Mes dernières chroniques

lundi 24 août 2015

Les sorties littéraires du 24 au 30 août 2015

"Le seul moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder" (Oscar Wilde)
BONNES LECTURES !!!


Depuis toujours, Skye se sent moins attirante que sa jumelle Summer. Skye aime beaucoup Summer mais aimerait aussi qu'on la remarque. Comment faire pour sortir de l'ombre en restant soi-même?
Le soir d’Halloween, une sombre histoire du passé va resurgir et absorber toutes les pensées de Skye. D’étranges rêves vont l’envahir et elle va être obnubilée par le fantôme de Clara Travers, une ancêtre de la famille au destin tragique. Dans ses rêves, un garçon vient hanter ses nuits… Mais qui est-il ? L’amoureux de Clara Travers ?
Skye va tout faire pour comprendre comment Clara a disparue.

A l’instant où elle pose les yeux sur l’imposant manoir gothique de Blackwood, le pensionnat où elle va passer l’année, un sentiment d’angoisse s’empare de Kit. Comme si un vent glacé traversait son cœur à chaque pas effectué vers la porte. Comme s’il y avait quelque chose de maléfique à l’intérieur des murs du pensionnat, perdu au milieu de nulle part. Lorsque d’étranges phénomènes viennent perturber son quotidien et que les trois autres pensionnaires se mettent à développer des talents artistiques incroyables, le malaise de Kit ne fait que s’intensifier. Hantée par une mélodie de piano, elle devient somnambule et aperçoit d’étranges silhouettes dans les couloirs sombres. Bien décidée à mener l’enquête, Kit découvrira que certains secrets feraient mieux de rester enfouis… car ils dépassent tout ce que la raison peut appréhender.

La condition pavillonnaire nous plonge dans la vie parfaite de M.-A., avec son mari et ses enfants, sa petite maison. Tout va bien et, cependant, il lui manque quelque chose. L’insatisfaction la ronge, la pousse à multiplier les exutoires : l’adultère, l’humanitaire, le yoga, ou quelques autres loisirs proposés par notre société, tous vite abandonnés. Le temps passe, rien ne change dans le ciel bleu du confort. L’héroïne est une velléitaire, une inassouvie, une Bovary... Mais pouvons-nous trouver jamais ce qui nous comble ? Un romand profond, moderne, sensible et ironique sur la condition féminine, la condition humaine. 

Matt et son grand-père Gary partent à la poursuite des souvenirs sur les routes de l’Ouest américain.
Embarquez dans un road trip pour partager les destins d’une véritable « famille de route ».
Des histoires atypiques, des personnages terriblement attachants, des générations qui se croisent…
… pour un roman bouleversant.

Le Luberon, 1868. Lorenzo ne supporte plus les humiliations de son père, un charbonnier originaire du Piémont, et décide de partir à l'aventure sur les routes de France. Quand il revient au pays, plusieurs années après, sa mère est décédée et sa petite sœur a disparu. Plus vindicatif que jamais, son père le traite publiquement de bâtard le jour de son mariage et lui donne une malédiction... Une nouvelle errance commence pour le jeune homme qui s’estime déshonoré. Épris de justice et de liberté, c'est après bien des combats et des drames que Lorenzo reviendra dans la région de son enfance. À Roussillon, capitale de l'ocre, son destin croisera celui de Virginie, une institutrice émancipée. Et jamais l'espoir de découvrir le secret de ses origines ne le quittera. Un roman tissé de destinées tourmentées, de blessures inguérissables, d’espérances jamais brisées, qui nous transporte dans une Provence illuminée de soleil et de couleurs.

Autour de la place d’Arezzo vit une des populations les plus huppées de Bruxelles. S’y croisent le fonctionnaire et l’étudiant, le bourgeois et l’artiste, la poule de luxe et la veuve résignée, ou encore la fleuriste et l’irrésistible jardinier municipal. Des couples, des solitaires, humbles ou orgueilleux, conquérants ou vaincus, tous gouvernés pas leurs passions, leurs fantasmes amoureux et sexuels. Jusqu’au jour où chacun reçoit une lettre, mystérieuse, identique : « Ce mot simplement pour te signaler que je t’aime. Signé : tu sais qui. » Un message qui peut entraîner autant de promesses et d’attentes que de déceptions et de catastrophes, en fonction de l’interprétation qu’on lui donne…

« Ce livre est le récit de ma rencontre avec L.
L. est le cauchemar de tout écrivain. Ou plutôt le genre de personne qu’un écrivain ne devrait jamais croiser.»
Dans ce roman aux allures de thriller psychologique, Delphine de Vigan s’aventure en équilibriste sur la ligne de crête qui sépare le réel de la fiction. Ce livre est aussi une plongée au cœur d’une époque fascinée par le Vrai.

29 avril-4 mai 1992.
Pendant six jours, Los Angeles est une ville assiégée.
Pendant six jours, dix-sept personnes sont prises dans le chaos.
Pendant six jours, Los Angeles a montré au monde ce qui se passe quand les lois n’ont plus cours.
Le premier jour des émeutes, en plein territoire revendiqué par un gang, le massacre d’un innocent, Ernesto Vera, qui rentrait chez lui après sa journée de travail, déclenche une succession d’événements qui vont traverser la ville. Dans les rues de Lynwood, les tensions s’exacerbent, les membres de gangs chicanos profitent des émeutes pour piller, vandaliser, et régler leurs comptes. Au cœur de ce théâtre de guerre urbaine se croisent sapeurs pompiers, infirmières, ambulanciers et graffeurs, autant de personnages dont la vie est bouleversée par ces journées de confusion et de chaos.
Six jours est un roman choral magistral, une sorte de The Wire (Sur Écoute) transposé sur la côte Ouest, un texte provocant à la croisée de Short Cuts et Boyz N the Hood.
Un récit épique fascinant, une histoire de violence, de vengeance et de loyautés.

1832. Coll Coyle, métayer, apprend qu'il va être expulsé avec sa famille de la terre qu'il exploite. Il décide d'aller s’expliquer avec le fils du puissant propriétaire terrien anglais, qui règne en maître. Mais la confrontation tourne au drame et Coll Coyle doit fuir. C'est le début d'une chasse à l'homme, qui va le mener de l’Irlande aux États-Unis où Coll participera à la construction du chemin de fer de Pennsylvannie. Pleine de rage et d'espoirs déçus, entre ombre et lumière, cette odyssée tragique parle d'oppression et de vengeance, et du lien viscéral qui unit les hommes à leur terre.

27 octobre 1949. Le nouvel avion d'Air France, le Constellation, accueille trente-sept passagers. Le lendemain, il disparaît dans l'archipel des Açores. Aucun survivant. Parmi les passagers, des personnalités – Marcel Cerdan, l'amant boxeur d'Édith Piaf, Ginette Neveu, violoniste prodige –, des anonymes – une ouvrière, des bergers basques… A priori, des étrangers les uns pour les autres. Mais si l’on se place d’un certain point de vue, des enchaînements de causes infimes, des liens inattendus et des coïncidences troublantes surgissent, donnent à ce fait divers tragique des allures de destin.

Le texte intégral de ce conte poétique et philosophique sur l'enfance, la solitude et l'amitié est illustré d'aquarelles mises en volume...

Quand Mikael Blomkvist reçoit un appel d’un chercheur de pointe dans le domaine de l’intelligence artificielle qui affirme détenir des informations sensibles sur les services de renseignement américains, il se dit qu’il tient le scoop qu’il attendait pour relancer la revue Millénium et sa carrière. Au même moment, une hackeuse de génie tente de pénétrer les serveurs de la NSA...
Dix ans après la publication en Suède du premier volume, la saga Millénium continue.

Connaissez-vous vraiment vos enfants ?
À New York, Kate élève seule sa fille de 15 ans, Amelia. En dépit d'un rythme professionnel soutenu, elle parvient à être à l'écoute de cette adolescente intelligente et responsable, ouverte et bien dans sa peau. Très proches, elles n'ont pas de secrets l'une pour l'autre. C'est en tout cas ce que croit Kate, jusqu'à ce matin d'octobre où elle reçoit un appel de l'école. On lui demande de venir de toute urgence. Lorsqu'elle arrive, Kate se retrouve face à une cohorte d'ambulances et de voitures de police. Elle ne reverra plus jamais sa fille. Amelia a sauté du toit de l'établissement.
Désespoir et incompréhension. Pourquoi une jeune fille en apparence si épanouie a-t-elle décidé de mettre fin à ses jours ? Rongée par le chagrin et la culpabilité, Kate tente d'accepter l'inacceptable... Mais un jour, elle reçoit un SMS anonyme qui remet tout en question : « Amelia n'a pas sauté. »
Obsédée par cette révélation, Kate s'immisce alors dans la vie privée de sa fille et réalise bientôt qu'elle ne la connaissait pas si bien qu'elle le pensait. À travers les SMS, les mails d'Amelia, les réseaux sociaux, elle va tenter de reconstruire la vie de son enfant afin de comprendre qui elle était vraiment et ce qui l'a poussée à monter sur le toit ce jour-là. La réalité qui l'attend sera beaucoup plus sombre que tout ce qu'elle avait pu imaginer.
Une vision singulière du malaise de l'adolescence. Des personnages inoubliables. Un sens du suspense unique. Une critique dithyrambique. Ce premier roman de Kimberly McCreight est un chef-d'oeuvre. Nicole Kidman en a acquis les droits d'adaptation cinématographique pour un film produit par HBO.

Quand Tori, la petite soeur de Caleb Devereaux, est enlevée, ce fils d’une famille puissante met tout en œuvre pour la retrouver, y compris utiliser les dons de Ramie St Claire. Ramie a le pouvoir de se connecter aux victimes et de les localiser. 
Malheureusement, à chaque fois, elle ressent la même douleur physique et mentale que les jeunes femmes et y laisse une part d’elle-même.
Le séduisant Caleb veut réparer ce qu’il a fait subir à Ramie lorsqu’elle a sauvé sa soeur. Il va en avoir l’occasion lorsque Ramie fait appel à lui, désespérée, traquée par le psychopathe meurtrier qui a réussi à pénétrer son cerveau et la suit à la trace.
Caleb va tout faire pour protéger la jeune femme dont il est tombé amoureux. Parallèlement, Ramie a décidé de reprendre sa vie en main, de ne plus subir et 
d’aider la police à neutraliser l’homme dont le pouvoir sur elle la détruit petit à petit.
Mais rien ne se passe comme prévu, et l’amour qui unit Ramie et Caleb risque de les détruire à 
tout jamais…

Anaïs est élevée par ses grands-parents boulangers depuis la mystérieuse disparition de sa mère, juste après sa naissance. À 18 ans, la sage jeune fille découvre que celle-ci serait encore en vie et perd pied. Jean, son grand-père, s’inquiète, d’autant qu’il reçoit depuis quelque temps des lettres de menace. Il est persuadé que des concurrents sont prêts à tout pour mettre la main sur la recette de ses fameuses brioches : Les Dorés...

" D'un geste précis du bras droit, le torero de quatre-vingts ans resserre ensuite son tempo. Il ramène l'étoffe contre lui et l'arrête net. Le taureau fait un brusque demi-tour. Il s'immobilise à deux mètres. L'aveugle toise l'animal qu'il ne voit pas, les yeux dans les yeux. Puis il se tourne vers moi, sa foule conquise d'avance. La veste en chiffon traîne à terre au bout de son bras droit. Il oublie le fauve dans son dos et s'éloigne à pas lents. Il est magnifique, mon grand-père. À l'instant, je vous assure que c'est vrai, un taureau vient de s'engouffrer dans les plis de cette cape rose et jaune qui n'existe pas. L'aveugle a vu, absolument vu l'animal. Il l'a aspiré dans les spirales de son veston devenu percale écarlate et il a détourné sa charge. Même moi, je me suis écarté au passage de la bête invisible. J'apprends à rêver le monde " Michel Rostain signe un grand roman sur la transmission, l'amour et la musique, saturé de la chaleur et des couleurs du Sud.

Stéphane vit à Lyon. Son père est absent lorsque l'épidémie se propage et ne laisse presque que des adolescents vivants.
Sachant son père grand spécialiste des maladies, elle espère son retour rapide.
Mais la situation se détériore rapidement, obligeant la jeune fille à rejoindre le lieu de rassemblement des survivants afin d'échapper aux pillards.
Les restrictions se font de plus en plus sentir lorsque que l'hiver arrive. C'est alors que les événements vont s'enchaîner et la contraindre à prendre la route...

Jules est reclus dans son appartement parisien. Sans nouvelles de ses parents, il assiste depuis sa fenêtre à la propagation d'une épidémie qui décime les habitants. Afin de venir en aide à une fillette qui a mystérieusement échappé au virus, il doit affronter le monde extérieur. Son seul espoir réside dans le rendez-vous fixé par Warriors of Times. 
Fait partit de la série U4 (autres tomes : U4 Koridwen, U4 Yannis, U4 Stéphane)

«Je m’appelle Yannis. Ce rendez-vous, j’y vais pour rester libre. »
Yannis vit à Marseille. Ses parents et sa petite sœur sont morts. Maintenant, il voit leurs fantômes un peu partout – peut-être qu’il devient fou ? Quand il sort de chez lui, terrifié, son chien Happy à ses côtés, il découvre une ville prise d’assaut par les rats et les goélands, et par des jeunes prêts à tuer tous ceux qui ne font pas partie de leur bande. Yannis se cache, réussit à échapper aux patrouilles, à manger…
Mais à peine a-t-il retrouvé son meilleur ami que ce dernier se fait tuer sous ses yeux. Il décide alors de fuir Marseille et de s’accrocher à son dernier espoir : un rendez-vous fixé à Paris…
De la série U4 (autres tomes : U4 Stephane, U4 Jules, U4 Koridwen)

Koridwen a survécu à tous les habitants de son hameau de Bretagne. Avec l'aide d'Yffig, elle les a inhumés les uns après les autres, puis le vieil homme est lui aussi décédé.
Le jour de ses 15 ans, suivant les dernières volontés de sa mère, la jeune fille ouvre une enveloppe laissée par sa grand-mère. Dans ce courrier, il est question d'un long voyage et de mondes parallèles.

C'est l'heure du duel décisif entre les deux camps qui s'entre-déchirent pour la cité mère de Kyrenia. Deux champions vont s'affronter sur le sable de l'arène, un combat qui peut faire basculer le destin d'un peuple entier. Mais quelques heures à peine avant le coup de gong, le culte du Prophète a perdu son champion. Qui affrontera le Corbeau, redoutable gladiateur du Temple ? Déchirée par les luttes de pouvoir, la plus grande cité du monde est au bord de la guerre civile. Le culte millénaire de la Grand déesse, menacé par celui d'Ochin qui se répand comme un raz-de-marée, n'a plus qu'un recours : la violence.

Un beau matin, Eyja se réveille dans un petit village de pêcheurs islandais, mariée à un ivrogne de vingt ans son aîné. Si ce dernier empoisonne son quotidien, elle ne parvient pourtant pas à s'en détacher. Mais sa grand-mère, déterminée à la bousculer, lui offre un nouveau départ et l'envoie rejoindre sa cousine, l'audacieuse Rúna, en Suède. Il est temps que la jeune femme tourne la page. Là-bas, parviendra-t-elle à écrire le roman auquel elle pense depuis des années ? Servi par un style fluide et sans fioritures, ce texte moderne et intelligent, en grande partie autobiographique, pose la question de la création littéraire. Qu'est-ce qu'un bon auteur ? Qu'est-ce qu'une bonne histoire ? Peut-on échapper au point final ? 
« Un des plus éminents ouvrages de l'année passée, voire des années passées. »
Hallgrímur Helgason

Quand Hannah croit apercevoir sur son lieu de travail Ellen, son amie d’enfance, elle est sous le choc. Et pour cause : Ellen est morte il y a vingt ans ! Hannah, qui n’a jamais surmonté cette épreuve, décide qu’il est temps d’affronter le passé : sa rencontre avec Ellen, ses charismatiques parents et son étrange grand-mère... jusqu’à l’étrange disparition de son amie. Aura-t-elle le courage de lever le voile sur les secrets de l’enfance ? 

Au lycée, Anna était grosse, laide et terriblement mal dans sa peau. À trente ans, l’époque où elle était le souffre-douleur de son bahut, et de James en particulier, lui semble déjà loin : elle est belle, elle a un boulot de rêve, et la vie lui sourit. Mais le destin nous réserve parfois d’étranges surprises, et l’homme qui lui a infligé la pire humiliation de sa vie refait surface. Contre toute attente, James est devenu prévenant, drôle, spirituel... et il n’est pas insensible au charme de la ravissante jeune femme avec laquelle il organise une exposition. Il n’a pas reconnu en elle celle dont tout le monde se moquait dix ans plus tôt. Profondément troublée par ces retrouvailles inattendues, Anna est prête à tout pour ne pas retomber amoureuse de son amour de jeunesse...

Molly ne recule devant rien. Dans le cadre de son travail, elle est amenée à sauter en parachute, dissimuler des vibromasseurs en passant sous des portiques de sécurité, ou encore à tester le speed-dating. Rien ne l’arrête, sauf l’amour. Le jour où on lui réclame un article sur le romantisme new-yorkais écrit à la manière de Nora Ephron, la scénariste de Quand Harry rencontre Sally, Molly flanche : elle avait décidé de tourner le dos à l’amour, la voilà forcée de le regarder en face. Avec un peu de chance, cette épreuve inattendue lui donnera l’occasion d’ouvrir les yeux sur celui qui fera de sa vie une romance.

Aucun commentaire:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/31/vylp.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 69
-Pages tournées: 21563
-Coups de cœur: 4
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg