sur Amazon


Synopsis:

Il était une fois, dans une ville parfaitement ordinaire, des jumeaux prénommés Alex et Conner… Le jour où leur grand-mère leur offre un livre ancien, Le Pays des contes, leur vie plutôt morose change du tout au tout. Et pour cause ! Ce grimoire se révèle magique et les transporte dans un univers où les contes sont devenus réalité. Sauf que ce monde est beaucoup moins merveilleux que celui des belles histoires qu’ils ont lues. Boucle d’Or est une criminelle recherchée, Blanche Neige dissimule un lourd secret, et le Petit Chaperon Rouge n’a même plus peur du loup. Pour rentrer chez eux, Alex et Conner n’ont qu’un seul moyen : rassembler huit objets magiques comme la pantoufle de Cendrillon ou encore des cheveux de Raiponce, tout en tentant d’éviter les foudres de la Méchante Reine. Car cette dernière semble avoir un plan machiavélique qui pourrait bien piéger les jumeaux dans cette étrange contrée. À tout jamais.

Entrez dans la légende…

Faites vos vœux !

Mon avis:
Ce mois-ci, j'ai sorti ce livre " Le pays des contes" de ma PAL, je l'ai acheté il y a déjà plusieurs mois et depuis ça me titillait de le lire et je ne suis pas déçue !

Informations:
"Le sortilège perdu" est un le premier tome de la saga "Le pays des contes". Ce roman jeunesse plaira aux lecteurs dès 9 ans. C'est un beau pavé de 414 pages, contenant 24 chapitres.
Personnage principal : Alex et Conner
Personnages secondaires: Cendrillon, Raiponse, Grenouille, Le petit chaperon rouge, La belle au bois dormant, entre autres ...

Un mot sur l'histoire:
Alex et Conner sont jumeaux et pourtant tellement différents. 
Alex est une petite fille très sérieuse et studieuse alors que Conner, est lui, un garçon un peu taquin qui ne se prend pas la tête. Mais tous deux sont très complémentaires, c'est d'ailleurs ce qu'ils vont nous prouver dans leur belle aventure.
Un beau jour, la grand-mère des enfants va leur offrir un livre de contes. Les jumeaux ont été élevés avec l'amour des livres, leur papa était libraire et il leur a transmis cette passion. C'est donc avec beaucoup d'émotion qu'Alex va accepter cet héritage inestimable. Très rapidement, elle va s'apercevoir que ce livre est magique, car les objets passent à travers. Conner et Alex vont, par accident, à leur tour, traverser les pages du livre et atterrir dans un monde mystérieux. C'est alors qu'ils vont s'apercevoir qu'un autre monde existe, un monde rempli de prince et princesses, de reines, de loups, de gobelins, de magie ...
Tout cela est bien beau, mais Alex et Conner doivent retourner dans leur monde près de leur maman et une seule solution s'offre à eux, trouver des éléments leur permettant de réaliser le sortilège des vœux, mais une autre personne veut exécuter ce sortilège: la méchante reine.

Mes ressentis:
J'ai pris mon temps pour lire ce livre. Je lisais deux, trois chapitres chaque jour. En fait, je l'ai savouré !
Je trouve que "Le pays des contes" est un livre jeunesse très agréable à lire et à regarder. La couverture est vraiment splendide et il n'y a pas que ça puisque l'intérieur est tout aussi beau, nous avons une magnifique illustration représentant une carte avec tous les royaumes.  Et pour le bonheur de nos petits yeux, il y a aussi une illustration par chapitre.
L'histoire est vraiment jolie, elle réunit les princes et princesses qui ont bercé notre enfance et qui sont, il faut quand même le dire, indémodable !
Chris Colfer m'étonne beaucoup, je trouve qu'il a eu une excellente idée de départ pour son livre et sa plume est parfaitement adaptée à son roman. Il m'a fait voyager à travers un univers que j'apprécie, aux côtés de personnages que j'affectionne et son livre m'a plu pour cela. L'histoire tient la route et la fin du roman se termine sur une vraie belle note. 
Ce qui m'a amusée, c'est qu'il défend avec subtilité, les vraies histoires de contes, celles écrites par les frères Grimm ou par Hans Christian Andersen par exemple ... Du coup, ça m'a donné envie de revenir aux sources et de lire les vrais contes que je connais si peu, car j'avoue que mes connaissances sont principalement liées à ma maison de production favorite: Disney !
En ce qui concerne les personnages, Alex et Conner sont vraiment deux chouettes enfants. Quant à Cendrillon, La belle au bois dormant, Réponse, elles restent fidèles à elle-même, même si nous les découvrons dans une autre histoire, elles sont toujours ces princesses toutes gentilles au bon cœur. 
Si vous aimez les contes, les dessins animés, n'hésitez pas à découvrir ce beau roman rempli de magie, d'amour et d'espoir, c'est un livre qui fait du bien ! Et si ce n'ait pas votre tasse de thé, alors pensez à l'offrir aux enfants autour de vous, vous ferez des heureux :)  Quant à moi, j'attends le tome deux avec impatience, il sort en mai prochain et est déjà dans ma wish-list !

Pour conclure:
Un joli roman qui plaira certainement à la grande majorité des lectrices dès 9 ans, mais aussi des plus grands qui ont gardé une âme d'enfant. À lire sans hésitation pour apporter de la magie dans votre vie ...
Angélique

Extrait:
PROLOGUE
LA VISITE DE LA REINE
Le donjon était un lieu misérable. La lumière y était faible et vacillante, provenant uniquement des quelques torches accrochées aux murs de pierre. L’eau fétide des douves qui encerclaient le palais au-dessus s’infiltrait lentement. L’endroit grouillait de rats, à l’affût de la moindre miette. Une reine n’avait rien à faire là.
Il était peu après minuit et le calme régnait, seulement troublé de temps à autre par le cliquetis d’une chaîne. À travers ce lourd silence se répercutait l’écho lointain des pas d’une personne descendant l’escalier en colimaçon menant au donjon.Une jeune femme apparut au bas des marches, enveloppée de la tête aux pieds dans une longue cape couleur d’émeraude. Elle traversa l’allée de cellules avec précaution, éveillant la curiosité des prisonniers qui s’y trouvaient. À chaque pas, elle ralentissait l’allure, tandis que les battements de son cœur s’accéléraient.
Les prisonniers étaient disposés suivant la gravité de leurs crimes. Plus elle s’avançait dans le donjon, plus les criminels qui y étaient enfermés étaient cruels et dangereux. Elle fixait du regard la cellule au bout du couloir, où se trouvait une captive d’un genre particulier, surveillée par un imposant gardien qui lui était dédié.
La femme était venue poser une question. C’était une question simple, mais elle occupait toutes ses pensées et l’empêchait la plupart du temps de trouver le sommeil. Lorsqu’elle parvenait à dormir quelques instants, elle ne rêvait que de cela.
Une seule personne pouvait lui donner la réponse, et cette personne se trouvait de l’autre côté des barreaux qui se dressaient face à elle.
– Je veux la voir, dit la femme au gardien.
– Personne ne peut la voir, répondit l’homme, presque amusé par cette requête. La famille royale m’a donné des ordres clairs.
La femme ôta sa capuche, dévoilant son visage. Sa peau était pâle comme la neige, ses cheveux noirs comme le charbon et ses yeux verts comme la forêt. Sa beauté était connue de tous dans le pays, et son histoire était célèbre au-delà des frontières.
– Votre Majesté ? Je vous demande pardon ! s’exclama le geôlier ahuri qui fit aussitôt une profonde révérence. Je ne m’attendais pas à voir quelqu’un du palais.
– Ne vous excusez pas, répondit-elle. Mais je vous prie de ne parler à personne de ma visite ici ce soir.
– Bien sûr, dit l’autre en hochant la tête.
La femme demeurait devant les barreaux, attendant qu’ils furent levés, mais le gardien hésitait.
– Êtes-vous certaine de vouloir entrer là-dedans, Votre Altesse ? On ne sait pas de quoi elle est capable.
– Je dois la voir, répondit la femme. À tout prix.
Le geôlier se mit alors à actionner une grosse manivelle, relevant la grille de la cellule. La femme inspira profondément et s’engouffra par la porte.
Elle traversa alors un long couloir sombre où une série de grilles furent relevées puis abaissées derrière elle. Une fois parvenue au bout du couloir, la dernière barrière fut remontée, et Blanche-Neige pénétra dans la cellule.
La prisonnière était assise sur un tabouret au milieu de la pièce et fixait une petite fenêtre qui se trouvait au-dessus d’elle.
Elle attendit quelques instants avant de tenir compte de la présence de sa visiteuse. Elle n’avait jamais eu de visite. Pourtant, elle savait de qui il s’agissait, sans même avoir à se retourner. Ce ne pouvait être qu’une seule personne.
– Bonjour Blanche-Neige, dit la prisonnière d’une voix douce.
– Bonjour belle-mère, répondit Blanche-Neige, la voix tremblante. J’espère que vous vous portez bien.
Même si Blanche-Neige avait longtemps réfléchi aux mots qu’elle allait prononcer, il lui était presque impossible de parler à présent.
– Il paraît que tu es la reine, maintenant.
– Oui, répondit Blanche-Neige. J’ai hérité du trône, ainsi que mon père l’avait souhaité.
– Que me vaut cet honneur ? Es-tu venue pour me voir dépérir ? demanda la marâtre de sa voix puissante et pleine d’autorité, une voix qui avait brisé les plus durs des hommes.
– Au contraire, je suis venue pour comprendre.
– Comprendre quoi ? rétorqua durement la captive.
– Pourquoi…
Blanche-Neige hésita, avant de reprendre :
– Pourquoi avez-vous agi de la sorte ?
Soudain, la jeune femme se sentit libérée de ce poids qui n’avait cessé de l’oppresser. Elle avait enfin pu poser la question qui l’obsédait. Elle avait fait la moitié du chemin.
– Il y a beaucoup de choses que tu ne comprends pas en ce monde, répondit la prisonnière en se tournant enfin vers sa visiteuse.
Cela faisait bien longtemps que Blanche-Neige n’avait pas vu le visage de sa belle-mère. C’était le visage d’une femme qui avait été d’une beauté parfaite et pure, d’une femme qui avait été reine autrefois. À présent, elle n’était qu’une prisonnière à la splendeur fanée, le visage figé dans un rictus empreint de tristesse.
– Peut-être, reprit sa belle-fille. Mais pouvez-vous m’en vouloir de chercher à comprendre ce qui vous a poussée à agir ainsi ?
Les années que venait de vivre Blanche-Neige avaient causé le plus grand scandale du royaume. Tout le monde connaissait l’histoire de la belle princesse qui s’était réfugiée auprès des sept nains pour fuir la jalousie de sa marâtre. Tout le monde connaissait l’histoire infâme de la pomme empoisonnée et du vaillant prince qui l’avait sauvée d’une fausse mort.
C’était une histoire simple, mais la suite l’était moins. Alors que son récent mariage et la charge d’un royaume auraient pu lui occuper l’esprit, Blanche-Neige ne pouvait s’empêcher de se demander si les théories sur la vanité de sa belle-mère étaient fondées. Au plus profond d’elle-même, la nouvelle reine refusait de croire que l’on pouvait être si méchant.
– Savez-vous comment on vous appelle au-dehors ? demanda Blanche-Neige. Hors des murs de cette prison, le monde vous connaît comme la « Méchante Reine ».
– Si c’est ainsi que le monde a décidé de me désigner, c’est avec ce nom que j’apprendrai à vivre, répondit la Méchante Reine. Quand les gens se sont mis une chose en tête, il est difficile de les faire changer d’avis.
Blanche-Neige fut surprise par le peu de cas qu’en faisait sa belle-mère, pourtant elle avait besoin que cette dernière se sente concernée. Elle avait besoin de savoir que la prisonnière avait encore en elle une once d’humanité.
– Ils voulaient vous exécuter après avoir découvert vos crimes contre moi. Le royaume tout entier voulait votre mort !
La voix de Blanche-Neige se perdit en un murmure pendant qu’elle cherchait à réprimer l’émotion qui montait en elle.
– Mais j’ai refusé ! Je ne pouvais pas…
– Dois-je te remercier de m’avoir épargnée ? demanda la Méchante Reine. Si tu t’attends à ce que quelqu’un se jette à tes pieds pour exprimer sa gratitude, tu t’es trompée de cellule. [...]
Parlons de l'auteur:
Connu principalement pour son rôle phare de Kurt dans Glee, Chris Colfer s’est récemment lancé dans l’écriture ; il est rapidement devenu la nouvelle révélation littéraire de l’année. Son premier roman jeune adulte, Struck, a été adapté au cinéma en 2012, et son titre jeunesse, Le Pays des contes, numéro 1 des ventes aux États-Unis est sorti aux éditions Michel Lafon en 2013, le tome 2 arrive très bientôt puisqu'il sera publié le 15 mai 2014.

Bibliographie:
♦Struck - Comment foudroyer sa réputation en un éclair → Editions Michel Lafon (2013)
♦Le pays des contes T1 - Le sortilège perdu → Editions Michel Lafon (2013)
♦Le pays des contes T2 - Le retour de l'enchanteresse → Editions Michel Lafon (2014)

Quelques liens indispensables:
♦Site des Editions Michel Lafon
♦Page Facebook des Editions Michel Lafon
♦Page Twitter des Editions Michel Lafon
♦Blog français de Chris Colfer
♦Page Facebook française de Chris Colfer
♦Page Twitter de Chris Colfer
Logo Livraddict Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/40/cjqy.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 99
-Pages tournées: 31249
-Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg