Mes dernières chroniques

vendredi 3 avril 2015

La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel écrit par Romain Puértolas - Editions Audiolib

Auteur: Romain Puértolas
Livre audio lu par: Grégori Baquet
Genre: Contemporain - Olni
Format: Livre audio 1 CD MP3 - 667 Mo (6h04 d'écoute) - Suivi d'un entretien avec l'auteur
Date de sortie: 18/03/2015
Prix version audio : 20€90
Prix support papier: 19€00
Prix format numérique: 9€49
ISBN: 9782356418616
Editions: Audiolib
Acheter "La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel" - Audio

Synopsis:
Le jour où Providence doit se rendre à Marrakech pour ramener Zahera, une petite fille gravement malade qu’elle vient juste d’adopter, un volcan se réveille en Islande et paralyse le trafic aérien européen empêchant tout avion de décoller. L’amour d’une mère est-il assez fort pour déplacer les nuages ? Un roman à la fois drôle, décalé, extrêmement touchant, avec des personnages hauts en couleurs et des situations hilarantes comme seul Puértolas peut les imaginer.

 Cette histoire est complètement vraie puisque je l'ai inventée d'un bout à l'autre.
Boris Vian 

Mon avis: 
Je remercie les Editions Audiolib pour cette très belle découverte. Je suis vraiment heureuse d'avoir écouté La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel en livre audio.
Afficher l'image d'origine

Informations: 
Durée : 6h04 (de bonheur ♥)

Mes ressentis: 
Un petit zeste de folie, une petite goutte de génie, un nuage de poésie ... Mélangez tout cela et obtenez le chef-d'œuvre de Romain Puértolas "La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel". Un OLNI (objet littéraire non identifié) majestueux !
J'ai découvert ce roman lors de sa sortie en début d'année. Le titre et la première de couverture m'ont de suite interpellée. Du coup, quelques semaines plus tard, Romain Puértolas passait dans l'émission "La grande librairie" et j'étais évidemment devant ma télévision pour découvrir son univers rocambolesque. Voici la vidéo si vous êtes passés à côté de cette belle émission.
Je ne me suis pas jetée dessus pour autant, car je souhaitais rencontrer l'auteur. Manque de chance pour moi, il est passé dans la librairie où je me rends généralement pour les dédicaces, mais ma newsletter est arrivée trop tard et je n'ai été au courant que quelques jours après son passage (oui, c'est frustrant !). Heureusement, Romain Puértolas était présent au salon du livre de Paris et j'ai pu le rencontrer pour mon plus grand plaisir. Je suis donc revenue avec mon exemplaire papier et une jolie dédicace.
Dans la semaine qui a suivi le salon du livre, les Éditions Audiolib m'ont fait l'immense plaisir de m'envoyer la version audio de ce roman. Je dois dire que ce coffret est magnifique, il met bien en valeur cette pépite littéraire et je suis très fière de l'avoir dans ma bibliothèque.
Aussitôt reçu, aussitôt dans mon IPod. J'ai commencé mon écoute avec quelques peurs, même si j'avais grandement envie de découvrir ce roman. Je savais par avance que soit j'allais aimer (mais je ne pensais pas à ce point), soit j'allais passer complètement à côté de cet univers abracadabrant. Je m'attendais à quelque chose de fou, de drôle, de décaler. L'ensemble allait-il me toucher ou au contraire, être trop particulier pour moi ?
Mais dès les premières lignes, je suis tombée sous le charme de la plume de Romain Puértolas, même plus, j'ai eu un coup de foudre littéraire.
J'ai voyagé à travers les mots de ce talentueux auteur. Romain Puértolas est le genre d'écrivain avec une plume très imagée. Il vous emmène dans un monde rempli de douceur et il suffit de fermer les yeux pour que les images se forment toutes seules (c'est encore plus facile avec le livre audio !).
C'est un petit peu un magicien, les premières apparences sont trompeuses, méfiez-vous, car c'est bien une histoire profonde et émouvante qui se cache derrière ce style léger et farfelu. C'est un véritable don d'écrire de cette façon et d'emporter le lecteur dans ce monde si particulier.
Un roman coloré, loufoque, burlesque, créatif à la Mathias Malzieu. Romain Puértolas dit être inspiré par des auteurs tels que Boris Vian, Jules Verne, il aime les personnages de la bande dessinée Tintin entre autres ... Et c'est exactement ce qui ressort de ses écrits. C'est un auteur particulier qui nous offre des romans hors normes, tout cela donne un beau mélange, ses livres sont frais et beaux.
Le lecteur, Grégori Baquet, que vous connaissez certainement si vous êtes de la même génération que moi, ("Extrême limite", "Les vacances de l'amour", "Alice Nevers", entre autres... parce qu'il a un beau parcours), se sert parfaitement de ses talents de comédien pour lire ce livre qui lui va comme un gant. Un conteur de qualité, vraiment ! Habituellement, je ne suis pas fan lorsque le lecteur change de voix ou prend un accent, imite quelqu'un, mais là, sur ce livre en particulier, j'ai trouvé que l'exercice se prêtait plutôt bien et donnait encore plus vie aux personnages. J'ai tellement ri lorsque les présidents Hollande et Obama apparaissent dans l'histoire. C'était génial !
Le seul point qui m'a un peu décontenancée, c'est que j'ai trouvé que sa lecture était très rapide et (certainement parce que j'avais envie que ce livre ne se termine pas) j'aurais aimé que la lecture soit plus lente (un chouya). En tout cas, je remercie Grégori Baquet pour sa lecture de qualité, vous avez contribué à mon coup de cœur, soyez-en sûr.
Je sais que ma chronique est loin d'être à la hauteur de mes ressentis, elle est largement en dessous de ce que j'aimerais vous transmettre, alors, je ne vois qu'une seule solution, procurez-vous ce livre audio qui vous emmènera à coup sûr, quelque part dans les nuages avec une jeune femme qui se prénomme Providence. Laissez-vous envahir par vos émotions, par tous les personnages et faites confiance à Romain Puértolas et Grégori Baquet, c'est un beau duo, vous allez adorer !

Pour conclure: 
Un roman magique, j'ai tout aimé dans cette histoire et je ne peux que vous recommander de vous plonger à votre tour dans l'univers burlesque de Romain Puértolas.
Des coups de cœur, j'en ai (rarement), mais aussi intense, c'est rare. J'ai été plus que surprise par le contenu et par l'univers coloré de l'auteur. C'est un véritable coup de foudre. J'ai eu la chance de découvrir cette pépite en audio et la lecture de Grégori Baquet n'a fait qu'intensifier mes sentiments. Un beau mélange, un magnifique moment, ça me manque déjà. J'espère que L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa me plaira autant, j'ai presque peur de me lancer dans cette lecture, car je ne veux pas être déçue et retomber de mon petit nuage. Je le lirais très prochainement en tout cas.
*Angélique*

Extrait: 
Pour écouter le résumé ou un extrait en audio, cliquez ici
Le premier mot que prononça le vieux coiffeur lorsque j'entrai dans son salon fut une injonction brève et tranchante digne d'un officier nazi. Ou d'un vieux coiffeur.
- Assis !
Docile, je m'exécutai. Avant qu'il ne le fasse avec sa paire de ciseaux.
Puis il commença son ballet tout autour de moi sans même attendre de connaître la coupe avec laquelle je souhaitais ressortir de son salon, ou la coupe avec laquelle je ne souhaitais précisément pas ressortir de son salon. Avait-il déjà au moins eu affaire à l'afro récalcitrante d'un métis auparavant ? Il n'allait pas être déçu.
- Vous voulez que je vous raconte une histoire incroyable ? demandai-je pour briser la glace et instaurer un climat de convivialité entre nous.
- Dites toujours, du moment que vous arrêtez de bouger la tête. Je vais finir par vous couper une oreille.
Je considérai ce «dites toujours» comme un grand pas, une invitation au dialogue, à la paix sociale et à l'harmonie entre frères humains, et en même temps j'essayais d'oublier le plus rapidement possible, en vertu de ces mêmes accords de fraternité, la menace d'amputation de mon organe auditif.
- Bien, alors voilà, un jour, mon facteur, qui est une femme, une femme charmante d'ailleurs, s'est présentée à la tour de contrôle où je travaille et m'a dit : «Monsieur Machin (c'est mon nom), il faudrait que vous me donniez la permission de décoller. Je sais que ma requête peut vous paraître insolite, mais c'est comme ça. Ne vous posez pas trop de questions. Moi, j'y ai renoncé depuis que tout a commencé. Donnez-moi juste la permission de décoller de votre aéroport, je vous en prie.» En soi, je ne trouvais pas sa demande si insolite que ça. Je recevais parfois la visite de particuliers ruinés par les écoles d'aviation avoisinantes qui souhaitaient continuer à prendre des heures de vol pour leur compte. Ce qui me surprenait, en revanche, c'est qu'elle ne m'avait jamais parlé de sa passion pour l'aéronautique auparavant. Bon, nous n'avions jamais trop eu l'occasion de causer, ni même de nous croiser (j'alterne des horaires de jour et de nuit), mais quand même. D'habitude, elle se limitait à m'apporter le courrier à la maison dans sa vieille 4l jaune. Elle n'était jamais venue me voir au boulot. Dommage, parce qu'elle était canon, cette fille-là. «En temps normal, mademoiselle, je vous aurais dirigée vers le bureau des plans de vol pour ce type de requête. Le problème, c'est qu'aujourd'hui, le trafic aérien est sens dessus dessous avec ce foutu nuage de cendres et on ne va pas pouvoir prendre en compte les vols privés. Je suis désolé.» Voyant sa mine déconfite (elle avait une très jolie mine déconfite et ça m'a déconfit le coeur), j'ai feint de m'intéresser à son cas : «Vous pilotez quoi ? Cessna ? Piper ?» Elle a beaucoup hésité. On voyait bien qu'elle était gênée, que ma question l'embarrassait. «C'est justement en cela que ma requête est insolite. Je ne pilote pas d'avion. Je vole toute seule.» «Oui, j'avais compris, vous volez sans instructeur.» «Non, non, toute seule, je veux dire, sans appareil, comme ça.» Elle a levé les bras au-dessus de sa tête et a exécuté un tour sur elle-même à la manière d'une danseuse de ballet. Au fait, est-ce que je vous ai dit qu'elle était en maillot de bain ?

Romain Puértolas vous présente son roman:

Parlons de l'auteur: 
Romain Puértolas est né à Montpellier en 1975. Ballotté entre la France, l’Espagne et l’Angleterre, il devient DJ turntablist, compositeur-interprète, professeur de langues, traducteur-interprète, steward, magicien, avant de tenter sa chance comme découpeur de femmes dans un cirque autrichien. Évincé à cause de ses mains moites, il s’adonne alors à l’écriture compulsive. Auteur de 450 romans en un an, soit 1,2328767123 roman par jour, il peut enfin ranger ses propres livres sur les étagères de sa bibliothèque Ikea et en cacher ainsi les affreuses fixations en plastique.

Bibliographie: 
♦La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour Eiffel (2015)
♦L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa (2013)

Parlons du lecteur:

À la fois acteur de télévision, de cinéma et chanteur, Grégori Baquet, fils d’une chorégraphe russe et de l’acteur et violoncelliste Maurice Baquet, est avant tout un homme de théâtre. Il a joué aux côtés de Jean Marais, Bernadette Lafont, Rufus…Nommé pour le Molière de la Révélation en 2004, c’est finalement en 2014 qu’il obtient cette distinction, pour son interprétation du monologue de Wajdi Mouawad,Un obus dans le cœur. Parrain de l’association « Tous en scène », il organise des concerts dont les bénéfices sont versés à des associations humanitaires.

Quelques liens indispensables: 

14 commentaires:

  1. J'ai adoré ! Il manque juste un détail je trouve dans ta chronique c'est le fait qu'à travers ce roman on aborde des sujets graves, des personnages à le vie pas toute rose mais avec tellement de beauté, de poésie. Il est vraiment superbe ce roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Non, je ne suis pas d'accord, je le dis lorsque j'emploie le mot burlesque dont voici la définition trouvé dans mon dictionnaire :
      Genre littéraire ou cinématographique parodique, traitant par le rire des sujets graves
      Bon weekend :)

      Supprimer
    2. "C'est un petit peu un magicien, les premières apparences sont trompeuses, méfiez-vous, car c'est bien une histoire profonde et émouvante qui se cache derrière ce style léger et farfelu."

      Supprimer
  2. Magnifique chronique ma belle. Tu me donnes envie de lire le livre et de l'écouter via audiolib.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :-)
      J'espère qu'il te plaira. Audiolib est une chouette expérience. À tenter...

      Supprimer
  3. Merci !
    Tu sais que l'on a des goûts similaires ... Tu aimeras, c'est sûr :)

    RépondreSupprimer
  4. J'avais lu il y'a peu L'extraordinaire voyage du fakir, on m'a offert celui-ci et il faut dire que ton avis m'a vachement mise en confiance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour avoir lu les deux, je préfère largement celui-ci au fakir.
      J'espère qu'il te plaira aussi :)

      Supprimer
  5. Ton avis donne envie en tout cas :) On verra si je me laisse tenter à l'occasion :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beaucoup aimé ce livre aussi
      Merci pour ta rubrique

      Supprimer
    2. Merci :)
      Je te le souhaite en tout cas. C'est une belle lecture et cela serait dommage de passer à côté.

      Supprimer

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/40/cjqy.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 99
-Pages tournées: 31249
-Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg