Mes dernières chroniques

lundi 9 mai 2016

Les sorties littéraires du 09 au 15 mai 2016

"Le seul moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder" (Oscar Wilde)
BONNES LECTURES !!!

Couverture de Les Lettres de Rose
Lola a été adoptée à l'âge de trois mois. Près de trente ans plus tard, elle travaille dans le salon de thé de ses parents, en attendant de trouver enfin le métier de ses rêves : libraire.
Sa vie va basculer lorsqu'elle apprend que sa grand-mère biologique, qui vient de décéder, lui a légué un étrange héritage : une maison et son histoire dans le petit village d'Aubéry, à travers des lettres et des objets lui apprenant ses origines.
Mais tous les habitants ne voient pas d'un bon oeil cette étrangère, notamment Vincent, son cousin. Et il y a également le beau Jim, qui éveille en elle plus de sentiments qu'elle ne le voudrait…

Couverture de Manderley for ever
Qui d'autre que Tatiana de Rosnay, la talentueuse et célèbre écrivain, pour cette biographie passionnée de Daphné du Maurier? En parfaite admiratrice, elle relate la vie et les mystères qui entourent l'auteur de l'inoubliable Rebecca, et éclaire son oeuvre d'un jour nouveau. Un portrait tout en nuances de celle qui fut méprisée par la critique mais adulée du public.

Couverture de La République de l'imagination
Cet essai très personnel part du principe que la fiction est en danger dans l’Amérique d’aujourd’hui, dans un monde ou les tweets et YouTube accaparent l’individu au détriment de son imaginaire. L’auteur associe ses souvenirs de lectures des grandes œuvres américaines à son itinéraire d’exilée qui, ayant dû quitter l’Iran, a choisi de devenir citoyenne des États-Unis, pays qu’elle a découvert grâce à ses romans.
En relisant avec elle Huckleberry Finn ou Le cœur est un chasseur solitaire, le lecteur est amené à porter un regard neuf sur les œuvres fondatrices des États-Unis. Très inspirée par l’écrivain James Baldwin, elle nous engage à lire partout, en toutes circonstances, à la rejoindre dans cette République de l’imagination, pays sans frontières ni restrictions, ou le seul passeport requis est un esprit libre et un désir de rêver. « La littérature est délicieusement subversive, dit-elle, car elle enflamme l’imagination et défie le statu quo. »
Marjane Satrapi dit à propos de ce livre : « Nous sommes tous citoyens de la République de l’imagination d’Azar Nafisi. Sans imagination, il n’y a pas de rêves. Sans rêves il n’y a pas d’art. Sans art, il n’y a rien. Ses mots sont essentiels. »

Couverture de Avec mon corps
« Le désir peut-il être si sclérosé qu'il disparaît pour de bon ? Enfoui trop profondément pour être un jour de nouveau attisé ? Vous pensiez ne plus jamais vouloir coucher avec quelqu'un, que ce genre de vie était derrière vous. Vous aviez eu vos enfants. Le sexe avait rempli son rôle. Vous aviez l'impression d'être cassée, qu'il était trop difficile de vous réparer. Les adultes ne se réparent pas. Leur état empire. La vie les consume peu à peu et ils en portent les cicatrices jusqu'à la fin de leurs jours. […] Mais vous vous sentez libérée. Par miracle. »

Couverture de Hors de question
Son leitmotiv ? Ne jamais révéler ses faiblesses. Et pour atteindre son but, Sonia ne se ménage pas. Que personne ne connaisse son vrai visage lui convient parfaitement. Même ses plus proches amies voient en elle une fille légère, frivole et décomplexée. Photographe d'art, il n’y a que dans ses clichés que le secret affleure la surface…
Lorsque les fantômes de son passé ressurgissent, menaçant de détruire ses remparts, elle panique. Mais c’est sans compter le hasard qui va mettre sur son chemin le seul être capable de la percer à jour.
Hanté lui aussi, Axel parviendra-t-il à combattre ses propres démons pour la sauver ?

Couverture de Les quatre saisons de l'été
Été 99, dont certains prétendent qu’il est le dernier avant la fin du monde.
Sur les longues plages du Touquet, les enfants crient parce que la mer est froide, les mères somnolent au soleil. Et partout, dans les dunes, les bars, les digues, des histoires d’amour qui éclosent. Enivrent. Et griffent. Quatre couples, à l’âge des quatre saisons d’une vie, se rencontrent, se croisent et s’influencent sans le savoir.
Ils ont 15, 35, 55 et 75 ans. Ils sont toutes nos histoires d’amour.

Couverture de Le murmure des ombres
Jadis un homme d’affaires prospère doublé d’un père et d’un mari exemplaire, Paul Leibovitz vit en Chine depuis trente ans. Suite à une tragédie familiale, il s’est retiré sur l’île de Lamma, dans la baie de Hong Kong, où il mène une vie simple et solitaire, loin de la foule grouillante.
Quand son chemin croise celui d’Elizabeth, américaine elle aussi, dont le fils reste introuvable, il se fait un devoir de l’aider à résoudre le mystère qui entoure cette disparition. Confronté à cette trouble affaire et aux ambiguïtés d’une Chine aux multiples facettes, Paul devra faire face à ses propres démons.
Le murmure des ombres relate la quête désespérée d’un homme pris dans l’étau d’un monde gangrené, au cœur d’un pays où les secrets échappés du passé menacent de compromettre l’avenir.

Tout le monde pensait que Kick Lannigan était morte.
Enlevée par des inconnus à l'âge de six ans, elle a incarné le pire cauchemar de tous les parents. Cinq ans plus tard, elle est retrouvée et fait la une des journaux. Depuis, Kick n'a eu de cesse de vouloir échapper à son passé. Désormais âgée de vingt et un ans, elle sait se défendre. C'est une pro des armes à feu, elle peut crocheter des serrures, esquiver les coups, lancer des couteaux et étudie les arts martiaux, entre autres activités.
Kick n'est pas vraiment quelqu'un de sociable. Mais quand un mystérieux ex- vendeur d'armes baptisé Bishop lui demande de l'aider à retrouver deux enfants récemment kidnappés, elle accepte. Bishop a des contacts dans la police, des moyens visiblement illimités et encore plus de secrets qu'elle.

Couverture de Mortel Sabbat
Pendergast est contacté par Percival Lake, un sculpteur à qui on a volé une collection de vins rares. En compagnie de Constance Greene, Pendergast se rend à Exmouth, petit village de pêcheurs situé au nord de Salem, dans le Massachusetts.
En examinant la cave pillée, Pendergast découvre, derrière les rayonnages, une niche secrète ayant abrité un corps. Le vol des précieux flacons ne serait donc qu’un leurre destiné à masquer la disparition du squelette…
Peu après leur arrivée, un historien qui enquêtait sur le naufrage d’un navire, à la fin du XIXe, est assassiné. Son corps mutilé et recouvert de symboles sataniques est retrouvé dans les marécages. Puis c’est au tour du notaire local de subir le même sort…
Des marécages hantés par une bête humaine, les souterrains d’une église en ruine abritant les sabbats d’adorateurs de Lucifer et du démon Morax… Voilà qui pourrait se transformer en piège mortel pour Pendergast…

Couverture de Le Cas Noah Zimmerman
Connaissez-vous vraiment votre enfant ?
Janie est une célibataire endurcie, alors rien de surprenant à ce qu’elle décide de garder le bébé conçu avec un parfait inconnu sur une plage en vacances. Mais quatre ans plus tard, élever seule le petit Noah ne s’avère pas être une mince affaire : cauchemars à répétition et troublantes références à des scènes de violence perturbent terriblement le garçonnet. Quand Janie le couche le soir, il réclame sa vraie maman et demande à rentrer chez lui… Aucun médecin n’est capable de diagnostiquer ce mal, alors quand Janie découvre l’existence d’un certain Dr Anderson, psychiatre ayant fait de nombreuses recherches sur la réincarnation, elle tente sa chance auprès de lui. Elle ignore cependant qu’Anderson est atteint d’aphasie (un trouble du langage assez rare) et qu’il est sur la sellette. Pour le docteur, le cas Noah Zimmerman pourrait renverser la tendance et lui permettre de briller enfin aux yeux de tous. Encore faut-il découvrir si Noah est véritablement habité par l’esprit d’un autre…
Entre drame familial monoparental et suspense dans le monde de la réincarnation, une lecture hypnotisante.

Couverture de Hotel King Azul
Dernier-né de la chaîne CostaStellar, l’hôtel six étoiles King Azul de South Beach à Miami fait parler de lui pour de bien mauvaises raisons… Avoir su, peut-être que Geneviève Cabana n’aurait pas accepté l’offre de son patron de quitter la République dominicaine pour se rapprocher des siens! Il faut dire que cet hôtel luxueux reçoit une clientèle très sélecte qu’il est parfois difficile de contenter. Deux mois à peine après l’ouverture officielle, c’est l’hécatombe : vol d’une œuvre d’art en pleine foire d’art contemporain et meurtre d’un riche industriel afghan dans une suite de l’hôtel. Geneviève doit résolument mettre à profit son expérience de psychologue en cette période de crise… en plus d’avoir à gérer ses propres tourments. Retournera-t-elle au Québec pour reprendre son ancien métier ? Aimé Gaillard est-il l’amoureux tant recherché? Et le beau Adem dans tout ça? À l’aube de la cinquantaine, la vie de Geneviève ne manque pas de piquant. Ouf!

Couverture de L'étrangère
« Elle tricote. Je sors mon carnet.
— Raconte-moi précisément ce qui s’est passé dans les convois…
— Plus tard…
Je rêve de recueillir cette histoire qui est aussi la mienne et elle s’y oppose comme une gamine butée. — Quand plus tard ?
— Quand tu auras eu ton bébé. »
Aravni garde farouchement le silence sur son passé. Sa petite-fille, Valérie, aimerait pourtant qu’elle lui raconte son histoire, l’Arménie, Alep, Constantinople et Marseille. Dans ce récit qui traverse le siècle, elle écrit le roman de la vie, ou plutôt des vies d’Aravni : de la toute jeune fille fuyant le génocide arménien en 1915 jusqu’à la grand-mère aussi aimante qu’intransigeante qu’elle est devenue, elle donne à son existence percutée par l’Histoire une dimension universelle et rend hommage à cette grand-mère « étrangère » de la plus belle façon qui soit.

Couverture de Le jour où Anita envoya tout balader
L’été de ses dix-huit ans, Anita Grankvist s’était fixé trois objectifs : apprendre à conduire une moto, acheter une maison et devenir complètement indépendante. 
Presque vingt ans plus tard, Anita n’a toujours pas réalisé ses rêves. Elle mène une petite vie tranquille, seule avec sa fille Emma, et travaille au supermarché local. Le départ d’Emma pour l’université va bouleverser ce quotidien un peu fade. Anita réalise qu’elle va devoir gérer quelque chose qui lui a cruellement manqué ces deux dernières décennies : du temps libre. 
Qu’à cela ne tienne, Anita commence à prendre des leçons de moto, se lance dans un projet impossible, apprend à connaître sa mère légèrement sénile, et tombe follement amoureuse.
Finalement, n’est-ce pas merveilleux de réaliser ses rêves d’adolescence à l’approche de la quarantaine?

Couverture de Vous aimer
Le roman de l'amour fou.
Le coup de coeur de l'été.
« Il lui dit qu'il la trouvait belle. Qu'il avait regardé son corps, qu'il devinait splendide, ses hanches, ses jambes, ses mains, ses pieds, adorables dans ses chaussures ouvertes, la manière qu'elle avait de tenir sa tête, son rire, sa voix, ses poignets, et son visage, et ses yeux, si merveilleux. Il lui dit qu'elle était rare, unique, une femme, une seule. La seule, la plus belle. Superbe.
Elle manqua de se trouver mal.
Elle n'avait pas touché son assiette, lui non plus. Ils se forcèrent à manger un peu, tout de même, dans le silence.
À la fin du déjeuner elle étendit son bras, et, du dos de sa main, effleura le dos de sa main à lui. Juste un instant. Ils ne pouvaient pas ne pas avoir au moins vécu cela. »
Un homme et une femme se rencontrent lors d'un déjeuner professionnel. Objet des critiques continuelles d'un mari insatisfait, la femme se voit belle dans les yeux de cet homme subjugué par elle et qu'elle adore déjà.
Pour préserver, croient-ils, leurs familles respectives, ils établissent un pacte : ils ne feront jamais, jamais l'amour. Seulement, la retenue a l'effet inverse de celui escompté.

À bientôt 40 ans, Lucio a tout pour être heureux. Une femme délicieuse, Paola, deux enfants merveilleux de 8 et 6 ans, et un métier de coach sportif qui lui laisse le loisir de profiter des plaisirs de la vie.
Jusqu’au jour où une petite « erreur de parcours » fait basculer son existence. Pour s’être laissé aller dans les bras de Mme Moroni, Lucio se retrouve mis à la porte par sa femme, et contraint d’aller dormir dans l’arrière-boutique de son beau-père, un vieux boulanger compréhensif et discret. Dans la foulée, le médecin lui décèle au foie une tumeur pas plus
grosse qu’une frite... mais déjà si avancée qu’elle le condamne à coup sûr. Avec ce « nouvel ami », qu’il décide opportunément de baptiser Fritz, Lucio sait qu’il n’a plus que 100 jours à vivre. 100 jours pour reconquérir Paola. 100 jours pour devenir meilleur, et offrir de beaux souvenirs à ceux qu’il aime. 100 jours pour vivre. « Car l’important, c’est que la mort nous
trouve vivants... »

Couverture de Les perles noires de Jackie O.
Une comédie irrésistible : l'élégance de Billy Wilder, la drôlerie des frères Coen.
Gaby, la soixantaine déprimée, est femme de ménage dans les beaux quartiers new-yorkais. Un matin, elle trouve par hasard la combinaison du coffre-fort d’un de ses employeurs, un vieux marchand d’art fortuné. Décidée à mettre la main sur son contenu – et notamment sur un collier ayant autrefois appartenu à Jackie Onassis –, elle imagine un plan particulièrement audacieux. Seulement, cambrioler un appartement huppé de l’Upper East Side, c’est un peu comme plier un drap sans se faire aider, ça demande un certain entraînement…

Couverture de Le Pays des Contes, Tome 4 : Beyond the Kingdoms
Les contes de fées ne sont qu’un début.
L’Homme Masqué est en cavale et il appartient à Alex et Conner d’y mettre fin… sauf qu’Alex a été rejetée par le Conseil des Fées et que personne ne veut croire qu’ils sont en danger.
Grâce à l’aide du groupe disparate constitué de Boucle d’Or, Jack, le Petit Chaperon Rouge, Mère Oie et de son jars Lester, les jumeaux Baleys découvrent le plan secret de l’Homme Masqué : il possède une puissante potion qui transforme tous les livres qui la touchent en porte magique et de plus, il recrute une armée dont font partie les plus célèbres méchants de toute la littérature !
Va donc commencer une course à travers le Pays d’Oz, le monde fantastique du Pays Imaginaire, la folie du Pays des Merveilles et plus encore. Alex et Conner vont-ils pouvoir rattraper l’Homme Masqué, ou auront-ils toujours une longueur de retard jusqu’à ce qu’il ne soit trop tard ?

Couverture de Lettres à Stella
À la nuit tombée, fuyant la violence de son compagnon, une jeune femme court dans les rues glacées de Londres. Jess n'a nulle part où aller. Surgissant dans une ruelle déserte, elle trouve refuge dans une maison abandonnée. Le lendemain matin, le facteur glisse une lettre mystérieuse par la porte. Incapable de résister à la tentation, Jess ne peut s'empêcher de la lire et se retrouve plongée dans une histoire d'amour d'un autre temps.
1943. Dans une église de Londres bombardée par le Blitz, Stella rencontre Dan, un aviateur américain. Très vite, ils sont irrésistiblement attirés l'un par l'autre. Leur histoire est a priori impossible. Rien ne joue en leur faveur : elle vient de se marier à un pasteur, lui n'a qu'une chance sur cinq de sortir vivant de cette guerre. Perdus et sans repères, la seule chose à laquelle les deux amants peuvent s'accrocher sont les lettres qu'ils s'écrivent, promesses d'un bonheur à venir.
Le temps a passé, le destin est cruel, mais Jess est déterminée à savoir ce qui leur est arrivé. Inspirée par cet amour, portée par son enquête, elle trouvera à son tour les clefs d'un avenir meilleur.

Couverture de Pour l'éternité
« Jeune femme célibataire, 29 ans, rousse incendiaire, vie sentimentale réduite en cendres. Cherche partenaire pour rallumer sa flamme. »
Grâce à cette annonce en ligne, Red Westwood rencontre Bryce Laurent, un homme séduisant, riche, qui la comble de cadeaux. Un vrai coup de foudre.
Pourtant, le bonheur ne dure pas. Terrifiée par sa jalousie, ses mensonges et sa violence, elle l'expulse de son appartement et de sa vie. Mais le cauchemar de Red ne fait que commencer. Elle se sent observée et des incendies à travers la ville la manquent de peu. Lorsque son nouvel amant est retrouvé mort, Red commence à douter. L'inspecteur Roy Grace ne croit pas à la thèse du suicide, et elle non plus.
De toute évidence, Bryce Laurent n'en a pas fini avec elle.

Couverture de L'Honorable Monsieur Gendre
Pendant l'Occupation, le portrait tout en nuance d'un imposteur doublé d'un opportuniste prêt à tout. Alexandre a conquis le coeur de la fille du très respecté monsieur Straub, et l'« honorable monsieur gendre » se rêve en successeur de son beau-père dans l'usine de briques et de tuiles.
1943. Amiens. Antoine Straub, notable respecté, est inconsolable depuis la mort de son fils au front. Aussi veille-t-il particulièrement sur sa benjamine de dix-huit ans, Claire.
Un soir, un soldat allemand se présente chez lui. Celui-ci n'est autre que son cousin Obertz, enrôlé sur un coup de tête dans la Waffen-SS. Straub vient en aide au jeune déserteur en le cachant dans sa cave. Décision irréversible et cas de conscience extrême pour Straub qui oeuvre activement dans la Résistance.
Lorsqu'il comprend que Claire a rencontré Obertz, qu'elle l'a rêvé en héros de guerre et qu'elle en est tombée amoureuse, il est déchiré et impuissant. Comment révéler la vérité à sa fille unique sans risquer de la perdre à jamais ?
L'Honorable Monsieur Gendre ou le portrait tout en nuances d'un imposteur prêt à toutes les compromissions dans une période trouble de notre histoire.

Couverture de Feeling Good, L'Intégrale
Jeune femme moderne, libre et fière d'être indépendante, Sarah Jones, 28 ans, mène sa vie comme elle l'entend. Elle manifeste ouvertement ses revendications féministes et, forte de son nouveau mantra : " Je suis célibataire, je suis sexy et je peux me faire un coup d'un soir ", elle se laisse embarquer par ses amis dans un pari.
Un pari qui va la conduire tout droit dans les bras d'un inconnu taciturne au regard froid et distant. Malgré ses convictions et ses belles paroles, elle va rapidement perdre le contrôle de la situation et se retrouver face à un homme aussi passionné que mystérieux.
Entre découverte de sa sensualité et situations dangereusement sexy, elle en oubliera qu'elle ne se résume pas à ses pulsions. Sandro pourrait bien être celui qui chamboulera la détermination de Mademoiselle Jones...
Une comédie sentimentale d'une grande sensualité sur les désirs d'une jeune femme partagée entre sa soif de liberté et de plaisirs et la recherche de l'amour.
Une écriture moderne, vive et incandescente qui fait de Feeling Good le roman d'amour d'une génération.

Couverture de Une femme insoumise
A travers l'histoire mouvementée d'une jeune fille bien décidée à échapper à son destin et à la pauvreté, Janet MacLeod Trotter dresse un tableau captivant de la Grande-Bretagne des années 1930 sur laquelle plane l'ombre du fascisme.
1931. La crise frappe de plein fouet la petite ville de Byfell, aux environs de Newcastle. Criblé de dettes et rongé par l'alcool, Harry Magee se suicide, laissant derrière lui une famille démunie et un épais mystère. Amenée à subvenir aux besoins de sa famille, Clara, sa fille aînée, est propulsée bien malgré elle dans le monde des adultes. Malgré la tourmente, elle continue de rêver au frère de sa meilleure amie, Frank Lewis, dont elle est éprise en secret depuis des années. Patience, sa mère, préférerait à Frank Vinnie Craven, l'homme d'affaires qui tente de conquérir sa fille. De sorties en dîners de gala, le tourbillon de mondanités dans lequel il entraîne Clara laisse miroiter à la jeune femme une existence de rêve. Mais, une fois mariée, elle découvre le véritable visage de cet homme manipulateur, de plus en plus influent au sein du parti fasciste britannique.

Couverture de Les ravagé(e)s
Andréa est une silhouette chancelante après un énième samedi soir alcoolisé. Ses amies ont prolongé la fête, les taxis ont déserté la place, le vide a empli l'espace et on a qu'une envie : faire passer le temps plus vite. Mais pas le choix. Il s'agit d'être pragmatique : mettre un pied devant l'autre, entendre le bruit de ses pas en triple exemplaire et trouver ça normal, fixer la lumière, un point de civilisation. Na pas tomber.
Pourtant, cette nuit-là ne ressemble pas aux autres. La tête collée au bitume, dans la pisse et la poussière, Andréa a mal.
Alex est flic et mère célibataire. Elle officie aux crimes et délits sexuels d'un commissariat du nord de Paris. Chaque jour, elle voit défiler les plaintes pour viol, harcèlement, atteinte à la pudeur. L'ambiance est à l'anesthésie générale et il faut parfois lutter pour continuer à compatir. Ses parades pour éviter de sombrer : la bière, sa fille et les statistiques.
Sauf quand deux affaires viennent perturber la donne.

Couverture de The Memory Book
On me dit que ma mémoire ne sera plus jamais la même, que je vais commencer à oublier des choses. Au début juste quelques-unes, mais ensuite beaucoup plus. Alors je t’écris, cher futur moi, pour que tu te souviennes !
Sam a toujours eu un plan : sortir première du lycée et filer vivre à New York. Rien ne l’en empêchera – pas même une anomalie génétique rare qui, lentement, va commencer à lui voler ses souvenirs, puis sa santé. Désormais, ce qu’il lui faut, c’est un nouveau plan.
C’est ainsi que naît son projet : ce sont les notes qu’elle s’envoie à elle-même dans le futur, la trace des heures, petites et grandes, qu’elle vit. C’est là qu’elle consignera chaque détail proche de la perfection de son premier rendez-vous avec son amour de toujours, Stuart. Le but ? Contre toute attente, contre vents et marées : ne rien oublier.
Au détour des pages de The Memory Book, mélange étonnant d’extraits de son journal, de notes personnelles et de messages de son entourage, vous ne pourrez que tomber amoureux de Sam, une fille comme aucune autre qui apprend à vivre sa vie à pleines dents, même si ce n’est pas celle qu’elle avait planifiée.

Couverture de Une putain d'histoire
" Au commencement était la peur... " 
Hors des flots déchaînés, une main tendue vers le ciel. Un pont de bateau qui tangue, la pluie qui s'abat, et la nuit... Le début d'une " putain d'histoire ". 
Une histoire d'amour et de peur, de bruit et de fureur. L'histoire de Henry, 17 ans, que le meurtre de sa petite amie plonge dans l'enfer du soupçon. Sur son île, Glass Island, battue par les vents, cernée par la brume 360 jours par an et uniquement accessible par ferry, tout le monde connaît tout le monde, jusqu'au plus noir de ses secrets. Ou du moins le croit-on. 
Quand la peur gagne, la vérité s'y perd... 

Couverture de Mes amis devenus
Ouessant.
Accoudé à l'embarcadère, un homme scrute la ligne d'horizon.
Dans quelques instants, le ferry va se dessiner dans le lointain et lui apporter ses quatre amis. Le premier est comme son frère, mais il n'a pas revu les trois autres depuis quarante ans.
Le vent fouette son visage ; les mouettes crient ; le jour décline.
Lours' est-il toujours une force de la nature ? Luce est-elle toujours aussi folle ? Mara ressemble-t-elle encore à celle qui l'avait ensorcelé, autrefois?
Et lui-même, comment sera-t-il à leurs yeux ?

Couverture de S'enfuir
Pourquoi attendre de vivre vraiment ?
Gloria mène une vie normale d'adolescente de 15 ans. Et elle s'ennuie. Jusqu'au jour où un garçon mystérieux fait irruption dans sa classe : Uman est drôle, intelligent, d'une assurance désarmante. Il fait ce qu'il veut sans attacher la moindre importance à ce que les autres pensent. 
Il est tout ce que Gloria voudrait être. Il est la promesse de vivre enfin pleinement, de vibrer, d'aimer. 
Alors quand il lui propose de partir, de camper en forêt, de choisir leurs destinations à pile ou face... Gloria s'enfuit avec lui sans regrets, et sans prévenir personne.

Couverture de Dumplin'
Willowdeen ne s'est jamais préoccupée de son corps. Oui, elle est ronde, et alors ? Comme elle le dit toujours, un corps parfait pour la plage, c'est son corps dans un bikini, pas besoin d'être super slim pour s'assumer. Jusqu'au jour où elle se retrouve à travailler au fast-food du coin et qu'elle rencontre Bo, qui porte un peu trop bien son nom. Et autant Will n'est pas du tout surprise de le trouver attirant, autant elle est sous le choc lorsqu'il lui vole un baiser. Mais au lieu de se sentir pousser des ailes, Will commence à douter. Comment peut-il l'aimer quand le monde entier dit que les filles comme elle doivent être cantonnées aux seconds rôles ? 
Peut-être ne s'assume-t-elle pas tant que ça au final ? Un seul moyen de retrouver confiance en elle : faire la chose la plus inimaginable qui soit... s'inscrire au concours de beauté local présidé par sa propre mère, ex-miss au corps filiforme. Entraînant dans son sillage tout un groupe de candidates faites pour tout sauf défiler, Will va montrer au monde, et surtout à elle-même, qu'elle aussi a sa place sous les projecteurs.

Aucun commentaire:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
http://zupimages.net/up/17/13/rvfi.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 27
-Pages tournées: 8742
-Coups de cœur: /
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg