Mes dernières chroniques

mercredi 23 avril 2014

Une lettre de vous écrit par Jessica Brockmole

Auteur: Jessica Brockmole
Genre: Roman
Nombre de pages: 288
Date de sortie: 10/04/2014
Prix support papier: 21€00
Prix format numérique: 14€99
ISBN: 978-2-258-10408-2
Editions: Presses de la cité

Acheter sur Amazon


Synopsis:

Mars 1912. La jeune et obscure poétesse Elspeth Dunn ne connaît d'autres horizons que celui de l'île de Skye, au large de l'Ecosse. Aussi est-elle à la fois étonnée et ravie de recevoir sa première lettre de fan de David Graham, un étudiant originaire de la lointaine Amérique.
Tous deux entament alors une correspondance. Ils se confient leurs auteurs préférés, leurs espoirs les plus fous et leurs secrets les plus chers. Très vite, cet échange épistolaire donne naissance à une amitié profonde qui a tout d'un amour inavoué. Mais lorsque la Première Guerre Mondiale éclate et que David se porte volontaire comme ambulancier, Elspeth ne peut que l'attendre sur son île en espérant qu'il survivra, à moins de forcer le destin...
Juillet 1940, Edimbourg est bombardé. Dans l'appartement familial dévasté, Margaret découvre des dizaines de lettres adressées à une certaine Sue. Le lendemain, sa mère a disparu et il lui reste pour seul indice une unique lettre d'amour. En partant à sa recherche, Margaret va petit à petit lever le voile sur les mystères qui entourent sa famille et ce père dont on refuse de lui parler.

Unis par leur amour des mots. 
Séparés par un océan. 
Dévastés par la guerre.

Mon avis:
Je remercie de tout cœur les Éditions Presses de la Cité et plus particulièrement Anne pour cette merveilleuse lecture dans le cadre de notre partenariat.

Informations:
"Une lettre de vous" est un roman de 288 pages.
Le récit est écrit sous forme de lettres interposées entre divers protagonistes.
Personnage principal : Elspeth Dunn
Personnages secondaires: David Graham, Margaret, Paul, Harry, entre autres ...

Un mot sur l'histoire:
Tout d'abord, nous faisons la connaissance d'Elpeth Dunn, une jeune poétesse, mariée avec un dénommé Ian accessoirement meilleur ami de Finlay, le frère d'Elpeth.
Elle reçoit une lettre d'un étudiant américain, fan de ses poèmes. Cette lettre ne la laisse pas indifférente puisqu'elle en reçoit peu, c'est pour cela qu'elle décide de répondre au jeune homme. Dès lors, une correspondance démarre entre les deux jeunes gens. Ils communiquent régulièrement et apprennent à se connaître avec simplicité.
La guerre est là et Ian doit partir au combat. Les choses se compliquent fortement pour la jeune femme qui s'éloigne de son mari et se rapproche de son Américain. Cela se passe en 1912.
En parallèle de cette histoire, il y a Margaret, cette jeune femme d'une vingtaine d'années est en pleine construction de sa vie sentimentale. Là, nous sommes en 1940. Elle s'apprête à épouser Paul, un ami de longue date, mais la mère de Margaret n'est pas favorable à cet amour, car une seconde guerre se met en place et cette dernière pense que la guerre change les hommes et a peur que sa fille fasse une promesse qu'elle ne pourra tenir dans le temps. 
Une quête démarre alors pour Margaret, comprendre ce que sa mère lui cache et pourquoi. Une jolie romance sous fond de guerre qui ne vous laissera pas indifférent.

Mes ressentis:
Tout d'abord, je souhaite vraiment dire quelques mots sur cette jolie couverture. Je suis complètement sous le charme. Elle est vraiment sublime. C'est tout à fait le genre de livre sur lequel je me retourne dans une librairie, un roman qui attire au premier regard. Lorsqu'on me l'a proposé en service de presse, je n'ai pas hésité une seconde, ce roman m'inspirait déjà beaucoup bien avant ma lecture.
Alors, c'est assez surprenant, parce qu'il n'y a pas vraiment de récit. Les personnages correspondent par lettres interposées, l'histoire se tisse au fur et à mesure et devient, de plus en plus prenante.
Ce que j'ai vraiment apprécié, c'est qu'il y a peu de personnages au final, ce qui permet de s'attacher à eux très rapidement. Le fond de l'histoire est tellement fascinant que les pages se tournent trop vite (malheureusement, car je serais bien restée un peu plus longtemps dans cette belle lecture).
Les principaux protagonistes sont Elspeth Dunn et David Graham. Ces deux personnages sont extrêmement touchants. Leur vie amoureuse est tout simplement magnifique, j'ai eu des frissons et j'ai également versé quelques larmes tout à la fin du livre. Comment ne pas être touchée par leurs échanges, c'est tellement atypique que c'en est beau et puis cette fin, mon Dieu, qu'elle est jolie. Je n'en aurais pas voulu une autre.
En plus, l'auteure a su me surprendre et j'adore ça !
D'ailleurs, je vais rebondir sur la plume de l'auteure qui est tout simplement magnifique. Certaines phrases sont tellement jolies que je n'ai pu me retenir de les relever et de les mettre en ligne sur le site Babelio pour en faire profiter les autres lecteurs. Il n'y a pas que l'héroïne qui est poétesse, Jessica Brockmole a elle aussi ce don de l'écriture. Elle nous fait voyager à travers ses mots dans un monde de douceur, mais surtout d'émotion. Lorsque j'ai refermé mon livre, j'étais pleine d'admiration pour cette auteure.
Le sujet de la guerre m'a aussi beaucoup interpellée. C'est mis en avant, mais ce n'est pas brutal. Il y a juste ce qu'il faut, là où il faut et puisque c'est aussi et surtout un roman d'amour, je trouve que cela permet de faire ressortir les sentiments des personnages avec beaucoup de puissance.
J'en profite pour saluer le travail remarquable de la traductrice Valérie Bourgeois.
Et pour finir, j'ai juste un petit reproche à faire sur la mise en page. Cela aurait été vraiment préférable qu'il y ait une police d'écriture pour chaque personnage. Ainsi, cela aurait permis aux lecteurs d'avoir quelques repères. Parfois, je regardais qui signait la lettre pour savoir qui je lisais. C'est un petit détail, mais qui a de l'importance pour une lecture agréable et fluide.

Pour conclure:
Un roman qui m'a séduit du début à la fin. J'ai aimé voyager à travers les lettres des différents personnages. Je ne m'attendais pas à la chute donc forcément, cela a été un plus. La fin est magnifique. "Une lettre de vous" est un roman qui m'a donné des frissons et m'a fait pleurer, j'en garderai un excellent souvenir et je vous le conseille vivement si vous aimez ce genre de romance.
Angélique

Extrait:
1
Elspeth
Urbana, Illinois, USA
5 mars 1912
Chère Madame,
J'espère que vous ne jugerez pas ma démarche trop audacieuse, mais je souhaitais vous écrire pour vous exprimer mon admiration devant votre livre, Du haut d'un nid d'aigle. Je l'avoue, je ne suis pas très porté d'ordinaire sur la poésie. On me trouve plus souvent avec un exemplaire écorné des Aventure de Huckleberry Finn ou tout autre texte truffé de dangers mortels que le héros doit affronter. Mais quelque chose dans vos poèmes m'a touché comme rien ne l'avait fait depuis des années.
Je suis à l’hôpital, et votre recueil m'a plus réconforté que les infirmières. Il y en a une dont la moustache me rappelle mon oncle Phil. Elle aussi m'a touché comme rien ne l'avait fait depuis des années, mais d'une façon bien moins réjouissante. D'habitude, je harcèle les médecins pour qu'ils m'autorisent à sortir, ce qui me permet de reprendre mes petits jeu. Pas plus tard que la semaine dernière, j'ai peint en bleu le cheval du doyen de l'université. J’espérais faire subir le même sort à son terrier, mais, avec votre livre en main, je suis heureux de rester ici. Sans compter que l'on a droit à de la gelée aromatisée à l'orange.
Vos poèmes parlent de peurs à surmonter et de sommets à gravir. Comme vous le devinez sans doute, peu de choses sont capables de m'ébranler (en dehors de mon infirmière poilue et de son sempiternel thermomètre). Mais écrire sans y être invité à un auteur tel que vous... Cela me semble l'acte le plus intrépide que j'aie jamais commis, et de loin.
J'envoie cette lettre à votre éditeur à Londres en croisant les doigts pour qu'elle vous parvienne. Et si je peux un jour vous payer de retour pour vos poèmes exaltants-en peignant un cheval, par exemple-, sachez que vous n'avez qu'à demander.
Avec toute mon admiration,
David Graham

Le livre en images:

Parlons de l'auteur:
L'Américaine Jessica Brockmole a passé plusieurs années en Écosse, où elle n'a que trop bien compris la difficulté de maintenir des relations à distance. Elle a eu l'idée de son premier roman lors d'un long trajet entre l'île de Skye et Edimbourg. Elle vit à présent dans l'Indiana avec son mari et leurs deux enfants.

Interview de Jessica Brockmole (en anglais) :

Bibliographie:
♦Une lettre de vous → Presses de la Cité (2014)

Quelques liens indispensables:


Logo Livraddict Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Je viens de le terminer et de publier mon billet alors je fais le tour des blogs pour voir ce que les autres en ont pensé ^^ Comme toi, ce roman m'a séduite d'un bout à l'autre ! Une romance parfaite : pas trop mièvre et accompagnée d'un contexte historique fort ! Je n’oublierai pas Elspeth et David de sitôt !
    Au plaisir de te lire,
    Cajou

    RépondreSupprimer

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/40/cjqy.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 99
-Pages tournées: 31249
-Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg