Mes dernières chroniques

vendredi 8 août 2014

Madame de Néandertal écrit par Pascale Leroy et Marylène Patou-Mathis

Auteur: Pascale Leroy et Marylène Patou-Mathis
Genre: Roman
Nombre de pages: 266
Date de sortie: 10/04/2014
Prix support papier: 19€00
Prix format numérique: 12€99
ISBN: 2-8411-1667-0
Editions: Nil

Acheter sur Amazon (version papier)
Acheter sur Amazon (version numérique)

Synopsis:
Ce qui s'est vraiment passé le jour ou nos ancêtres de Néandertal ont rencontré nos aïeux Homo sapiens.
Cette rencontre a suscité des dizaines d'hypothèses, plus ou moins scientifiques, plus ou moins farfelues. Mais la Grande, Néandertalienne délurée et glamour, y était, et a eu la bonne idée de tout consigner dans son journal intime. Ou l'on découvre le face-à-face ahurissant entre les Néandertaliens qui se croyaient seuls au monde et les Sapiens, drôles de Zigues envahissants qui débarquent sans crier gare et font comme chez eux. De mémoire de mammouth, on n'avait jamais vu ça.
Mêlant à une fantaisie pleine de malice la plus grande rigueur scientifique (Marylène Patou-Mathis est une des meilleures spécialistes au monde de Néandertal), ce roman réjouissant nous apprend tout, tout, tout sur la vie et les moeurs de nos lointains ancêtres – révélant que nous avons avec eux plus de points communs que nous ne le soupçonnerions !


 Ce qui s'est vraiment passé le jour ou nos ancêtres de Néandertal ont rencontré nos aïeux Homo sapiens.

Mon avis:
Je remercie le site Confidentielles ainsi qu'Aurélie pour cette lecture dans le cadre du Prix des lectrices Confidentielles 2014. Merci également à Nil Editions pour cette découverte.

Mes ressentis:
J'ai commencé ma première lecture du Prix des lectrices Confidentielles par "Madame de Neandertal Journal Intime" pour la simple et bonne raison que c'est le titre qui me tentait le moins dans la sélection. C'est le côté "histoire" qui ne m'inspirait pas plus que ça. Du côté du livre, de l'objet, j'aime assez la couverture que je trouve épurée, simple et représentative grâce à son illustration rigolote. Le titre est sympa, ça donne envie de tourner la première page et de lire les premières lignes pour voir un petit peu ce qu'il en est.
 Perso, je me suis lancée pour le côté pédagogique. Au final, j'ai trouvé dans ce roman un beau mélange entre les deux auteurs, un mélange bien dosé et harmonieux. J'ai apprécié la qualité des informations que Marylène Patou-Mathis, docteur en préhistoire et grande spécialiste de l'époque de Neandertal, nous transmet et l'humour que Pascal Leroy a apporté dans ce livre, c'est la petite touche qui rend le texte plus léger et appréciable. Cependant, je n'ai absolument rien appris de particulier.    
          Effectivement, le côté journal intime est parfaitement mis en avant puisque les chapitres sont assez courts et évoquent une journée particulière ou un moment bien précis. J'ai été surprise par le langage familier, et même moderne que j'ai trouvé, je pensais découvrir des termes spécifiques, des mots qui me replongent direct dans cette époque, mais non.
Le personnage principal est marrant, elle se nomme "La grande", c'est une femme qui se maquille, qui nous parle de ses ongles, de ses vêtements, de ses copines et de sa fille. 
Elle nous explique comment sont rythmées ses journées entre cuisine, chasse et manage entre autres choses ... 
Elle nous parle aussi des Zigues, ces drôles de choses si différents d'eux, qu'elle essaie de comprendre et dont elle va avoir un coup de cœur pour l'un d'entre eux. C'est ainsi que nous faisons la connaissance des Homo Sapiens.
 Il y a aussi des passages remplis d'émotions, comme lorsque les auteurs évoquent les liens familiaux et ce qui se passe lorsqu'une jeune fille devient femme, puisqu'elle quitte la tribu pour en rejoindre une autre. 
Je ne peux pas dire que cette fiction manque d'originalité, mais ce n'est pas un sujet qui me passionne et j'ai rapidement décroché. Je pense qu'un roman un peu plus court et mieux écrit aurait été le bienvenu.
L'idée de base est bonne, mais ça s'arrête là. J'aurais aimé ressortir de ma lecture avec une connaissance plus ample de cette époque, en apprendre davantage, hors ça n'est pas le cas. C'est un roman, purement et simplement.

Pour conclure:
Je ne suis pas convaincue à 100% par cette lecture. C'est un avis mitigé que j'émets pour ce roman. Je suis contente de l'avoir lu tout de même. A lire si vous voulez un roman original et sans prise de tête, avec une pointe d'humour, mais ne vous attendez pas à plus.
Angélique
Extrait:
-Jour des ongles-
Quelques-uns sont partis ce matin à la recherche de la petite harde de rennes dont nous avions repéré les empreintes. J'ai hésité à les accompagner, mais il faisait un temps à ne pas mettre un aurochs dehors. Un brouillard épais et humide recouvrait tout le paysage, c'était sinistre. Heureusement, la fin des rangements et le ménage justifiaient que je reste à la grotte. Il fallait aussi finir de trier les baies ramassées l'autre jour. Certaines seront écrasées pour faire des purées et des compotes, d'autres conservées et séchées, d'autres encore vont macérer dans l'eau avec un mélange d'herbes - une recette dont Mamie Mang a le secret, qu'elle garde jalousement. En début d'après-midi, le brouillard s'étant dissipé, Rose a suggéré un petit tour à la rivière pour faire le plein d'eau. Bonne idée, je commençais à tourner en rond dans la grotte, elle a beau être spacieuse, on est un peu les uns sur les autres. Les petits étaient tout contents de se dégourdir les jambes, ils n'en ont pas beaucoup l'occasion car la plupart de nos déplacements sont trop longs pour qu'ils nous accompagnent - et depuis l'épisode du Zigue, on redouble de vigilance. Ils gambadaient devant nous, pressés de pouvoir se tremper et jouer avec l'eau, mais Brune les a attrapés pour les débarbouiller vigoureusement, ce qui nous a valu quelques pleurnicheries et une scène de ma Poupette. - Tu peux pas nous lâcher un peu la visière avec tes accès d'autorité? On est là pour prendre du bon temps, mais non, faut que tu fasses ta chef. Puisque c'est ça, je retourne à la caverne. - Ne parle pas sur ce ton, espèce de lagopède sans cervelle, a ordonné Papy Ping. - Tu ferais mieux de te regarder, a renchéri Blanche, qui ne peut pas s'empêcher d'ajouter son grain de graminée partout, tu as le museau et les mains maculés de gras, de terre et de cendres. Ce n'est pas ragoûtant. Blanche a peut-être été un peu brusque, en même temps elle a mis le doigt sur un point important : nous devons penser à nous laver plus souvent. Ça ne vaut pourtant pas le coup de s'énerver pour ça, j'ai horreur de ce genre de chamaillerie. Pour détendre l'atmosphère, j'ai proposé une petite séance de manucure pendant que les enfants jouaient. Vu l'état de nos ongles, il y avait de quoi faire. Nous ne sommes pas plus regardants sur la beauté de nos mains que sur l'hygiène mais quand même, il y a des limites. Ce n'est pas parce que la peau est couverte de coupures et d'éraflures et la paume épaissie par la corne qu'on doit lâcher l'affaire. Et quand je regarde mes ongles, j'ai honte. Il n'yen a pas deux de la même longueur. Celui du grand doigt de la main droite s'est cassé très court, en comparaison les autres paraissent encore plus longs et plus sales. C'est fou ce qui peut s'accumuler là-dessous! De la terre, des débris de feuilles et d 'herbe, sans parler des restes de nourriture ... Un vrai garde-manger. À croire qu'on fait des réserves. Il faudrait trouver un moyen de les couper proprement, mais avec le silex ou le racloir on a toujours peur de s'entailler le doigt. Des ongles bien courts seraient plus faciles à nettoyer, sinon les pointes de bois, même petites et fines, ne vont pas assez loin; c'est mieux que rien mais ce n'est pas impeccable. J'ai remarqué que mes mains ne sont jamais aussi propres et agréables à regarder que lorsque je fais trempette un moment: la saleté accumulée se décolle et, l'ongle étant ramolli, on peut l'arracher délicatement avec ses dents. Aujourd'hui, l'eau étant trop fraîche pour s'éterniser, le résultat n'était pas terrible. Question propreté, il y avait un progrès, mais pour le côté esthétique, il faudra repasser...
Petite vidéo des auteurs:

Parlons des auteurs:
Pascale LEROY
Longtemps journaliste avant de devenir éditrice, Pascale Leroy est également l'auteur, chez Anne Carrière, de Voyage au bout de l'angoisse (1997) et de Dix ans en quarantaine (2007).
Marylène PATOU-MATHIS
Docteur en Préhistoire, directrice de recherche au CNRS, spécialiste internationalement reconnue des comportements des Néandertaliens et des premiers hommes modernes d'Europe, Marylène Patou-Mathis est l'auteur de plusieurs livres, parmi lesquels Préhistoire de la violence et de la guerre (Odile Jacob, 2013), Le Sauvage et le Préhistorique, miroir de l'Homme occidental (Perrin, 2010), Lascaux, histoires d'une découverte (Fleurus, 2008).

Bibliographie de Marylène Patou-Mathis:
♦Madame de Néandertal → Nil Editions (2014)
♦Le Sauvage et le Préhistorique, miroir de l'Homme occidental (2011)
♦Mangeurs de viande : de la préhistoire à nos jours (2009)
♦La préhistoire (2008)
♦Lascaux : Histoire d'une découverte (2008)
♦Néanderthal : une autre humanité (2006)
♦Préhistoire de la violence et de la guerre

Quelques liens indispensables:
Site du magazine Confidentielles
Nil Editions
Suivez Nil Editions sur Facebook
Suivez Nil Editions sur Twitter
Suivez Nil Editions sur You Tube
Logo Livraddict Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. Cela m'a l'air tout de même une lecture sympathique, si jamais je tombe dessus par hasard, j'essayerai :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est original. Si tu en as l'occasion, oui, n'hésite pas à le lire. Après, les goûts et les couleurs ...

      Supprimer

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/31/vylp.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 69
-Pages tournées: 21563
-Coups de cœur: 4
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg