Mes dernières chroniques

mardi 22 avril 2014

Quand je me suis arrêtée de manger (♥♥♥♥) écrit par Léa Mauclère - Editions City

Titre: Quand je me suis arrêtée de manger
Auteur: Léa Mauclère
Genre: Témoignage
Nombre de pages: 256
Date de sortie: 19/03/2014
Prix support papier: 17€95
Prix format numérique: 12€99
ISBN: 978-2-8246-0420-6
Editions: City Editions
Acheter sur Amazon


Synopsis:
Il y a dix ans, Léa s’est arrêtée de manger. Cette jeune adolescente était douée à l’école, faisait beaucoup de sport et semblait très épanouie. On ne cessait pourtant de lui dire qu’il fallait souffrir pour être belle. Et, au fond d’elle-même, Léa se sentait comme morte, n’ayant plus aucun désir de manger et de vivre. Une vraie maladie.
D’abord anorexique, la jeune fille devient ensuite boulimique, avalant tout et n’importe quoi avant de se faire vomir, alternant séances chez le psy et séjours à l’hôpital. Léa raconte ces années de souffrance et de douleur. Dix années de lutte contre une maladie qui l’a rongée au point de la conduire tout près de la mort...
Un bouleversant récit de 10 années d’enfer entre anorexie et boulimie.

"Le monstre s'est installé en moi. Il échappe à mon contrôle. Il habite mon esprit et me malmène comme une marionnette dont il tire les fils."

Mon avis: 
Je remercie les Editions City pour cette touchante lecture ainsi qu'Eric Poupet pour ce partenariat.

Informations: 
"Quand je me suis arrêtée de manger" est un témoignage de 256 pages.
Il contient 1 préambule, 36 chapitres, 1 épilogue.

Un mot sur l'histoire: 
Léa Mauclère commence son récit en nous expliquant les raisons qui font qu'aujourd'hui, elle a décidé d'écrire ce roman. Suite à ce préambule, le premier chapitre démarre fortement, de suite, nous sommes plongés dans une sombre soirée de janvier 2012 où Léa prend conscience de l'ampleur de sa maladie. Dans le second chapitre, Léa retrace son enfance entre 1985 et 1994. Elle nous explique qu'elle faisait à l'époque un sport qui ne lui convenait pas (la gymnastique), elle n'était pas faite pour ça et pourtant, chaque année, sa mère l'obligeait à pratiquer cette discipline. Puis dans les chapitres suivants, elle nous fait voyager entre l'année 2002 et 2013. Là, elle évoque sans tabou ni langue de bois, comment la maladie a évolué, ses rencontres avec les médecins et psychologues, ainsi que ses différents séjours à hôpital. Léa ne sera pas touchée que par l'anorexie, la boulimie prendra aussi une grande place dans sa vie. Certains centres hospitaliers ne sont pas suffisamment informés pour soigner certaines maladies et font de graves erreurs, c'est ce qui a été le cas dans l'histoire de Léa. Un lourd combat commence alors pour elle.

Mes ressentis:
C'est une chronique un peu particulière que je m'apprête à faire aujourd'hui, car il est toujours difficile de donner un avis objectif sur un témoignage.
Comment critiquer un récit lorsqu'il s'agit d'un sujet aussi fort ? 
Comment parler de la plume de la personne qui a eu le courage de poser des mots et de parler ouvertement de ses combats quotidiens contre des maladies encore si peu connues aujourd'hui ?
Oui, nous savons tous ce que c'est que l'anorexie ou la boulimie, mais nous avons un avis, pour la plupart, extérieurs et ce n'est pas toujours évident de comprendre certains comportements ou certaines craintes.
C'est un lourd récit que Léa Mauclère partage avec nous. Elle a écrit ce livre avec simplicité, un peu comme un journal. Elle y retrace plusieurs années de sa vie sans tabou. 
Elle y parle de son déni contre la maladie jusqu'à ce qu'elle prenne pleinement conscience de ce qui lui arrive, elle nous explique comment elle pensait être plus forte que l'anorexie et que la boulimie, jusqu'à ce qu'elle comprenne que ce sont ces maladies qui rythment sa vie. C'est très paradoxal, car plus Léa a l'impression d'aller mieux, plus les maladies prennent de l'ampleur.
En tant que lectrice, je regrette juste une petite chose, c'est que Léa ne s'est pas laissée aller davantage et n'a pas parlé un peu plus de sa famille et de son enfance, il y a dans ce livre beaucoup de pudeur et de barrière sur  ces sujets. C'est dommage, car dès qu'elle commence à écrire dans ce sens, elle revient rapidement "à ce qui nous intéresse" (cette phrase revient constamment dans le récit) et on repart prestement sur les maladies. 
J'ai bien compris que Léa voulait que son livre soit principalement centré sur l'anorexie et la boulimie et qu'elle ne souhaitait pas s'élargir davantage sur d'autres sujets. Je respecte cette décision, mais j'avoue que certaines questions restent en suspens et qu'il manque quelques éléments pour que nous,  lecteurs, nous nous imprégnons pleinement de son histoire.

Pour conclure: 
Ce témoignage permet de mieux comprendre la maladie de l'anorexie. Il permet aussi de voir que peu de choses séparent l'anorexie à la boulimie et qu'il est très facile de se laisser emporter par l'une ou l'autre de ces maladies, voir les deux comme en témoigne Léa Mauclère.
Je trouve que Léa est très courageuse et je lui souhaite que le meilleur. Merci à elle, d'avoir partagé un petit bout de sa vie avec nous et de nous permettre de comprendre un peu plus ces troubles de l'alimentation.
Angélique

Extrait:
Préambule
Depuis quelques temps, je ressens un besoin quasi vital d'écrire ce qu'il m'est arrivé au cours de ces dernières années pour trois bonnes raisons au moins. La première m'est personnelle.
Si j'entreprends aujourd'hui de coucher sur le papier ma courte histoire, c'est que je me trouve sur la très bonne voie de la guérison. Depuis dix ans, je n'avais quasiment rien écrit; depuis dix ans, Léa n’appartenait plus au monde des vivants mais errait dans des sortes de limbes, comme suspendue entre la vie et la mort. Le récit que je commence ici est celui d'une longue et insidieuse maladie mais également celui d'une pénible mais réelle rémission.

Parlons de l'auteur: 
Léa Mauclère a vingt-neuf ans. Elle est professeur de français dans un collège. Elle a écrit ce témoignage pour aider les malades à vaincre, comme elle l’a fait, l’anorexie et la boulimie.

Bibliographie: 
♦Quand je me suis arrêtée de manger → City-Editions (2014)

Quelques liens indispensables:

Logo Livraddict Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Ça m'intéresse beaucoup ce genre de livre ! J'en cherchais justement! Mais j'espère que cette "pudeur" dont tu parles n'empêche pas l'auteur de nous livrer quelques informations précises et "choquantes" de son expérience dans la maladie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'auteure a très bien ciblé son roman sur ses maladies. La pudeur que j'évoque est plus vis à vis de ses relations familiales.

      Supprimer

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/40/cjqy.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 99
-Pages tournées: 31249
-Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg