Mes dernières chroniques

mardi 16 septembre 2014

La lettre oubliée écrit par Nina George

Auteur: Nina George
Genre: Roman contemporain
Nombre de pages: 397
Date de sortie: 10/06/2014
Prix support papier: 21€00
Prix format numérique: 14€99
ISBN: 978-2368120255
Editions: Charleston

Acheter la version papier sur Amazon
Acheter la version numérique sur Amazon

Synopsis:
Il a toujours un livre en tête pour soulager les maux de l’âme : dans sa « Pharmacie littéraire » installée sur une péniche, le libraire Jean Perdu vend des romans comme on vendrait des remèdes pour vivre mieux.
Il sait soigner tout le monde – à l’exception de lui-même.
Cela fait vingt-et-un an, déjà, que Manon s’est éclipsée pendant qu’il dormait en lui laissant pour tout adieu une lettre qu’il n’a jamais osé ouvrir. Mais voilà qu’arrive l’été, un été pas comme les autres qui verra Jean Perdu s’échapper de sa librairie pour s’engager dans un voyage au pays des souvenirs, en plein cœur de la Provence, avant de revenir à la vie.
« Si vous me permettez, chère madame : à long terme, ce que vous lisez est beaucoup plus décisif que l’homme que vous épousez. »

 Un roman sur le pouvoir des livres, sur l’amour et sur la magie de la lumière du sud. 

Mon avis:
Je remercie chaleureusement les Editions Charleston et plus particulièrement Elise pour sa gentillesse. Merci pour cette jolie lecture !

Informations:
Ce roman contient 43 chapitres et 1 épilogue.

Mes ressentis:
La réception de ce roman a été une vraie bonne surprise pour moi, car j'apprécie vraiment beaucoup les romans des Éditions Charleston qui correspondent généralement à mon style de lecture. 
Le livre "La lettre oubliée" m'a tout d'abord tapé dans l'œil pour sa jolie couverture. Je trouve qu'il y a de la poésie dans cette illustration (et dans son titre aussi), les couleurs y sont d'ailleurs pour beaucoup.  En tout cas, c'est une couverture que je trouve apaisante et pleine de douceur.
En ce qui concerne le contenu, j'ai été dès le début, complètement absorbée par les mots de l'auteur qui m'ont complètement conquise. Du coup, l'histoire m'a plu d'emblée. J'ai aimé ce libraire écorché vif, généreux à souhait et qui croit en ses livres, en sa passion et à son amour pour la littérature. Il aide les autres, il les comprend, il les "soigne", mais tout ceci cache un profond désarroi, une blessure non refermée, un lourd secret caché au fond d'un tiroir ...
Jusqu'au jour où Perdu va se retrouver face à son passé, il va devoir accomplir un long voyage pour être en paix avec lui-même.
La lettre oubliée, est un joli roman, avec une histoire qui accroche, des personnages touchants. Un livre qui une fois refermé, nous laisse dans un état second. 
Le seul reproche que j'émets, c'est les nombreuses longueurs qu'il peut y avoir dans le texte. Je me suis, au milieu de ma lecture, un petit peu ennuyée. J'avais envie que l'histoire s'accélère, qu'il se passe plus de choses. Heureusement, la fin est tellement somptueuse, que je reste sur une note positive. 
Je suis vraiment heureuse d'avoir lu cette bien jolie histoire. Si vous avez l'occasion, lisez-le, n'hésitez pas. En espérant qu'il vous plaise autant qu'à moi.

Pour conclure:
Un ouvrage tout en douceur pour les amoureux des livres. Au-delà d'une histoire, c'est un vrai message d'amour pour la littérature et c'est beau ! 
Un roman que je ne peux que vous conseiller si vous aimez les histoires extrêmement bien écrites et dont le contenu est touchant à souhait.
Angélique

Citations:
-Si vous permettez, chère madame: à long terme, ce que vous lisez aura beaucoup plus d'impact sur vous que l'homme que vous épouserez. (p20)
* * *
C'est une fausse rumeur, se dit Perdu quand la grand-mère, la mère et la petite-fille prirent congé de lui, c'est une fausse rumeur de dire que les libraires s'occupent de livres. 
Il s'occupent des êtres humains. (p34)
* * *
-Bien entendu, les livres ne sont pas seulement des medecins. Ils existe des romans qui constituent de merveilleux et tendres compagnons de vie. D'autres peuvent faire l'effet d'une gifle. D'autres, encore, celui d'une couverture chaude dont votre petite amie vous enveloppe quand vous êtes pris de mélancolie, à l'automne. Et d'autres ... comment dire. D'autres sont comme de la barbe-à-papa rose, ils picotent pendant quelques secondes dans le cerveau et laissent dans leur sillage une sorte de néant bienheureux. Comme une aventure amoureuse brûlante, mais éphémère. (p39)
* * *
Perdu déposa devant le serveur, Thierry, une liseuse qu'un représentant de maison d'édition quelque peu stressé lui avait confiée. Thierry ne ratait pas une occasion d'enfouir son nez dans un livre entre deux commandes, et il avait le dos voûté à force de trimbaler des livres ("Il n'y a que quand je lis que j'arrive à respirer, Perdu"). Pour les gros lecteurs comme lui, ces appareils représentaient l'invention du siècle. Pour les libraires, en revanche, c'était un clou supplémentaire à leur cercueil. (P54)
* * *
Le libraire déchiffrait Catherine comme on lit un roman, et celle-ci le laissait de bonne grâce tourner les pages, entrer dans son histoire. (p86)
* * *
J'ai emporté dans ma valise un petit sac de terre et une botte d'herbes aromatiques. Et puis aussi un noyau de nectarine que j'ai nettoyé dans ma bouche, et un gravillon que je poserai sous ma langue, comme Pagnol, quand j'aurai la nostalgie des sources de mon pays. (p119)
* * *
Les femmes sont plus intelligentes, elles n'opposent pas les sentiments et la pensée, elles aiment sans limites. Leur ventre sait faire cela. (p125)
* * *
[...]
-Les pauvres seraient obligés de voler des mots, ou alors ils devraient se les mimer plutôt que de les prononcer.
-De toute manière, tout le monde devrait le montrer avec les gestes. Aimer, c'est un verbe, non ? C'est donc une action. Il faut parler moins et agir davantage, sacrebleu. Vous ne trouvez pas ? (p230)

Parlons de l'auteur:
Née en 1973, Nina George a travaillé comme journaliste et chroniqueuse. Elle est également l’auteur de thrillers scientifiques, de romans et de nouvelles. Son roman The Moon Player a remporté en 2010 le prix DeLiA, qui récompense le meilleur roman d’amour. Nina George a également reçu le Glauser Prize en 2012 pour son roman policier The Game of Her Life.
La Lettre oubliée est son premier roman signé sous son vrai nom. Devenu best-seller en Allemagne dès sa sortie, il est resté 18 semaines dans la liste des meilleures ventes. Il est à présent publié dans 18 pays.

Bibliographie:
♦La lettre oubliée → Editions Charleston (2014)

Quelques liens indispensables:
Site des Editions Charleston
Suivez les Editions Charleston sur Facebook
Suivez les Editions Charleston sur Twitter
Et aussi sur You Tube

Les avis des copin(e)s:
Snow white of moon
1000 & une pages ou le plaisir de lire
Tartinneauxpommes

Logo Livraddict Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. C'est un livre qui me fait très envie !

    RépondreSupprimer
  2. il me tente beaucoup celui ci ca change du fantasy :-)

    RépondreSupprimer
  3. J'ai très envie de le lire ce livre, faut que je le trouve, j'en entend que du bien.

    RépondreSupprimer

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/40/cjqy.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 99
-Pages tournées: 31249
-Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg