Mes dernières chroniques

lundi 1 septembre 2014

Les sorties littéraires du 01 au 07 septembre


"Le seul moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder" (Oscar Wilde)
BONNES LECTURES !!!


    
"Au milieu des eaux turquoises du sud de la Floride, l île de Calliope Key est un véritable paradis terrestre à la végétation luxuriante, d une beauté à couper le souffle. Rares sont ceux qui résistent à son charme mais plus rares encore ceux qui connaissent ses secrets...
Lorsque Beth, venue passer quelques jours de vacances sur l île, découvre un crâne humain à moitié caché dans le sable, elle comprend immédiatement qu elle est en danger. Car deux plaisanciers ont déjà disparus, alors qu ils naviguaient dans les eaux calmes de Calliope Key... comme s ils menaçaient de troubler un secret bien gardé.
Prise de panique, Beth dissimule en toute hâte le crâne. Mais ne peut échapper aux questions de Keith, un inconnu qui semble très intéressé par sa macabre découverte...
Très vite, Keith se mêle mais dans quel but ? au petit groupe des vacanciers. Beth ne parvient pas à lui faire confiance. Pourtant, lorsqu elle s aperçoit que le crâne a disparu, et que de mystérieuses ombres envahissent la plage, la nuit, et rôdent autour de sa tente, elle comprend qu'elle va avoir besoin de son aide et que, pour tous les vacanciers de l île, le temps de l insouciance est désormais révolu... "

Ils sont six et mènent des vies d’adolescents plutôt banales. Dans les couloirs du lycée du Lac des Cieux, ils s’aiment, se détestent, s’aident, se trahissent... Mais lorsque leur professeur de français, haï de tous, est brutalement assassiné, tous sont suspects. Et chacun a ses raisons pour se mêler de l’enquête : prouver son innocence, en tirer profit, ou tout simplement éviter d’être le prochain cadavre sur la liste…

Trad: Pouvez-vous choisir entre ceux que vous aimez. . . ? Un copain magnifique et un long été à Mill hiver à attendre -. choses sont bonnes pour Faye McCarron Puis son ami Lucas disparaît sans laisser de trace. Mais personne ne semble se soucier - jusqu'à deux étrangers arrivent en ville. . . Faye et Finn laissent Mill hiver pour essayer de trouver Lucas. Mais avec Finn du mal à s'adapter à son nouveau rôle de chef de file de la meute de loups, et les forces du mal inconnues agissant contre eux, vont-ils sauver leur ami avant qu'il ne soit trop tard?

River West Redding, ce beau menteur qui, un beau jour d’été, avait surgi dans la vie de Violet avec son énigmatique sourire en coin et avait réduit son univers à néant, est parti. L’hiver est là. Violet et Neely, le second frère de River, se rongent les sangs – jusqu’à la nuit où ils ont vent d’étranges événements ayant lieu dans un lointain village des Appalaches. Ils se lancent à la recherche de River, sans parvenir à le rattraper. Lui, imperturbable, laisse dans son sillage des villes prises de frénésie, des chasses aux sorcières et une mystérieuse île battue par les vents qui diffuse un imperceptible sentiment d’étrangeté et de danger. Très vite, Violet se demande si Neely, le seul de la fratrie des Redding qu’elle estimait fiable, ne lui cache pas également un secret… Elle ignore encore que, pendant qu’elle traque River, celui-ci la traque elle aussi.

La minute d’avant, ils prenaient l’ascenseur ensemble. Celle d’après, ils s’étreignaient passionnément dans une chambre de l’hôtel Mondego… 
Depuis un an, chaque fois que ses affaires le mènent à Las Vegas, Paul Laurens retrouve la sublime Robin Turner pour des entrevues particulièrement sensuelles. Cette beauté fatale, à la chevelure blonde et aux jambes interminables, a le don de lui faire tourner la tête d’un battement de cils. Mais aujourd’hui, la jeune femme aspire à bien plus qu’une étreinte exaltée dans les bras de Paul…

Il est un royaume mystérieux que l’on nomme Leïlan, le Pays des Illusions. Depuis qu’un drame affreux a frappé la famille royale, ses frontières sont fermées et son peuple est opprimé par l’infâme duc Korta. Une rencontre pourrait tout changer : celle d’un jeune messager, Axel, et d’une envoûtante jeune fille aux yeux bleus… Mais un secret entouré de sorcellerie les sépare, un destin tragique qui empêche l’espoir de renaître. Pourtant, au royaume des illusions, les apparences sont trompeuses : un justicier insaisissable met les hommes du duc en échec. Qui est ce héros dont l’identité secrète est jalousement défendue ? Quelle est cette étonnante compagnie qui partage ses exploits ? Une chose est sûre : tout comme eux, vous tomberez amoureux des yeux de Leïlan…

Dans l’Amérique des Sixties, au fin fond des Appalaches où elle vit retranchée, loin des soubresauts du monde, Luce, jeune femme farouche et indépendante, se voit confier la charge des jumeaux de sa sœur défunte. Ayant vu leur père, Bud, une brute épaisse, assassiner leur mère, les orphelins traumatisés se sont réfugiés dans un mutisme inquiétant, où sourd une violence prête à exploser à tout moment. Patiemment, Luce va tenter de réapprendre la vie à ces deux écorchés vifs, et elle-même de reprendre goût à l’amour et à la compagnie des hommes. À celle, en particulier, de Stubblefield, nouveau propriétaire des terres où elle s’est établie. Mais leur idylle est menacée par le retour de Bud, blanchi du meurtre de sa femme et bien décidé à retrouver le magot que les deux enfants, croit-il, lui ont volé. C’est le début d’une longue « nuit du chasseur » : un western d’une beauté crue et crépusculaire, où Charles Frazier se révèle une fois de plus, après l’immense succès de Retour à Cold Mountain, comme l’un des grands romanciers des espaces américains.

Deux textes en vérité.
D’abord Hôtel Europe, monologue en cinq actes, dont l'action se déroule le 27 juin 2014, à Sarajevo, en pleine cérémonie de commémoration du déclenchement de la guerre de 1914. Un homme, sans doute un écrivain, est enfermé entre les quatre murs d'une chambre d'hôtel qu'il a connue vingt ans plus tôt et où il est censé préparer le discours qui lui a été commandé pour la circonstance et qui doit porter sur l'Europe, ses valeurs constitutives, son futur et l’état présent de son esprit. Il est seul. Le monde extérieur ne lui parvient qu’à travers l’indistincte clameur qui monte de la rue en fête. Et il a, posé devant lui, un ordinateur où il navigue en quête de vieilles photos, de documents vagues, d’inspiration.
Ensuite, Nouvelles vues sur l’Europe, un essai philosophico-politique développant ou élucidant les points les plus énigmatiques du texte théâtral. Il y est question de Husserl, de Heidegger, de la montée des populismes et des souverainismes, du malaise (ou de l’impasse…) dans la civilisation d’aujourd'hui ainsi que des progrès, partout, du nihilisme – et puis, aussi, de la façon dont peut et doit se nouer, ici et maintenant, le triple fil, constitutif du génie européen, de l’esprit d’Athènes, de celui de Rome et du génie de Jérusalem. Un diagnostic. Des solutions. Et des raisons de croire et d’espérer.

Une psychothérapeute suit deux patients difficiles : Samuel Baï, un enfant soldat de Sierra Leone, et Victoria Bergman, une femme visiblement traumatisée depuis l’enfance. Tous deux présentent les mêmes symptômes : des signes de personnalités multiples. Avec ce premier roman sombre et rageur, Erik Axl Sund signe un polar post-punk électrisant et remet l’urgence au cœur du genre.

« Tu t'es donné beaucoup de mal, mon cher amour, pour aboutir à bien peu de chose. J'ai été enchantée d'apprendre que la lumière transportait du passé à la vitesse record de trois cent mille kilomètres à la seconde, que cette vie que nous avons tant aimée nous venait des étoiles, que notre vieux Soleil qui nous éclaire et nous chauffe était parvenu à peu près au milieu de son âge et que, capables de choses si grandes, si charmantes et si gaies, les hommes n'étaient pas là pour toujours. Tout ça me fait une belle jambe. Tout ça, franchement, m'est un peu égal. Ce que je voulais savoir, je ne le sais toujours pas. Ce qui va nous arriver, et à toi et à moi, dans quelques années à peine, ou peut-être même demain, quand le temps sera écoulé de notre passage sur cette Terre, m'est toujours aussi obscur. Je t'ai souvent entendu dire que tu souhaitais écrire des livres qui changent la vie des gens. Tu n'as pas changé grand-chose à la fragilité passagère et si affreusement menacée de mon amour pour toi. »

Petit avocat fiscaliste dans l'entreprise familiale, Bill décide de tout laisser tomber pour suivre sa voie. Avec le soutien indéfectible de sa femme, Jenny – consultante de mode adorée du tout New-York-, il devient pasteur dans un village reculé du Wyoming. Jenny le rejoint bientôt, profitant de ce nouveau départ pour essayer de fonder une famille. Quarante ans plus tard, Robert ferait tout pour sortir sa maison d'édition de l'atonie financière dans laquelle elle est plongée. Il est à la recherche du best-seller qui pourrait tout changer. Lillibeth, jeune amish responsable de la vie de sa famille depuis le décès de sa mère, profite de chaque instant de libre pour lire ou coucher sur le papier le roman qui lui tient à cœur. Se pourrait-il qu'elle soit la réponse tant attendue aux prières de Robert ? Deux magnifiques histoires situées à quarante ans d'intervalle qui disent la beauté d'un amour incommensurable.

Alors que le plan de Néféret pour monter Zoey contre ses amis a échoué, la jeune fille doit faire face à de nouveaux ennuis... plus graves encore ! La grande prêtresse a un nouvel allié, Kalona, beau comme un Dieu, mais rusé comme le Diable. Personne à la maison de la nuit ne semble s'apercevoir du danger, alors que Kalona tient déjà tous les élèves sous son charme. Zoey et ses amis se réfugient dans les souterrains aménagés par les Novices rouges. Mais blessée par des oiseaux moqueurs, elle est contrainte de retourner à la maison de la nuit... où elle revoit Stark, bien différent depuis sa mort. A-t-il changé de camp lui aussi ? Et pourquoi Kalona, qui a le pouvoir d'entrer dans les rêves, semble croire qu'elle est A-ya, la poupée Cherokee ?

À 30 ans, Aimée est une jeune coach d'entreprise à qui tout semble réussir. Pourtant, face à des difficultés conjugales inattendues et à la perte brutale de son animal de compagnie, la jeune femme sombre peu à peu dans une dépression carabinée. Que s'est-il passé ? Retour du refoulé, carence en Oméga-3, panne de résilience ou soif de spiritualité de troisième génération ? Pour Aimée commence un parcours mouvementé au cours duquel elle va essayer tout ce qui existe sur le marché du développement personnel et du bonheur clé en mains. Au bout du long tunnel, trouvera-t-elle la Grande Lumière allumée et le Vrai Secret de la Joie du Bonheur d'être Heureux ?

Dans une écriture limpide et poétique, José Saramago nous livre une mosaïque de souvenirs d'enfance et d'adolescence. Entre Azinhaga, la terre de ses grands-parents, où il est né, et Lisbonne, où il a grandi, images, sensations, anecdotes reviennent pêle-mêle à la mémoire du grand écrivain: une famille de paysans pauvres, une grand-mère analphabète, un père devenu fonctionnaire de police à force de travail, et un enfant qui court dans les oliveraies, passe de longues heures sur les rives du Tage, contemple les beautés d'un ciel nocturne, marche pendant plusieurs jours en compagnie de son oncle pour aller vendre des cochons à une foire aux bestiaux, s'évade, solitaire, dans la lecture, ou cède à la magie des cinémas lisboètes.
Cet attachement à la terre et aux plus humbles a nourri toute l'œuvre du prix Nobel de littérature et éclaire l'engagement sans faille d'un homme aux côtés des opprimés.

« Un matin, mon papa a fait apparaître un grand tableau vierge qu’il avait soigneusement caché dans la maison. Il connaît sa maison plus que quiconque au monde, mon papa. Il a donc sorti son tableau avec des pinceaux et des boîtes de peinture. Il s’est installé dans la rue, devant notre maison. Il s’est mis à crayonner, à peindre. Il avait presque les yeux fermés. Les gens qui passaient s’arrêtaient pour le regarder comme on regarde un animal sauvage au zoo, qui tourne en rond dans sa cage en fer, qui rugit en vain sa colère. Même moi qui suis son fils, je ne comprends rien à ce qu’il était en train de dessiner. Il a travaillé toute une journée ainsi. C’est à la nuit tombante que j’ai vu enfin surgir de ses pinceaux un vieux cochon... »

Adolf Hitler disait toujours n'avoir eu pour seule épouse que la nation Allemande. Si on lui connait Eva Braun pour compagne, sans doute ne fut il vraiment amoureux que de sa nièce, Geli Raubal. Mais dès avant la prise du pouvoir il noua des liens de profondes amitiés avec quelques femmes tout acquises à sa cause. Il les admirait comme il admira plus tard quelques autres qui œuvrèrent à la propagande du régime. Guido Knopp a rassemblé dans ce livre six portraits féminins depuis la disciple inconditionnelle jusqu'à l'adversaire incorruptible.

Nora ressemble à votre voisine du dessus, celle qui vous sourit chaleureusement dans l'escalier mais dont vous ignorez tout, car elle ne laisse paraître aucun désir, de peur de vous contrarier. Lorsque la belle Sirena, accompagnée de son mari et de son fils, fait irruption dans son existence d'institutrice dévouée, elle réveille un flot de sentiments longtemps réprimés. 
Au fil des mois, Nora réinvente sa vie et se réinvente elle-même, projetant sur chacun des membres de cette famille ses désirs inavoués : maternité, création artistique, sensualité. Mais échappe-t-on réellement au statut de femme de second plan? 
Tout en s'attaquant aux vicissitudes des rapports familiaux et à la cruauté du monde de l'art, Claire Messud brise avec acidité le mythe de la femme sans histoires, pour la révéler grinçante et en colère, habitée d'espoirs fous et, inévitablement, de fracassantes désillusions.

C’est l’histoire d’une famille, des ruptures et déchirements qui se produisent en son sein, et des efforts déployés par chacun pour œuvrer à la réconciliation. 
En l’espace d’une soirée, la vie sereine de la famille Sai s’écroule : Kwaku, le père, un chirurgien ghanéen extrêmement respecté aux États-Unis, subit une injustice professionnelle criante. Ne pouvant assumer cette humiliation, il abandonne Folá, sa ravissante épouse nigériane, et leurs quatre enfants. Dorénavant, Olu, leur fils aîné, n’aura d’autre but que de vivre la vie que son père aurait dû avoir. Les jumeaux, la belle Taiwo et son frère Kehinde, l'artiste renommé, verront leur adolescence bouleversée par une tragédie qui les hantera longtemps après les faits. Sadie, la petite dernière, jalouse l’ensemble de sa fratrie. Mais l'irruption d'un nouveau drame les oblige tous à se remettre en question. 
Les expériences et souvenirs de chaque personnage s'entremêlent dans ce roman d'une originalité irrésistible et d'une puissance éblouissante, couvrant plusieurs générations et cultures, en un aller-retour entre l’Afrique de l’Ouest et la banlieue de Boston, entre Londres et New York.

Hemda Horovitz vit sans doute ses derniers jours, mais l’image de ce lac, près du kibboutz où elle est née, s’impose encore avec force à sa conscience. Les souvenirs plus douloureux de sa longue vie se glissent eux-aussi dans sa mémoire, sans qu’elle puisse s’en libérer : son père trop exigeant, un mariage sans amour, puis cette difficulté à aimer équitablement ses deux enfants, Avner et Dina. 
Ces deux derniers lui rendent visite à l’hôpital de Jérusalem. Avner, le fils adoré, y rencontre une femme venue dire au revoir à son mari mourant et entame une étrange relation avec elle. Quant à Dina, la fille mal aimée, elle ne sait comment gérer l’éloignement de sa propre fille pour qui elle a sacrifié sa carrière. Débordée par le besoin de donner cet amour à quelqu’un, elle se met en tête d'adopter, envers et contre tous. Son désir de renforcer son foyer pour y accueillir un autre enfant risque bien de faire éclater sa famille… 
Zeruya Shalev sait parler comme personne des relations mystérieuses qui se tissent entre parents et enfants. Dans une langue puissante, elle évoque la colère, le ressentiment, la frustration et la peur qui construisent les familles autant que l’amour et le bonheur d’être ensemble. Ce qui reste de nos vies est certainement son roman le plus envoûtant.

À Paris, dans le café où elle a l'habitude d'aller, la narratrice entend une chanson qui la plonge dans le souvenir d'une histoire, le souvenir de sentiments auxquels elle croyait avoir renoncé. Photographe, elle est aussi dans un moment de perte d'inspiration. Une rencontre imprévue la replonge dans les affres de l'amour, en même temps qu'elle lui ouvre de nouvelles pistes de réflexions artistiques. La création et la vie se mêlent, l'une servant l'autre. Mais l'équilibre ne risque-t-il pas de s'inverser en cours de route ?
« Quand la réalité devient trop cruelle, trop dure, je choisis un morceau que j'aime et je plonge dans un océan familier, les guitares électriques, la batterie soulignent le rythme de ma nage, rien d'autre n'existe, ni ceux qui m'ont blessée ni ceux qui pourraient adoucir le sort, rien que la voix de quelqu'un qui me raconte sa vie, une histoire qu'il ou elle a vécue, ou qu'un ami, une amie lui a racontée, une scène à laquelle il ou elle a assisté. »

Irlande, 1846. La famine touche durement la famille de Finnian O’Connell, jeune garçon d’une douzaine d’années. Son grand frère Shelagh convainc ses parents d'embarquer avec leur quatre enfants pour le Canada, en quête d’une vie meilleure. Après une traversée difficile, la famille parvient enfin à bon port. On leur attribue, comme à tous les émigrants irlandais qui arrivent en nombre, une concession. Là, ils doivent recommencer leur vie: construire leur maison avant l’arrivée de l’hiver, subsister par tous les moyens, grâce aux ressources de l’immense forêt. Mais les Indiens ne voient pas d’un bon œil ces nouveaux arrivants...

Comment et pourquoi, en 1816, Mary Shelley, une jeune femme de dix-neuf ans, écrit-elle l’histoire la plus horrible de tous les temps ? À la suite de sa propre blessure, Judith Brouste découvre Frankenstein et la vie du poète anglais Shelley (1792-1822), son engagement poétique et révolutionnaire. Le cercle des tempêtes dévoile cette réalité cachée de la création, celle de la double écriture de Mary et Percy Shelley, liée aux événements de leur vie, de leur errance, de leur folie. Roman vrai, inspiration d’une autobiographie. Judith Brouste reprend le thème du corps, de la peur, dans un contexte historique précis et détaillé, en s’appuyant sur les journaux et la correspondance.

Depuis la mort de son teckel jaune, une vieille dame a reporté son affection sur ses fleurs. Un si beau parterre... Mais à l'image de ces vies fugitives, recueillies ici en bouquet maladif, la terre qui les nourrit cache de bien grands mystères... Combien de tragédies sous le front triste des garçons de café ? De néant dans l'existence, quand elle est calculée ? De trous dans le coeur des hommes qui toujours joueront à la guerre ? Combien de cadavres sous le parterre de pétunias... ?
« On dit qu'elle est singulière. Non, Annie Saumont est unique. »Christine Ferniot –Lire
Annie Saumont a reçu le prix de la Nouvelle de l'Académie française pour l'ensemble de son oeuvre.

Considérablement modifié et ayant survécu à sa chute à la fin de HIDDEN, Neferet est maintenant plus dangereuse qu'avant elle est dans une rage meurtrière, assoiffés de sang, sans l'ombre d'une raison donnée. Comme elle commence à faire des ravages sur la communauté humaine, en tuant des membres clés avec aucun indice la retraçant c'est la Maison de la Nuit qui est blâmé. Peuvent-ils arrêter Neferet à temps pour empêcher que la colère de Neferet dégénère avant qu'il y ait une guerre? Ou est-ce que quelqu'un d'autre doit intervenir pour empêcher ça.

La jolie Gwen, sa voisine Mickey et les trois frères Holloran, Tim, Gordon et Sean. Cinq enfants, les meilleurs amis du monde à la fin des années soixante-dix à Dickeyville, une petite banlieue pavillonnaire de Baltimore. 
Après l'école, ils allaient jouer dans les bois, derrière Leakin Park, là où les parents ne vous embêtent pas et où on se sent vraiment libre. Mais là où parfois, quand la nuit tombe, on peut aussi faire des rencontres. Des rencontres qu'on aurait préféré ne jamais faire.
Trente ans plus tard, Gordon vient de se tuer au volant de sa voiture. Les quatre autres se retrouvent pour la première fois après toutes ces années. Ce qui s'est passé cette nuit-là, ils n'ont jamais pu en parler. Ils n'ont pu que se séparer, s'enfuir au plus loin les uns des autres. Mais maintenant, la mort est là. Et le secret qu'ils ont enfermé dans un coin sombre de leurs mémoires pourrait bien revenir. Pour tout détruire ...

1321, en Angleterre. Le village d'Ulewic est déchiré entre deux âges, entre légendes païennes et croyances chrétiennes, entre le manoir de Lord d'Acaster et la communauté nouvelle des soeurs béguines, jusqu'alors bien tolérées. Mais les choses commencent à changer. Des saisons rigoureuses, récoltes gâchées et troupeaux dévastés, réveillent des peurs ancestrales. Le besoin d'un bouc émissaire se fait sentir.
Un groupe d'hommes du village, dont on ignore l'identité, va en profiter pour s'en prendre aux béguines et semer la terreur, le meurtre et la superstition... faisant entrer Ulewic dans le temps des âges sombres.
« Karen Maitland fait surgir devant nos yeux un Moyen Âge plein de cruauté et de fureur. Un
page-turner angoissant et évocateur. »Booklist
« L'un de nos livres préférés de l'année. »The Guardian

Après cinquante-six ans d'un mariage fusionnel, la maladie de Zika la contraint à quitter Joseph et leur maison pour Paris. Hébergée chez leur fille, elle pourra plus aisément bénéficier de soins hospitaliers tandis que son mari, recueilli par leur fils, se languit loin d'elle, à Montfort. Dès lors, les amants esseulés nourrissent une correspondance passionnée ou chacun redécouvre ses enfants, leurs failles, leurs blessures et leurs reproches – les fruits amers d'un amour exclusif, tragiquement récoltés au soir de leur vie...

Jude et ses trois sœurs sont unies par un pacte de sang et se sont jurées de ne plus jamais succomber aux frères Vargas, qui ne sont que des briseurs de cœurs.
Pour redonner goût à la vie à son père atteint de la maladie d'Alzheimer, Jude souhaite faire réparer sa vieille moto. Mais quand Emilio, le plus jeune des frères Vargas, s'avère être le seul à réparer la Duo Glide cet été-là, la jeune fille prend le risque de rompre le fameux pacte. Effectivement, Emilio est un tombeur et Jude succombe rapidement à son charme. Mais est-il vraiment le démon dont parlent ses sœurs ?
Au fil des jours, la maladie prend de plus en plus de place. Alors que la mémoire de son père glisse progressivement vers l'oubli, la sienne se remplit d'émotions qu'elle n'est pas prête d'oublier. Mais Jude ne sait plus vers qui se tourner pour trouver du soutien. Saura-t-elle imposer ses propres choix ?

A l'approche de la défaite, les Allemands ont tenté de détruire les preuves de leurs crimes. Certaines de ces preuves étaient pourtant déjà à la disposition des Occidentaux. Cinquante ans plus tard, ces informations longtemps dissimulées sont désormais connues. R. Breitman examine avec ces nouvelles données comment et quand l'Holocauste fut organisé.

Les Outrepasseurs viennent enfin de capturer la dernière fée libre, Snezhkaïa la Reine des Neiges. Ils ignorent qu’ils viennent de déclencher une malédiction qui risque de les anéantir. Peter, qui supporte de moins en moins de se plier à la volonté de Noble, tente de retrouver le Chasseur pour mettre fin à cette lutte séculaire…

« Ainsi passe la gloire du monde. » La phrase latine apparaît au détour d’un de ces trois livres et dit leur projet commun ? trois romans d’aventures sans fiction qui, pendant un siècle et demi, de 1860 à nos jours, entremêlent sur trois continents les vies d’hommes illustres et les vies d’inconnus : Pura Vida en Amérique, Équatoria en Afrique et Kampuchéa en Asie, toujours entre les deux tropiques et parfois sur le fil de l’équateur.
Un enquêteur suit les traces des traîtres et des héros, lit les journaux, consigne dans ses carnets les horreurs de la guerre et la beauté des paysages, décrit les fleuves et les volcans, les jungles et les oiseaux. En cette année 1860, pendant qu’on fusille William Walker sur une plage du Honduras, Ferdinand de Lesseps entreprend de creuser le canal de Suez, et Henri Mouhot découvre dans les forêts du Cambodge les temples d’Angkor mangés de lianes. Après eux se succéderont les explorateurs, les colonisateurs et les décolonisateurs, et les grands rêves révolutionnaires fracassés de ce dernier siècle et demi : un claquement de doigts dans l’Histoire.

A trente-neuf ans, Tallie Jones est déjà une légende vivante du cinéma. Ancienne actrice, elle est désormais une réalisatrice reconnue et ses productions, maintes fois récompensées, réussissent le rare exploit de plaire au public comme aux critiques. 
Loin des flashs et des paillettes, Tallie mène une vie de couple épanouie avec son partenaire et collègue, Hunter, tout en étant très proche de sa fille, étudiante à l'université. Brigitte, son assistante personnelle, veille à maintenir l'équilibre entre ces deux univers pour ainsi dire parallèles. 
Mais alors qu'elle réalise le film le plus ambitieux de sa carrière, Tallie apprend qu'une personne de son entourage lui dérobe de l'argent depuis des années. Elle décide de faire appel à un détective privé et, de découverte en découverte, voit son monde voler en éclats. Elle se retrouve bientôt à jouer l'un des rôles les plus difficiles de sa vie pour prendre le coupable à son propre jeu.

À 16 ans, Mickey Bolitar a vécu son lot de tragédies : la disparition de son père, les graves difficultés de sa mère, l'installation chez son oncle Myron, avec qui il ne s'entend pas. Mais le cauchemar ne s'arrête pas là. Alors qu'il se demande toujours ce qui est réellement arrivé à son père, il apprend que son amie Rachel a été retrouvée blessée par balles, chez elle, et décide immédiatement de remonter la piste de l'agresseur.
S'il n'a pas hésité jusque-là à se mettre en danger pour aider ceux qu'il aime, Mickey sait aussi que la curiosité se paie cher. À quelques secondes près, tout peut basculer...

L'histoire : Dans leur ville natale de New Hope, où ils ont grandi en rêvant des étoiles, Cally Fisher et William Bailey découvrent l'amour, à l'insu de leur entourage. Ils tentent envers et contre tous de construire leur propre histoire. Un roman d'apprentissage rythmé, sensuel et passionné. Cally... Un sourire sexy, des yeux d'un bleu intense. Une bonté qui le pousse à vouloir me sauver de rumeurs nocives, alors que personne d'autres ne s'en soucierait. Je n'attends pas un héros. William, n'a jamais censé être autre chose pour moi, qu'un rêve, qu'un flirt non réciproque. Pas pour une fille comme moi, dont la famille brisée, lui a volé ses chances de prétendre à une vie décente. William... Depuis la mort de mes parents j'ai toujours fait ce que l'on attendait de moi. Jusqu'à... Cally. Jusqu'au moment où ses yeux hantés ont rencontré les miens, où les morceaux éparses et fracturés de mon coeur, se sont – grâce à elle –, reconstitués pour former un tout à nouveau. Je ne cherche pas seulement à la sauver. J'ai besoin qu'elle me sauve, elle aussi. Rêves volés, vœux intacts, deux âmes seules et solitaires, avides d'espoir se rencontrent dans le noir.

Max Westin. Le sexe incarné. Elle l’a vu, l’a senti au premier coup d’œil. Il est puissant, instinctif. Un être animal. Comme elle l’était avant.
Il retient sa main un peu trop longtemps, et son regard pénétrant lui signifie clairement son intention de la posséder, de la dresser.
– Victoria.
Rien qu’un mot, son prénom, mais dit d’une telle manière qu’elle peut presque sentir la laisse autour de son cou.
– C’est dans ta nature, lui murmure-t-il, l’envie d’être dominée…
Ainsi commence leur jeu de séduction. Entre illusions et soumissions, la partie est lancée. Mais quand la passion s’en mêlera, qui de Max ou de Victoria portera finalement le collier ?

Il fallait que ça me tombe dessus maintenant, à trente-sept ans !
Toute une existence à vivre dans le conformisme imposé par feu ma Môman, et BAM ! Il suffit qu'il débarque avec son indolence, son sourire ravageur et son regard déstabilisant pour que j'en prenne plein la vue... et le cœur.
Je suis supposé réagir comment, moi ? Dois-je lutter ou enfin m'accepter ?
D'autant que ce rebelle n'est pas n'importe qui : c'est le fils de mon boss !

" Écoute bien, écoute car ceci est ton héritage."
Descendant des prêtres gardiens du tombeau de Seth, Itan est loin de ce douter que c'est de son corps que le dieu égyptien s'apprête à prendre possession afin d'approcher de plus près la femme dont il est tombé amoureux...

« C’est sûrement la meilleure décision que j’aie jamais prise. Sûrement… Si seulement Damon ne me manquait pas autant. »
Avec lui, sa vie aurait pu prendre un nouveau tournant. Mais Adèle a décidé de renoncer : à son resto, à son avenir, à la Californie et même à sa passion avec son « motard sexy ». Elle fait demi-tour et rentre se réfugier en France, dans la maison de son enfance, près du seul homme à qui elle fait encore confiance : son père.
Damon Lennox, lui, était prêt à tout abandonner sur le bas-côté : sa solitude, ses démons, sa liberté. Mais pas la Française aux yeux de chat qui a croisé sa route. De Biarritz à San Francisco, en avion ou en moto, il la suivra jusqu’au bout.
Adèle et Damon prendront-ils le bon virage ? Felicity Stuart vous embarque à toute allure dans ce cinquième volume de Love me (if you can) : une course-poursuite où c’est toujours l’amour qui gagne.


4 commentaires:

  1. Oulala. Des bonnes sorties... Bad swimmers, Sylvia day, quand j'ai voulu revoir le diable...

    RépondreSupprimer
  2. Eh bien, que de tentations :D il faut que je lise le jour où le diable m'a trouvée 1 et que j'avance dans la série la maison de la nuit, je n'en suis qu'au tome 3 !

    RépondreSupprimer
  3. de belles sorties !! J'adore la saga de la Maison de la Nuit !!

    RépondreSupprimer
  4. Plein de belles sorties!! Bises.

    RépondreSupprimer

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/31/vylp.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 69
-Pages tournées: 21563
-Coups de cœur: 4
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg