Mes dernières chroniques

jeudi 12 mars 2015

Ceux de la plaine écrit par Olivier Maison - Editions Kero


Auteur: Olivier Maison
Genre: Drame
Nombre de pages: 234
Date de sortie: 12/01/2015
Prix support papier: 15€90
Prix format numérique: 11€99
ISBN: 978-2-36658-130-0
Editions: Kero
Acheter Ceux de la plaine - Papier
Acheter Ceux de la plaine - Numérique

Synopsis:
« Avez-vous remarqué comme les granges sont belles et imposantes par ici ? Ils y mettent ce qu’ils ont de plus beau : leur argent ! Par chez nous, les femmes y déposent leur virginité et les hommes y mettent leur âme, dans les granges. Je vais vous dire : lorsque ces hommes couchent une femme dans un champ, ne croyez pas qu’ils se retirent de peur de les engrosser. Non, c’est une façon d’ensemencer la terre. Leur jouissance, c’est la terre, leurs terres et leurs bêtes, et seulement ça ! Rendre leur femme heureuse… mais c’est le cadet de leurs soucis ! »
Dans la plaine du Vaunard se croisent des personnages hauts en couleur, mais aussi taiseux, semblables à la campagne alentours, dure, contrastée, jalouse de ses secrets et de ses mystères. D’une plume sobre et magnifique, Olivier Maison nous offre un tableau de ce bout de terre, à la fois violent, poétique et crépusculaire.

Mon avis:
Je remercie les Editions Kero pour cette lecture.

Informations:
Ce roman contient plusieurs chapitres non numérotés et pas très longs. Il se lit assez vite, il fait un petit peu plus de 200 pages, mais la mise en page est aérée et agréable à la lecture, ce qui fait que notre lecture se fait fluide et les pages se tournent très rapidement.

Mes ressentis:
J'avoue que je me suis trompée en pensant que ce roman était fait pour moi. La couverture m'a attirée, je trouve qu'elle est mystérieuse et jolie et j'avais envie de savoir ce qui se cachait derrière cette première de couverture. Le résumé aussi me plaisait bien. Je pensais que ce livre correspondait à mes lectures du moment et en fait pas du tout.
Les premiers chapitres m'ont bien convaincue. J'ai aimé l'atmosphère pesante, les personnages, il se passe quelque chose dès les premières lignes et cela ne m'a pas laissé insensible. En fait, c'est vraiment les cinquante premières pages qui m'ont le plus plu, après j'ai décroché. 
Il y a suite à ses premiers chapitres de nombreux personnages qui font leur apparition et dans l'ensemble l'histoire est vraiment centrée sur eux. Nous sommes dans un petit village de Corrèze, un petit hameau perdu où tous les habitants se connaissent, ils savent tout les uns des autres (ou presque). Vous voyez le genre ? Ça représente très bien l'ambiance des petites bourgades. Ce côté là est plutôt appréciable.
Pour en revenir à mes ressentis, dans l'ensemble, je me suis ennuyée, j'ai trouvé que ça manquait de rebondissements, d'action. C'est un texte qui est très rectiligne où l'on suit le quotidien des protagonistes, leurs dialogues (parfois très comique !), leur petit train-train. Est-ce mal ? Non, mais je ne suis pas la meilleure cliente pour les lectures qui porte sur la sociologie et c'est clairement ça qui m'a laissée sur la touche. 
Le style de l'auteur est particulier, parfois décousu, mais pas mauvais pour autant. De mon côté, je n'ai pas été sensible à ses écrits ni à sa plume. Il y a beaucoup de descriptions, parfois elles sont inutiles. Mais honnêtement, c'est un ensemble. Peut-être n'aurais-je pas eu les mêmes ressentis si j'avais perçu l'histoire différemment.
Comme vous le voyez, je n'ai pas apprécié cette lecture. Je suis déçue, je m'attendais à autre chose, à trouver plus de sensibilité. Ce n'est tout simplement pas mon style. Dommage !

Pour conclure:
Un roman qui m'a laissée sur la touche. Je n'ai pas apprécié cette histoire dans son ensemble. C'est dommage, il n'est pas très épais et si j'ai accroché aux 50 premières pages, le reste ne m'a pas convaincue. Il y a de nombreux personnages, cela n'est pas gênant pour autant puisque nous sommes plongés au cœur d'un village. Peut-être aurait je plus aimé s'il avait été écrit différemment ou peut-être pas. Je ne serais pas le dire, je suis restée vraiment en dehors de ce récit. C'est un ensemble ...

Angélique

Extrait:
Ceux de la plaine
Cliquez sur l'image pour lire les premières pages

Parlons de l'auteur:
Critique littéraire chez Marianne, Olivier Maison travaille également dans le monde de l’éducation. Il publie avec Ceux de la plaine son premier livre.

Bibliographie:
♦Ceux de la plaine → Editions Kero (2015)

Les avis des copin(e)s:
Mots insatiables
Les lectures de Pampoune

Logo Livraddict  Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/40/cjqy.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 99
-Pages tournées: 31249
-Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Blogueuse littéraire depuis le 1er janvier 2013
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg