Mes dernières chroniques

lundi 1 juin 2015

Les sorties littéraires du 01 au 07 juin 2015

"Le seul moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder" (Oscar Wilde)
BONNES LECTURES !!!


Ils sont jeunes, ne se connaissent pas et sont enfermés dans une maison isolée de tout sans aucune possibilité de fuite.
Qui les y a enfermés ?
Et surtout, pourquoi ?
Une histoire où se mêlent mystère, suspense, amitié, amour, angoisse et terreur.

On m’a toujours répété que, dans la vie, on ne peut pas tout avoir – une collection de Louboutin et un banquier content, un McDo quotidien et la silhouette de Scarlett Johansson, une vie sentimentale épanouie et une carrière réussie. Eh bien, il faut croire que je suis l’exception qui confirme la règle. Car, plutôt que de choisir entre un job de rêve (dans une chaîne d’infos à Manhattan) et l’homme de ma vie (qui m’a demandée en mariage, mais ne veut pas me suivre à New York), j’ai décidé d’avoir les deux. Pourquoi ? Parce que je n’aime pas choisir. Comment ? Parce que je le peux ! Je ne sais pas si je dois remercier Dieu, Chronos ou Banesh, mais j’ai découvert que je possède un étrange – et génialissime ! – pouvoir : je peux me dédoubler.
A moi les vies parallèles !

La réputation de Dabney pour ses talents d'entremetteuse n'est plus à faire sur l'île de Nantucket : avec quarante-deux couples heureux à son actif, elle ne s'est jamais trompée quand il s'agissait d'amour.
Enfin... jamais, sauf pour elle-même : Clendenin Hughes, le beau jeune homme aux yeux noisette, lui a autrefois brisé le coeur en quittant l'île pour réaliser son rêve de journaliste. Et soudain, après vingt-sept ans d'exil au bout du monde, voilà que Clen revient à Nantucket, et Dabney ne s'est jamais sentie aussi bouleversée - ni aussi vivante.
Mais quand une tragédie menace cette seconde chance, Dabney se trouve forcée d'affronter les conséquences de ses choix et de révéler de douloureux secrets à sa famille...

Par l’auteur du célèbre Sinouhé l’Égyptien, cette pépite inédite, un roman écrit en 1939, nous entraîne sur les pas de deux êtres qui s’engouffrent dans une brèche de l’Histoire pour une échappée en terre inconnue. Dans un monde mystérieux, au bord du chaos, deux voyageurs se découvrent et se révèlent, loin de tout, loin d’eux-mêmes. Mystère et poésie se déclinent ici sur une trame allégorique, porteuse d’un éclairage oblique sur l’Europe à la veille de la Seconde Guerre mondiale.

Lorsque sa mère l’appelle un soir de l’autre bout des États-Unis, Amina comprend que quelque chose ne va pas : depuis trois jours et trois nuits, son père, un neurochirurgien reconnu, est assis sur le porche de leur maison et parle sans discontinuer. Il parle à sa mère, à son frère, à son neveu, à tous ses proches restés en Inde et aujourd’hui disparus. Tout le monde le croit devenu fou, jusqu’à ce qu’une photo prise par Amina dans le cadre d’un cours de photographie qu’elle suit à l’université, dont le thème est la solitude, fasse apparaître, derrière son père qui parle à la nuit, l’ombre bienveillante d’une petite vieille femme en sari. Le spectre de sa grand-mère... Un roman émouvant et drôle sur les fantômes qui nous habitent.

Une fille de quatre ans. Un père confronté à des choix impossibles… Une belle leçon de courage et d’espoir.
Quand ils se sont rencontrés, Robin et Travis avaient quinze ans. L’année d’après, ils tombaient amoureux. Pour eux, tout a été trop vite, trop fort : quand Robin est tombée enceinte, leur monde et la vie qu’ils voulaient se construire ont volé en éclats. Une seule chose est restée : Bella, la petite fille adorée que Travis élève seul depuis sa naissance, quatre ans auparavant — depuis que Robin les a abandonnés, tous les deux.
Mais lorsque leur maison est détruite dans un incendie, et que le spectre de la pauvreté se profile pour lui et Bella, Travis comprend que sa vie est sur le point de basculer de nouveau. Et, cette fois, il doit faire face à un choix impossible : a-t-il le droit de se mettre en danger pour protéger sa fille ?

Ce pourrait être une fin d’après-midi banale, dans une banlieue banale de Manhattan. Et pourtant, tout est plus vibrant, plus aigu, plus dérangeant. Dana se réveille au bord de la crise qui ne tardera plus à la faire basculer dans l’exaltation mentale, celle des bipolaires comme elle. Au même moment, à quelques pas de là, la police découvre une femme dans une flaque de sang, chez elle, assassinée. C’est Celia Steinhauser, l’amie de Dana. Et Dana est la dernière personne à l’avoir vue cette après-midi-là…
A travers les yeux de son héroïne - une femme délaissée par son mari, ultra-sensible et au bord de l’abîme -, Susan Crawford mène une enquête à la fois policière et psychologique. Dana a-t-elle tué son amie ou bien le meurtre dont elle se soupçonne n’a-t-il eu lieu que dans sa tête ? Y a-t-il une meurtrière tapie en elle, ou bien le coupable se cache-t-il dans les ombres du dehors ?

À l'occasion d'un héritage, une Parisienne dont la vie bourgeoise ne souffre aucune remise en question se révèle médium, à l'aube de ses quarante ans. Cette faculté, d'abord violemment refusée, va bouleverser sa vie et l'obliger à reconsidérer son existence.

Ça y est, Nathan est un vrai sorcier, il a reçu son don. Il va lutter à armes égales contre les sorciers blancs. Mais un terrible choix se présente à lui : choisir entre Marcus, son père, et Annalise, son amour.

Parfois les hommes font vraiment des choses stupides. Comme noter le prénom de leur conquête d’un soir dans le creux de leur main pour ne pas l’oublier au réveil, par exemple. Ou bien promettre de ne jamais toucher à la sœur de leur meilleur ami.
Connor n’échappe pas à la règle. Connor, c’est le meilleur ami de mon frère. Le mec le plus canon que j’aie jamais rencontré. Et accessoirement l’heureux élu avec qui je me suis honteusement envoyée en l’air j’ai passé un délicieux moment lors d’une soirée très arrosée à la tequila. Un nuit intense, passionnée, mémorable…suivie d’une douche froide quand il a compris qui j’étais et qui j’allais devenir – sa colocataire. Là, il a vraiment eu l’air paniqué. Je me demande bien pourquoi : a-t-il peur que je révèle notre petit secret à mon frère ? A moins qu’il ne redoute que nous ne succombions une fois de plus à la tentation…


Été 1975, Cité des Biscottes, dans le Nord de la France. Lolita dite Brindille, une adolescente de 15 ans, vit seule avec sa mère, alcoolique notoire. En vraie « fleur de béton », Brindille ne rêve que de partir – d’abord et avant tout, pour revoir son frère aîné Angelo, incarcéré à Marseille.
C’est à l’occasion d’une rencontre foudroyante avec un jeune jongleur travaillant dans un cirque tzigane qu’elle concrétise ce désir… au grand désarroi de son professeur de lycée, très attaché à cette élève atypique qui va se lancer à sa poursuite. Mais Lolita laisse peu de traces ; lancée sur les routes avec le cirque, elle apprend le métier, change d’identité, s’adapte aux péripéties en suivant son instinct, toujours. En cargo, à pied ou sur la selle d’un scooter, elle ira jusqu’au bout de son aventure…
… par le chemin où naissent les légendes !

« Cette journée du 1er janvier, la première de la dernière année du monde, il s'est passé quelque chose de spécial entre nous, les élus. C'était comme au printemps, quand on devient joyeux sans comprendre pourquoi. C'est la dernière année de souffrance, a dit papa. Bientôt, on sera libérés. » S. L. 
Les croyants se préparent à la fin des temps. Parmi eux, une jeune fille de douze ans commence, malgré une vie régentée par la Bible, à se questionner sur sa condition, grâce à un dictionnaire auquel elle se réfère secrètement. L’adolescente, sujette aux railleries du « monde extérieur » autant qu’aux affres de la puberté, observe les craintes et les obsessions humaines, mais aussi les pouvoirs de l’imagination pour triompher d'une vie sans espérance. Sa voix juste et simple nous mène au cœur des joies étranges de ceux qui s’estiment élus de Dieu contre le monde entier, à la frontière très fragile où la croyance jouxte la folie.

Un an après l'enterrement de son mari, Jo Mackenzie commence enfin à accepter le fait d'être mère célibataire. Ses deux garçons sont heureux et la petite boutique de tricot que Jo a reprise se porte bien. Partie de Londres pour prendre un nouveau départ et s'établir dans cette petite station balnéaire de son enfance, Jo mène donc une vie plutôt tranquille. Jusqu'au jour où son passé remonte à la surface et bouscule, brusquement, son existence. Et puis, il y a Martin, ce vieil ami avec qui elle a renoué et qui se montre si prévenant. Que peut faire Jo quand les choses se compliquent ? Compter sur ses amies du club des tricoteuses. Parce que, parfois, tricoter et parler sont les seules choses qui permettent de garder la tête froide...

Puisant dans les plus beaux classiques de la littérature féminine, une magnifique histoire de trahisons, d'amour impossible, de secrets de famille et de faux-semblants ; le somptueux et émouvant portrait d'une femme passionnée, en lutte contre les préjugés de la bonne société américaine des années 1930.
1931. Discrète et réservée, Lily Dane n'a jamais su laisser parler son coeur. Jusqu'à ce que son chemin croise celui de Nick Greenwald. Le coup de foudre est immédiat, mais Lily est inquiète : elle, issue de la haute société new-yorkaise, pourra-t-elle jamais faire accepter à sa famille son amour pour un étudiant désargenté d'origine juive ?
1938. Alors qu'elle séjourne avec sa mère et sa petite-soeur dans la paisible station balnéaire de Seaview, Rhode Island, Lily a un choc : Budgie, son amie d'enfance qu'elle n'a pas revue depuis sept ans, est là. Accompagnée de son mari, le beau Nick Greenwald.
Effondrée, Lily fait son possible pour éviter le couple. Tout l'inverse de Kiki, son espiègle petite soeur de six ans, qui s'est prise d'une affection immédiate et réciproque pour Nick... Quel lien celui-ci cherche-t-il à créer avec l'enfant ? Et si, à travers Kiki, Nick essayait de se rapprocher de Lily ?
Alors qu'une tempête menace de s'abattre sur la côte, Lily ne tarde pas à faire de terribles découvertes et met au jour de troublants secrets sur sa famille, sur la perfide Budgie, et sur le lien si spécial qui unit Kiki et Nick...

Chaque jour, Anatole s'interroge. Que peut bien raconter cette fillette, sous le bouleau de la cour de l'immeuble, aux fourmis et aux chats ? Un soir, Le Petit Princeà la main, le vieux professeur de français se résout à l'approcher : " Tu connais ? " Manon, huit ans, n'hésite pas longtemps. Depuis que sa mère est partie, elle n'a plus grand monde à qui parler. Peu à peu, leurs solitudes s'apprivoisent. Et leur drôle d'amitié, née dans un bout de jardin, n'en est qu'au début de leur bout de chemin... 

Le roman inoubliable de ceux qu'on aime et qu'on laisse partir Vingt ans que leurs chemins s'étaient séparés. Il a suffi d'une lettre de Queenie, lui annonçant qu'elle allait mourir, pour qu'Harold Fry décide de la retrouver. Alors qu'il traverse, à pied, l'Angleterre, Queenie, de son côté, redoute les retrouvailles. Comment lui faire face ? Comment lui dire ce qu'elle cache depuis tant d'années ? Queenie lui écrit une seconde lettre. Elle lui raconte toute l'histoire. Cette fois-ci, pas de mensonges. Il est temps pour elle de lever le voile et de se libérer de cette culpabilité qui la ronge. Mais qu'a-t-il bien pu se passer, il y a vingt ans, dans cette petite ville du sud de l'Angleterre, pour qu'elle veuille la quitter et ne jamais y revenir ? Une histoire de destins manqués, tendre et bouleversante.

« Dans le miroir, je vois un type que je connais, en costume cravate, qui n'a pas la moindre idée de la façon dont il va pouvoir s'en tirer. »
Prenez la personne la plus sympathique que vous connaissez. Puis la plus intelligente. Maintenant, la plus narcissique. La plus généreuse. La plus folle. Mélangez bien. Voici, grosso modo, le protagoniste de ce livre.
La vie de Vincenzo Malinconico est un désastre. Le jour, il fait semblant de travailler dans son minuscule cabinet d'avocat. La nuit, il lambine devant des émissions de téléachat, toujours dans l'attente d'un appel de son ex-épouse, Nives, qui vient de temps à autre se réfugier dans ses bras. Beau-père d'une jeune Alagia, étudiante à la fac, qu'il rencontre clandestinement au Burger King de l'aéroport (la malbouffe est proscrite, chez Nives), il est aussi le père d'un adolescent
bizarre, Alfredo, journaliste en herbe, adepte de la prise de risque.
Mais tout change le jour où l'avocate la plus séduisante du barreau de Naples jette son dévolu sur lui ; et que, à ce moment même, il est commis d'office pour défendre un homme de main de la Camorra... Les péripéties rocambolesques commencent !

« L'amant qui n'est pas tout... n'est rien », écrivait Balzac. Jérôme en fait l'amère expérience, lorsqu'il reçoit des nouvelles, via Facebook, de son premier amour, Ava, une rousse explosive perdue de vue trente ans plus tôt. Le quadragénaire retrouve sa belle... mariée et mère de famille. Il devient son amant. Euphorie des retrouvailles, frustration de l'attente, Ava joue avec le feu. Cet amour surgit du passé aura-t-il un avenir ?

Un soir, alors qu'il erre comme une âme en peine dans Charlotte Street, Jason Priestley, trentenaire londonien, a le coup de foudre. C'est elle ! Malheureusement, la jeune femme vient de s'engouffrer dans un taxi. II est trop tard pour la rattraper... ou peut-être pas : l'inconnue a laissé derrière elle un appareil photo jetable ! Une chance inespérée pour Jason, qui va tout faire pour retrouver celle qui pourrait être la femme de sa vie...

Mars 1912. La jeune et obscure poétesse Elspeth Dunn ne connaît d’autres horizons que celui de l’île de Skye, au large de l’Ecosse. Aussi est-elle à la fois étonnée et ravie de recevoir sa première lettre de fan de David Graham, un étudiant originaire de la lointaine Amérique. Tous deux entament alors une correspondance. Ils se confient leurs auteurs préférés, leurs espoirs les plus fous et leurs secrets les plus chers. Très vite, cet échange épistolaire donne naissance à une amitié profonde qui a tout d’un amour inavoué. Mais lorsque la Première Guerre Mondiale éclate et que David se porte volontaire comme ambulancier, Elspeth ne peut que l’attendre sur son île en espérant qu’il survivra, à moins de forcer le destin… Juillet 1940, Edimbourg est bombardé. Dans l’appartement familial dévasté, Margaret découvre des dizaines de lettres adressées à une certaine Sue. Le lendemain, sa mère a disparu et il lui reste pour seul indice une unique lettre d’amour. En partant à sa recherche, Margaret va petit à petit lever le voile sur les mystères qui entourent sa famille et ce père dont on refuse de lui parler.

Depuis la naissance de son petit-fils, Malo, le Vieux n'est pas franchement en odeur de sainteté dans la famille. Nanti d'un caractère de cochon et d'une allergie totale à la modernité, bloqué à jamais dans les Trente Glorieuses, il désapprouve à peu près tout ce qui constitue la vie de Jean, son fils, y compris le choix de sa compagne, avec laquelle le Vieux est incapable d'échanger trois mots. Jusqu'à ce mois d'août où, en désespoir de cause, on lui confie la garde de Malo... Entre le petit garçon de 6 ans et le vieillard irascible, le réveil du cœur a sonné. 

Ce que la pétillante Maya préfère dans sa routine quotidienne " métro, boulot, dodo ", c'est le métro. Elle aime observer les gens et imaginer leur vie. Chef de produits capillaires au sein du service marketing de Beauty Corporation, c'est aussi dans le métro qu'elle trouve les idées de shampoings ou lotions les plus innovantes. Un matin, à la station Saint-Lazare, d'une façon tout à fait inattendue, elle fait la connaissance de Roger, un SDF qui gagne sa vie en vendant LeGuide des restos pas chers. Elle décide alors de l'aider en élaborant une stratégie marketing. L'objectif qu'elle s'est fixé : trouver une idée originale pour que les gens lui donnent un peu plus d'argent et lui permettent de se sortir de l'impasse où il se trouve : pas de logement, pas de travail/pas de travail, pas de logement. 

« Une escapade internationale haletante entremêlée d'adrénaline, de glamour et de romance.
La famille dans laquelle Avery West vient tout juste de s'intégrer est tout aussi capable de faire fermer Prada pour y dépenser son argent sans être dérangée que d'être à l'origine d'un bombardement si elle veut mettre une guerre en marche. Faisant partie d'une société secrète à la fois puissante et dangereuse nommée le Cercle, ses membres pensent qu'Avery est la clé d'une ancienne prophétie. Certains d'entre eux veulent l'utiliser comme un pion. D'autres veulent l'exécuter.
Pour percer le mystère mettant sa vie en danger, Avery devra suivre une série d'indices la menant des monuments de Paris aux ruelles reculées d'Istanbul avec deux garçons qui travaillent pour le Cercle : Stellan, beau et insaisissable, et l'irrésistible Jack. Mais tandis que des pistes qu'elle possèdent commence à émerger une stupéfiante conspiration qui pourrait plonger le monde dans la Troisième Guerre Mondiale, Avery découvre également que les garçons cachent leurs propres secrets. 
Dès lors, elle ne devra plus seulement choisir entre la liberté et sa famille, mais aussi décider vers lequel des deux jeunes hommes se tourner : celui qui pourrait l'aider à sauver le monde ou celui dont elle est en train de tomber amoureuse. »

Peintre australienne, Kitty Hamilton a été contrainte de renoncer à son art pour suivre son mari Theo au bout du monde, dans la colonie britannique du Tanganyika. Car Kitty a bien des choses à se faire pardonner... Après le scandale qu'elle a déclenché à Londres, la jeune femme n'a pas le choix : si elle veut regagner la confiance de Theo, elle doit endosser son rôle d'épouse modèle. Sans faire de faux pas. Mais, très vite, Kitty s'ennuie, étouffe dans l'univers ultracodifié des colons. Alors, quand son chemin croise celui de Taylor, un Anglais aux positions anticoloniales tranchées, qui lutte aux côtés des Massaï pour la préservation de leurs terres, sa nature fougueuse refait surface. À l'ombre des bougainvilliers, drames et passions couvent. Déchirée entre son besoin de venir en aide à ce peuple démuni, son attirance pour le charismatique Taylor et le devoir de rester loyale envers Theo, Kitty saura-t-elle faire le bon choix ?

Pour les Posts, des vacances à Majorque, en famille et avec des amis, c'est quelque chose qui se mérite ! Cela tombe bien, Franny et Jim ont leurs 35 ans de mariage à fêter, et leur fille, Sylvia, vient d'obtenir son baccalauréat avec des résultats brillants. L'île ensoleillée, ses montagnes et ses plages, ses tapas et ses courts de tennis, promet d'échapper aux tensions latentes du quotidien à Manhattan. Pourtant, rien ne se passe comme prévu. Les soucis ne restent pas longtemps tapis dans les bagages : des secrets sont révélés, des rivalités et d'anciennes blessures refont surface...

À sept mois de grossesse, Neva Bradley, vingt-neuf ans, doit se résoudre à annoncer l'événement à sa mère et à sa grand-mère. Mais comment leur dire que le père ne fait pas partie du tableau et qu'elle compte bien élever l'enfant seule ? Un choc pour Grace. Aussi exubérante que Neva est réservée, Grace n'a jamais vraiment su communiquer avec sa fille. Et aujourd'hui moins que jamais : elle qui a grandi sans présence paternelle souhaite plus que tout préserver son futur petit-enfant du sentiment d'abandon dont elle a souffert toute sa vie. À quatre-vingt-trois ans, Floss, la grand-mère, ne dit mot. Et se laisse aller à ses souvenirs : ceux d'une mère célibataire qu'un drame avait poussée à quitter l'Angleterre et les siens, pour se reconstruire avec son bébé de l'autre côté de l'Atlantique. Et tenter d'oublier. Alors que l'incompréhension se creuse entre la mère et la fille, la grand-mère, elle, le sait : l'heure est venue de parler ; de briser le sceau de secrets vieux de soixante ans, quoi qu'il en coûte...

Levant le voile du secret sur une grande famille du Sud en déclin, Tanya Anne Crosby, l’auteur à succès du New York Times, explore la vie de Caroline, d’Augusta et de Savannah Aldridge, trois sœurs qui partagent un passé obscur et un avenir incertain. Caroline Aldridge est surprise par le nombre de personnes venues assister à l'enterrement de sa mère. L'héritière du journal Tribune, qui avait causé tant de douleur à ses enfants, était apparemment très aimée de tous les autres habitants de Charleston. Décédée, elle laisse derrière elle d'innombrables secrets et quelques exigences : Caroline et ses sœurs doivent vivre ensemble pendant un an, sinon elles perdront leur héritage. Et Caroline doit prendre le relais à la tête du journal. Mais un tueur fait les manchettes et sans le vouloir, Caroline se retrouve peut-être en ligne de mire... 
Une série d'enlèvements et de meurtres ressuscite chez les trois sœurs les souvenirs de la disparition de leur frère quand il était enfant. Caroline craint être la prochaine sur la liste. Cependant, au milieu de la tourmente, elle a peut-être l’occasion de raviver la flamme d’un amour éteint depuis longtemps. Avec Jack de retour dans sa vie et les liens fraternels se rétablissant lentement entre les sœurs, Caroline espère que sa famille peut retrouver sa position dans la société de Charleston. À moins qu’une force sinistre, indépendante de leur volonté, ne les déchire à jamais…

Participer à une émission de télé-réalité pour trouver l’amour auprès d’un charmant homme des campagnes ? Même pas en rêve. Sauf que ma mère a un penchant naturel pour s’immiscer dans ma vie. Et une irrépressible envie de me caser, histoire d’avoir des petits enfants à pouponner. Résultat, me voilà inscrite pour tenter de séduire Romuald, grand brun ténébreux et très sympathique vigneron-œnologue au regard qui sent bon le fut de chêne. Bon, j’avoue : c’est plus la perspective de faire un peu de pub à mon entreprise de colliers pour chiens Ouaf-ouaf que celle de rencontrer l’homme de ma vie qui m’a convaincue d’effectuer la grande transhumance jusqu’à Issy-l’Évêque. Mais on ne sait jamais, il paraît que l’amour pousse parfois dans les champs !

3 commentaires:

  1. Une bien belle liste... Dans laquelle il y a au moins deux romans qui "me font de l’œil" : Ce genre de choses n'arrive jamais de Mika Waltari et La lettre de Queenie de Rachel Joyce (j'ai beaucoup aimé l'autre !).
    Et un autre dont le titre m'intrigue : Le magasin des tricoteuses...
    Bonne journée à vous et merci pour le concours.
    Le lien de partage pour le concours : https://www.facebook.com/nathalie.sciamma/posts/1005098179508440

    RépondreSupprimer
  2. Oui, beaucoup de tentations cette semaine !
    Par contre pour le concours, le lien et le commentaire doivent être postés sous le post du concours (sur Facebook), ici ta participation ne sera pas prise en compte.
    Bonne journée Nath56

    RépondreSupprimer
  3. Beaucoup de belles sorties en tout cas, il y en a quelques uns qui me donne bien envie :)

    RépondreSupprimer

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/40/cjqy.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 99
-Pages tournées: 31249
-Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg