Mes dernières chroniques

lundi 7 mars 2016

Les sorties littéraires du 07 au 13 mars 2016

"Le seul moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder" (Oscar Wilde)
BONNES LECTURES !!!

Couverture de Ce que tu veux
Plongez dans ce thriller diabolique dans la veine des Apparences.
Lizzie pensait que le perdre serait la pire chose qui pourrait lui arriver. Elle avait tort. Ils lui ont dit de ne pas s’inquiéter – sa soeur, la police –, que c’était quelque chose de courant, quand un proche mourait, de le voir partout. De le sentir partout. Seulement ils ne connaissaient pas Zach. Ils ne savaient pas à quel point il l’aimait ni jusqu’où il pouvait aller pour se venger. Que sait-on réellement de la personne qui partage notre vie ? En alternant les voix de Lizzie et de Zach, les flash-back et le moment présent, Sabine Durrant impose un climat de tension exceptionnel qui fait voler en éclats les faux-semblants d’un couple apparemment irréprochable.

Couverture de Dérapages
Un corps d'enfant, très déconcertant, est découvert sur une plage du Nord de la France. Un cas troublant, qui laisse totalement perplexes les médecins légistes. Même la commissaire Edwige Marion, qui dirige un important service de la PJ parisienne, n'a jamais rien vu de tel. Au même moment, Edwige Marion récupère sa fille Nina, choquée et couverte de sang. Elle a fui Londres et sa sœur Angèle. Nina est mutique. Angèle et son mari, un scientifique renommé, ont disparu. Quels peuvent être les liens entre cet enfant mort noyé, une adolescente, et un scientifique spécialiste du génome humain... Commence pour la commissaire Marion une enquête complexe, aux ramifications internationales, et qui va vite sombrer dans l'horreur. Après une brillante carrière dans la police - elle fut notamment la première femme commissaire divisionnaire - Danielle Thiéry se consacre à l'écriture. Plusieurs de ses romans sont traduits à l'étranger et ont reçu des prix, dont le prestigieux prix du Quai des Orfèvres (2013) Dérapages, son 20e livre, est son nouveau thriller.

Couverture de Elles sont parties pour le Nord
1917. Wilma, onze ans, se réveille par un matin d’hiver glacial dans la cabane qu’elle habite avec son père, trappeur dans le Grand Nord canadien. De
retour d’une expédition en ville, il lui rapporte un cadeau : un livre finement illustré, Le Merveilleux Voyage de Nils Holgersson à travers la Suède. C’est là, dans ces pages, qu’elle rencontre Akka, l’oie sauvage. Cette lecture va bouleverser à jamais la vie simple et rude de la jeune fi lle, qui se lance dans un combat héroïque pour la sauvegarde du plus grand oiseau migrateur d’Amérique du Nord. 
Un premier roman intense et inspirant qui tisse les destins croisés d’une jeune femme passionnée et d’un oiseau mythique. Un récit envoûtant, promesse d’évasion, où la poésie de la nature rencontre la magie de l’écriture.

Couverture de Mémé dans les orties
Ferdinand Brun, 83 ans, solitaire, bougon, acariâtre – certains diraient : seul, aigri, méchant –, s'ennuie à ne pas mourir. Son unique passe-temps ? Éviter une armada de voisines aux cheveux couleur pêche, lavande ou abricot. Son plus grand plaisir ? Rendre chèvre la concierge, Mme Suarez, qui joue les petits chefs dans la résidence. Mais lorsque sa chienne prend la poudre d'escampette, le vieil homme perd définitivement goût à la vie... jusqu'au jour où une fillette précoce et une mamie geek de 93 ans forcent littéralement sa porte, et son cœur.
Un livre drôle et rafraîchissant, bon pour le moral, et une véritable cure de bonne humeur !

Couverture de Ce qu'il reste d'Alice
Rien ne s’efface sur Internet, même après la mort.
Février 2012 : Alice Salmon, vingt-cinq ans, retourne dans sa ville universitaire pour y passer une nuit entre amies. Sept ans plus tôt, en ces mêmes lieux, elle basculait dans l’âge adulte – candide, curieuse, insatiable. Aujourd’hui, Alice est sur le point de dévoiler un secret dangereux. Mais il est trop tard. Au petit matin, son corps est découvert, balayé par la rivière. L’onde de choc se propage dans les médias, sur Internet et jusque dans le cœur de ceux qui la connaissaient vraiment.
Le professeur Jeremy Cooke n’a plus aucune perspective de carrière. Seul dans son bureau, il décide de se lancer dans un nouveau et ultime projet de recherches : il veut reconstituer la vie d’Alice, dans tout ce qu’elle avait d’imparfaite et de sincère. Il fouille Internet, les journaux intimes, les lettres ; il parle avec les amis, la famille, les amants. Pièce par pièce, il assemble une version dérangeante de cette jeune fille qu’il connaît en vérité mieux que personne. Mais ce travail le consume et il ne sait pas encore jusqu’où ses recherches vont le mener ni quelles vérités choquantes il s’apprête à dévoiler.
Exposant les plus sombres obsessions et les plus douloureux secrets du passé, Ce qu’il reste d’Alice est un roman épistolaire contemporain qui met en lumière avec précision les méthodes modernes de communication, à une heure où la distinction entre nos identités réelles et digitales est de plus en plus floue.
Une représentation moderne et inédite de la revanche et de la rédemption, et le rappel que les secrets ne restent jamais enfouis pour toujours.

Couverture de J'irai revivre sous d'autres étoiles
A 40 ans, la vie de Mathilde vole en éclats : elle découvre que son mari est infidèle et décide de le quitter. Mais comment se reconstruire ? Pour trouver des réponses, elle décide de réaliser un rêve : partir pour un long périple dans le désert. Au cœur de cette nature sauvage et grandiose, Mathilde rencontre des êtres qui, comme elle, ont été cabossés par la vie et sont à la croisée des chemins. Entre fous-rires et larmes, chacun se livre et retrouve un certain goût de vivre. Loin de ruminer sa peine au fin fond d’une contrée sauvage, Mathilde se rend compte qu’à quarante ans, son avenir lui appartient toujours. Et qu’il n’est jamais trop tard pour tout recommencer…
Vivre ses rêves, enfin. Un roman tendre, drôle et émouvant.

Couverture de Les Heures Noires de Rutherford Park
En ce mois de mai 1915, rien ne semble pouvoir bouleverser la perfection tranquille de Rutherford Park, la splendide propriété de la famille Cavendish. Les maîtres des lieux, William et Octavia, vivent dans le mensonge, uniquement préoccupés à sauver les apparences de leur mariage. Mais avec l’engagement de leur fils Harry comme aviateur dans l’armée britannique, avec la guerre qui fait rage, la famille doit se rendre à l’évidence : leur monde bien ordonné se fissure. William découvre en outre qu’Octavia dissimule un secret qui ronge peu à peu leur relation. Quelque chose qui pourrait achever d’ébranler toute la famille et changer à tout jamais le destin de Rutherford Park…
Dans les soubresauts de la guerre, une riche famille affronte son destin.

Couverture de Clin d'oeil
La vie peut changer en un clin d'œil. Voilà une vérité qu’Andy Slater apprend alors qu’il n’est encore qu’un jeune homme en 1982, prenant le Chicago 'L' tous les matins pour aller travailler. Andy a toute sa vie devant lui : un bon travail, un mariage avec sa petite amie depuis l’université et la maison avec la clôture blanche qui représentent l’existence qu’il croit vouloir. Mais quand il voit Carlos Castillo pour la première fois, ses yeux latins et sombres l’appellent, l’hypnotisent. Le hasard continue à les réunir jusqu'à ce qu’ils acceptent tous les deux de se rencontrer. La passion refoulée entre les deux jeunes hommes explose à l'appartement d’Andy, mais elle est étouffée par un appel téléphonique inopportun et au mauvais moment.
Saut en avant jusqu’à aujourd'hui. Andy est seul. Il a été marié, a divorcé et il a un fils, gay. Il est bien dans sa peau, mais il est seul et n'a jamais oublié l’attraction qu'exerçait sur lui le regard de Carlos sur le train de la ligne "L". Il se jure de le revoir, espérant une deuxième chance. Si la vie peut changer en un clin d'œil, que feront trente ans de plus ? Pour le savoir, Andy commence une recherche qui pourrait le mener à la déception et au chagrin ou à un amour qui durera pour toujours...

Couverture de Au paradis des manuscrits refusés
La Bibliothèque des Refusés est un établissement des plus singuliers : elle recueille – plus encore, elle sauvegarde – tout texte ayant essuyé refus sur refus de la part des éditeurs. Littérature, poésie, mémoires, récits épistolaires… tous les écrits trouvent leur place sur les étagères de la Bibliothèque des Refusés. L’arrivée impromptue d’une insupportable bibliothécaire américaine, l’imposture d’une actrice se faisant passer pour une étudiante dans l’idée de voler des idées pour son prochain film, la menace de cambrioleurs convaincus de trouver là le gros lot, sans compter l’irruption de nombreux aspirants écrivains… autant de mésaventures qui viennent perturber l’ordre tranquille de la Bibliothèque. 
Entre personnages hauts en couleur et situations cocasses, le tout dans un irrésistible humour british, La Bibliothèque des Refusés est également une merveilleuse déclaration d’amour aux livres et aux manuscrits en tout genre.

Couverture de Tableau de chasse
Manon et Vincent forment un jeune couple déjà usé par la routine, jusqu'au jour où Manon est attirée par Eric, un vieil ami de la famille. Elle va s'abandonner à une véritable passion. Mais sa belle-mère ne tarde pas à le découvrir et le révèle à son fils, ainsi qu'un autre secret accablant qu'elle cachait depuis près de trente ans. Manon quitte Vincent, dévasté par ces événements.

Couverture de Où va le chagrin quand il s'en va ?
Il y a quatre ans, Solange a perdu Lenny, l’homme qu’elle aimait et le père de sa fille. Depuis, elle a « refait sa vie » avec Paul. Une vie de famille paisible et heureuse, jusqu’au jour où le numéro de téléphone de Lenny éclaire à nouveau l’écran de son portable. Cet appel est-il le fruit du hasard ? Ou celui d’un imposteur ? Ou le signe du destin ? Et s’il s’agissait de Lenny, s’exprimant par-delà les limbes, pour ramener Solange à la réalité de leur amour et de son chagrin de l’avoir perdu ? Car en vérité, son chagrin, l’a-t-elle vraiment vécu ? Et si oui, qu’est-il devenu ?
Où va le chagrin quand il s’en va ? Pour avoir enfin le courage de se confronter à cette question, Solange se laisse emporter, là où les vivants côtoient les morts, là où l’effroi devant les manquements de l’existence n’est plus l’obstacle à fuir mais le miroir à traverser pour accéder à la vitalité de ses sentiments.
Où va le chagrin quand il s’en va raconte aussi la peur d’une petite fille âgée de six ans d’accéder à l’âge de raison et de perdre le lien avec son père mort. Et celle de Paul, le nouvel amour, bien vivant, qui craint soudain de ne plus faire le poids. Avec comme toile de fond la ville des amoureux, Paris, des quais de la Seine aux bancs du canal Saint Martin, comme autant de souvenirs et de fantasmes dessinant la carte du tendre de Solange.

Couverture de Ce sont des choses qui arrivent
1945. Saint-Pierre-de-Chaillot, l’une des paroisses les plus huppées de Paris. Toute l’aristocratie, beaucoup de la politique et pas mal de l’art français se pressent pour enterrer la duchesse de Sorrente. Cette femme si élégante a traversé la guerre d’une bien étrange façon. Elle portait en elle un secret. Les gens du monde l'ont partagé en silence. « Ce sont des choses qui arrivent », a-t-on murmuré avec indulgence.
Revoici donc la guerre, la Seconde Guerre mondiale, la guerre de Natalie de Sorrente. À l'heure où la filiation décide du sort de tant d'êtres humains, comment cette femme frivole va-t-elle affronter la révélation de ses origines ?
Les affaires de famille, ce sont des choses qu’on tait. La littérature, ce sont des choses qu’on raconte. Dans ce roman où l’ironie est à la mesure du fracas des temps, Pauline Dreyfus révèle une partie du drame français.

Couverture de La part des flammes
Tout à la fois porté par un souffle puissant, littéraire et généreux, La Part des flammes, nous entraîne de rebondissements en révélations à la manière d’un roman feuilleton.
4 mai 1897. Le tragique incendie du Bazar de la charité mêle les destins de Sophie d'Alençon, duchesse charismatique qui passe son temps dans les hôpitaux pour tuberculeux, Violaine de Raezal, comtesse devenue veuve trop tôt pour les convenances de l'époque, et Constance d'Estingel, jeune femme tourmentée prête à se sacrifier au nom de la foi.

Couverture de Jour quatre
Piscine, soirées spectacles, bar à cocktails, salle de fitness, casino...
Le Rêveur Magnifique portait bien son nom, et promettait à ses passagers une croisière paradisiaque. Mais au quatrième jour de la traversée, un incendie se déclare en salle des machines. Dès lors, les catastrophes s’enchaînent : panne des communications, meurtre, épidémie, jusqu’à l’apparition de mystérieux fantômes dans
les couloirs inférieurs... Tandis que le rêve vire définitivement au cauchemar, un prêcheur halluciné commence à galvaniser les foules. La bouée de sauvetage tant attendue, ou le chemin le plus sûr vers le chaos ?

Couverture de Je m'appelle Radar
Le plus fou des romans...
Par l'auteur de L'Extravagant Voyage du jeune et prodigieux T. S. Spivet
Un roman-kaléidoscope, ou de multiples histoires s'imbriquent les unes dans les autres, en Arctique et en Afrique, en Serbie et au Cambodge, au XIXe ou au XXIe siècle. On y trouve des marionnettes presque vivantes, d'inquiétantes expériences en robotique, la poignante beauté de la poésie mathématique, la guerre et l'amour... On y voit des photos, des dessins, des articles. On y communique en plusieurs langues, y compris celles des signes, des percussions et du morse.
Au coeur du kaléidoscope : Radar. Il est noir, ses deux parents sont blancs, et à sa naissance une fulgurante panne d'électricité a plongé tout le New Jersey dans l'obscurité. Des anomalies qui déforment le tissu du réel et bouleversent la continuité temporelle. Telles deux fées elles transforment Radar en un être à nul autre pareil : sorte de récepteur émetteur involontaire, il capte, renvoie et provoque, par-delà le temps et l'espace, les mouvements de personnages qui n'auraient jamais dû se croiser.
Épileptique, timide et sensible, Radar est pris dans ces affolements d'ondes aux conséquences absurdes. Jusqu'à ce qu'il rejoigne Kirkenesferda, un groupe d'artistes scientifiques. Ils organisent des spectacles de marionnettes dans les lieux en guerre de la planète. Ils sont fous d'amour pour la robotique, détournent en poésie les ondes radioélectriques, utilisent les phénomènes d'intrication de la physique quantique pour faire danser des oiseaux mécaniques presque vivants. Leurs spectacles lyriques et désespérés relient Sarajevo assiégée en 1992 à la Norvège sous l'Occupation nazie, le Cambodge de Pol Pot au Congo de 2010.
Foisonnant et jubilatoire, le nouveau roman de Reif Larsen joue de tous les genres et de toutes les traditions pour bousculer le lecteur, le conquérir et l'enchanter.

Couverture de Parfaite
« Je sais tout de toi. Tu es parfaite. Je t'aimerai à la vie à la Mort. Tu es à moi pour toujours.»

Couverture de Trois
Jeudi noir sur la planète : quatre avions de ligne viennent de s'écraser aux quatre coins du globe. Troublante coïncidence... D'autant que sur trois des sites, les secouristes découvrent un rescapé. Chaque fois, un enfant. Chaque fois, sa survie tient du miracle. La presse internationale s'empare de l'affaire, il n'est bientôt plus question que des " Trois ". Certains fanatiques religieux voient même en eux l'incarnation des cavaliers de l'Apocalypse, à ce détail près qu'ils devraient être quatre... Dans le même temps, les familles qui ont recueilli les enfants sont confrontées à des événements étranges. Mais qui sont au juste ces enfants ? Et que veulent-ils ? 

Couverture de Maybe, Tome 1.5 : Maybe Not
Il s'agit d'un spin-off de Maybe Someday ! 
Quand il a l'opportunité de s'installer en colocation avec une jolie blonde, Warren accepte sans hésiter. Ce pourrait être une expérience excitante... Mais peut-être pas. Surtout quand cette coloc est Bridgette, une fille un peu froide et très têtue. Rapidement, la tension est tellement palpable que ces deux-là ont du mal à rester dans la même pièce. Mais Warren a une théorie : quand on est capable de tant de haine pour une personne, on peut facilement transformer ces sentiments en passion. Et il a bien l'intention de le tester sur Bridgette. Réussira-t-il à réchauffer son cœur et lui apprendre à aimer ? Peut-être. Mais peut-être pas.

Aucun commentaire:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/40/cjqy.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 99
-Pages tournées: 31249
-Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg