Mes dernières chroniques

lundi 21 mars 2016

Les sorties littéraires du 21 au 27 mars 2016

"Le seul moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder" (Oscar Wilde)
BONNES LECTURES !!!
Couverture de Comme l'envol des oies
Anne Savoie a toujours eu honte de ses origines modestes. Avec David, son grand amour, elle réalise son rêve: travailler dans l’entreprise de sa belle-famille, gravir les échelons de la société, goûter enfin au luxe et au succès. Puis, survient la tragédie : victime d’un accident d’escalade, son chéri meurt subitement et l’univers de la jeune femme s’écroule. 
Profitant du drame pour se débarrasser de cette bru sans manière qu’elle a toujours détestée, Ruth Lampron, la belle-mère d’Anne, donne le coup de grâce : elle évince la veuve de la compagnie et la prive de tous ses avantages sociaux. L’unique consolation pour Anne sera ce chalet délabré et inhabitable, sur les berges du Saint-Laurent, laissé en héritage. 
Seule et désemparée, Anne n’a d’autre choix que de tenter de reconstruire sa vie dans ce village qu’elle découvre à travers ses habitants. Replacera-t-elle tous les morceaux de sa vie; goûtera-t-elle de nouveau à l’amour ?

Couverture de Pardonnable, impardonnable
Un après-midi d’été, alors qu’il se promène à vélo sur une route de campagne, Milo, douze ans, chute et se blesse grièvement.
Ses parents Céleste et Lino et sa grand-mère Jeanne se précipitent à son chevet. Très vite, chacun va chercher les raisons de l’accident. Ou plutôt le coupable. Qui était avec lui ce jour-là ? Pourquoi Milo n’était-il pas à sa table, en train de faire ses devoirs, comme prévu ?
Tandis que l’angoisse monte autour de l’état de Milo resurgissent peu à peu les rapports de force, les mensonges et les petits arrangements qui sous-tendent cette famille. L’amour que chacun porte à l’enfant ne suffira pas à endiguer la déflagration. Mais lorsque la haine aura tout emporté sur son passage, quel autre choix auront-ils pour survivre que de s’engager sur le chemin du pardon ?
Un roman choral qui explore la difficulté à trouver sa place au sein du clan, les chagrins et la culpabilité, mais aussi et surtout la force de l’amour sous toutes ses formes.

Couverture de Les Tribulations de l'Expéditif
Après son étonnant ouvrage intitulé L’Expéditif, l’auteur que Michael Connelly n’hésite pas à qualifier de « digne successeur de Chandler » nous revient avec la suite des aventures dudit Expéditif, un certain Dick Henry, qui aide les gens à se sortir des situations les plus difficiles en usant de tous les moyens, radicaux et immoraux.
Pourquoi donc le très riche et septuagénaire Art Lewis a-t-il coupé tout contact avec son ex-petite copine et strip-teaseuse Pussy Grace ? La question est d’une importance telle que Pussy elle-même, et l’Expéditif à qui elle a fait appel, n’hésitent pas à entrer chez lui déguisés en employés du gaz afin d’élucider le problème. Mais l’affaire tournant très vite au cauchemar, ils s’enfuient en laissant un Art Lewis tout ce qu’il y a de plus mort derrière eux.
Ils s’attendent à une arrestation en règle lorsque, coup de théâtre, ils apprennent qu’Art Lewis a non seulement ressuscité, mais qu’il vient également de se marier et profite à plein de sa lune de miel.
C’est un complot, c’est évident, et l’Expéditif n’est pas du genre à reculer quand il s’agit de faire la lumière sur ce qui se trame.
L’enquête, on s’en doute, ne sera pas des plus tranquilles, mais le comique, le tragique et le loufoque seront évidemment et constamment de la partie.

Couverture de Les vraies histoires d'amour commencent à Paris
En haut de la Tour Eiffel, sous les vivats des touristes, Michael demande sa main à Katy, son premier amour. A leur retour en Irlande, les préparatifs de leur mariage ont des répercussions sur tout leur entourage.
Meilleures amies de la mariée, Leila et Susie sont aussitôt désignées comme demoiselles d'honneur, mais les deux soeurs ne se parlent plus depuis quelques temps. Le mariage leur permettra-t-il de retrouver leur complicité d'antan ? Birdie, la mère de Katy vit dans l'ombre de son mari Desmond, capitaine de l'industrie. Grâce une révélation inattendue, les noces seront pour elle l'occasion de commencer une nouvelle vie. De son côté, Vonnie, pâtissière chargée de la pièce montée pour le grand jour, se bat pour faire fonctionner sa famille recomposée.
Entre une demande romantique en diable et une noce féerique à souhait, la route n'est pas toute tracée, et le récit de Cathy Kelly nous emmène dans de délicieux chemins de traverse.

Couverture de La fille de Brooklyn
Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. 
L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé :
« Si j’avais commis le pire, 
m’aimerais-tu malgré tout ? »
Vous auriez répondu quoi, vous ?
Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire.
Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo.
– C’est moi qui ai fait ça.
Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.
Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot. Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu.
Et depuis, je la cherche.

Couverture de L'instant présent
Lisa et Arthur n’ont rendez-vous qu’une fois par an.
Il passe sa vie à la chercher…
…  elle passe la sienne à l’attendre.
Lisa rêve de devenir comédienne. Pour payer ses études d’art dramatique, elle travaille dans un bar de Manhattan. Un soir, elle fait la connaissance d’Arthur Costello, un jeune médecin urgentiste. Leur complicité est immédiate.
Pour le séduire, Lisa est prête à tout. Dans une ville-labyrinthe qui n’offre aucun répit, elle prend tous les risques. Mais Arthur n’est pas un homme comme les autres. Bientôt, il révèle à Lisa la terrible vérité qui lui interdit de l’aimer :
« Ce qui m’arrive est inimaginable, et pourtant bien réel… »
Dans un New York plus imprévisible que jamais, Arthur et Lisa vont lier leur destin pour déjouer les pièges que leur impose le plus impitoyable des ennemis : le temps.

Couverture de Un dernier moment de folie
Les nouvelles posthumes de Richard Yates : un dernier moment de folie, une ultime jubilation.
Après Onze histoires de solitude et Menteurs amoureux, Un dernier moment de folie est le troisième recueil des nouvelles complètes du grand Richard Yates. Il rassemble neuf histoires non publiées de son vivant, sans doute les plus belles qu'il ait jamais écrites. Neuf histoires qui se déroulent dans les années 1950, neuf instantanés de vies qui en disent long sur le destin de leurs personnages, toujours aussi déconcertés par l'existence. Dans ce recueil moins ouvertement autobiographique que Menteurs amoureux, on retrouve par touches certains des sujets favoris de l'auteur – l'ancien combattant revenu brisé de la Seconde Guerre mondiale, la mère qui rêve d'une autre vie, la fascination naïve de tous pour l'Europe – mais on découvre aussi de nouveaux motifs, de nouvelles figures, comme cette petite fille qui fait l'amère expérience de l'arbitraire (Une chose bien à soi) ou bien ce contrôleur de gestion d'une firme new-yorkaise qui reçoit une cruelle leçon de management (Le Contrôleur des finances et le Jeune Loup)... On reconnaît surtout cette patte d'entomologiste qui permet à Yates de croquer en quelques lignes les déconvenues de ces losers magnifiques : il raconte avec une rapidité et une précision prodigieuses les blessures narcissiques subies par ses personnages, que ce soit lors d'un dîner ou chacun raconte sa guerre ou lors d'une réunion entre collègues ou l'on vante sa carrière, au cours d'une convalescence forcée ou le temps d'une nuit avec un inconnu en uniforme. Tous se voudraient plus brillants, plus courageux, plus séduisants, plus forts. Humains, trop humains. Invariablement, leurs histoires serrent le coeur... mais ravissent l'âme.

Couverture de Le Journal Secret de Charlotte Bronte
«J’ai écrit sur les joies de l’amour. Au fond de mon coeur, je rêve depuis longtemps de vivre une relation intime avec un homme. Chaque Jane, j’en ai la conviction, mérite son Rochester.»
Même si Charlotte Brontë est pauvre, dotée d’un physique quelconque et dépourvue de relations, elle possède une fougue qui ne se révèle qu’à travers ses écrits. Vivant retirée dans le Yorkshire avec ses soeurs, son frère et un père qui devient aveugle, elle rêve d’une passion réelle aussi dévorante que celles qui peuplent son imagination. Au fil des pages de son journal intime, Charlotte Brontë nous livre ses sentiments sur les hommes qu’elle rencontre ainsi que ses désirs les plus secrets…

Aucun commentaire:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/40/cjqy.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 99
-Pages tournées: 31249
-Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Blogueuse littéraire depuis le 1er janvier 2013
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg