Mes dernières chroniques

lundi 16 mai 2016

Les sorties littéraires du 16 au 22 mai 2016

"Le seul moyen de se délivrer de la tentation, c'est d'y céder" (Oscar Wilde)
BONNES LECTURES !!!
video

Couverture de Survivre
Ils sont cinq. Trois adolescents et deux enfants.
Depuis que tous les adultes ont brutalement disparu, ils sont livrés à eux-mêmes dans un monde en proie au chaos.
Ils ont décidé de partir.
Sur leur route : des barrages, des bandes armées, des loups.
Leur seul objectif : survivre.
ET VOUS, QUE FERIEZ-VOUS SI VOTRE VIE BASCULAIT EN QUELQUES SECONDES ?

Couverture de La cour des grandes
Quatre amies dans le Paris branché et bobo du 9e.
Mathilde est cadre dans une grosse firme pleine de mâles qui l’attendent au tournant. Mère de deux petits garçons, elle jongle avec les emplois du temps dans une culpabilité constante.
Son amie Alice seconde un restaurant en vue de la capitale et peine à se remettre de sa séparation, malgré le soutien de son ado. Lucie, leur richissime comparse, à la tête d’une famille nombreuse, est obsédée par la bonne tenue de son bonheur conjugal. Quant à Eva, la quatrième, elle rêve de devenir mère elle aussi.
De leurs cahiers de texte de collégiennes à leurs plannings surbookés, ces working mums sont entrées sans s’en rendre compte dans la cour des grandes. Héroïnes made in France, elles ne rêvent plus de prince charmant, de robe meringuée et d’alliances. Elles n’ont plus le temps de rêver. Crèche, école, courses, babysitters, vie sexuelle, carrière, enfants malades, corps qui fout le camp, premières rides et petits flirts, elles tentent simplement de maîtriser le tourbillon insensé qui les emporte depuis qu’elles ont dit oui.
Dans un Paris de comédie romantique, ces équilibristes à l’aube de la quarantaine rient, explosent, galèrent, textotent, aiment et espèrent, car au fond les mères de famille auront toujours quinze ans. Leur vie ne fait que commencer.

Couverture de Le Jardin de Pétronille
En cette fin d’année 1940, Jeannette, fille adoptive d’un notable de Nancy, est gérante de la brasserie Lorraine sur la plus grande artère commerçante de la ville. Ses affaires sont prospères au point qu’elle a ouvert un second établissement, un salon de thé, Le jardin de Pétronille.
La soldatesque allemande est omniprésente. C’est une manne pour les restaurateurs qui s’adaptent aux goûts de cette clientèle nouvelle. Comme les Allemands sont friands de musique, les brasseries font appel à des orchestres pour mettre de l’ambiance pendant que l’on boit ou dîne.
Mais comment s’approvisionner quand tout est rationné ? Jeannette parcourt la campagne à vélo en quête de ravitaillement tout en œuvrant pour la Résistance. Par l’intermédiaire d’une Française qui travaille à la base d’aviation d’Essey-lès-Nancy, elle fait la connaissance d’un officier de la Luftwaffe. Leur relation devient de plus en plus intime, au point que Jeannette est bientôt confrontée à un dilemme terrible…

Couverture de Petits arrangements avec nos cœurs
À seize ans, Camille a vécu une idylle avec Stanislas, fou d’elle, puis a rompu. Dix ans plus tard, devenue écrivain, la jeune femme décide de retrouver son premier amour. D'abord méfiant, Stanislas, trader très prometteur à Wall Street, finit par succomber. Le couple s'installe à Londres, au cœur de la City, fréquente les endroits branchés, dépense sans compter... puis s'ennuie. Dans un dernier sursaut, Camille et Stanislas entreprennent une traversée des États-Unis : six mille kilomètres de culpabilité, de mensonge, d'alcool et de vanité. Plus ils approchent du but, plus ils se perdent. Et pourtant, ils se sont tant aimés.

Couverture de Blue Heron, tome 3 : Repartis pour un tour
Peut-on donner une seconde chance à son premier amour ?
Le mariage ? Pas pour moi ! Voilà le credo de Colleen O'Rourke. C’est vrai, cette posture légèrement psychorigide a quelque chose à voir avec sa rupture, il y a dix ans, avec le beau, l’incomparable, le parfait Lucas Campbell. Une expérience proche du saut à l’élastique… mais sans élastique, que Colleen ne veut plus jamais revivre. JAMAIS ! Depuis ce jour, elle se contente de flirts sans lendemain, joue les entremetteuses pour ses amies et console les amoureux éconduits venus s’échouer dans le bar qu’elle tient avec son frère à Manningsport .
Alors que faire lorsqu’une urgence familiale ramène Lucas Campbell en ville ? Parce que, évidemment, il est toujours aussi beau, aussi incomparable, aussi parfait. Doit-elle fuir? Combattre? Se laisser tenter?

Couverture de L'Audience
Dans une petite ville du Texas, une jeune enseignante, mère de trois enfants, attend en silence le verdict de son procès.
Qu’a-t-elle fait pour être traînée en justice, et risquer cinq ans de prison ferme ?
Elle a entretenu des rapports sexuels avec quatre de ses élèves, tous majeurs. Un crime passible d’emprisonnement au Texas, depuis 2003.
Mais pourquoi l’accusée, Deborah Aunus, s’obstine-t-elle à se taire ? Pourquoi son mari, combattant en Afghanistan, se montre-t-il si compréhensif ? Pourquoi les déclarations de sa mère l’accablent-elles ?
Au fil d’un récit implacable, écrit d’une pointe sèche et précise, Oriane Jeancourt Galignani tient le journal de cet ahurissant procès où la vie privée d’une femme est livrée en pâture à la vindicte populaire, et sa liberté sexuelle pointée comme l’ennemie d’une société ultra puritaine. Construit à partir d’un fait divers qui a bouleversé l’Amérique, ce huis-clos haletant donne lieu à un roman aussi cru que dérangeant.

Couverture de Du poison dans les veines
Mâcon. Le lieutenant de police Léa Ribaucourt est chargée d’enquêter sur la disparition de Paul Humbert. L’homme est une personnalité locale, propriétaire d’un grand domaine viticole, bénéficiant de relations au plus haut niveau dans les milieux de la politique et des affaires. Son véhicule, avec ses clefs et son portefeuille contenant plus de 2 000 €, a été retrouvé sur les rives de la Saône. Adepte de la pêche, il a abandonné son matériel au bord de l’eau. Les premiers éléments de l’enquête n’apportent rien de concluant. Humbert était plutôt apprécié. Un notable, certes, mais simple et accessible. Il était en bonne santé et ses affaires étaient prospères. Pourtant Léa est gênée par l’attitude de ses proches. Entre hostilité et réticence, on ne peut pas dire qu’ils se montrent très coopératifs. Léa s’attend au pire. Bien vite, l’affaire prend un cours plus retors et plus périlleux que la simple recherche d’un homme qui avait, sous son vernis d’honorabilité, beaucoup de choses à se reprocher… Mais les absents ont-ils toujours tort ?

Couverture de Toutes ces choses à te dire
Ettore se remémore sa longue vie : l'enfance, l'exil, le coup de foudre pour Lucie, jolie Lorraine, la guerre qui entraînera séparations et retrouvailles. Son histoire, Ettore veut la transmettre à sa petite-fille adorée. « Toutes ces choses à te dire... » Quel terrible secret veut-il lui confier avant de mourir ?
Très jeune, Ettore a connu la douleur, la séparation, l'exil. En 1930, son violon sous le bras, il doit quitter les siens et son pays, l'Italie. Les reverra-t-il un jour ? A Nancy, son talent de musicien lui vaut une place dans un orchestre ; et sa chance, la rencontre à Vittel de Lucie, adorable serveuse dans une pâtisserie de luxe. Des blessures du passé aux promesses de l'avenir, les jeunes gens traverseront d'autres épreuves : la guerre, la déportation, le sort réservé aux étrangers...
Des décennies plus tard, Ettore, le coeur fatigué, a une dernière volonté : revoir sa petite-fille chérie, la fougueuse Ange, partie vivre à Moscou. La jeune femme est la seule à pouvoir reconstituer l'histoire de sa famille morcelée, aux fantômes ressuscités.
Toutes ces choses à te dire... Avant qu'il ne soit trop tard.

Couverture de Conversations avec mon chat
Sara a presque quarante ans et des tas de problèmes... jusqu'au jour où elle rencontre un chat qui parle.
Chaque matin, Sara se réveille avec la nausée. Enceinte ? Impossible, cela fait bien trop longtemps que son compagnon ne l'a pas approchée. Surmenée ? Plus probable. D'ailleurs, le matin même où elle doit présenter un dossier important au travail, elle se met à avoir des hallucinations : Sybille, un drôle de chat abyssin, vient frapper à sa fenêtre et lui parle. Et pas pour dire n'importe quoi ! L'animal lui pose des questions étonnamment sensées : est-elle vraiment heureuse ? Qu'attend-elle de la vie ? La psychatnalyse commence !
Par le biais de Sybille, l'auteur, spécialiste en psychologie positive, transmet au lecteur les outils qui lui permettront, à son tour, de mettre au repos un esprit trop souvent en ébullition : faire le vide en se basant sur son propre souffle, retrouver une attention au monde et à soi, entraîner son esprit pour qu'il ne soit plus dominé par les pensées négatives, apprendre à se concentrer sur le moment présent, sur ce qu'on possède et non ce qui nous manque, pour ne plus subir mais devenir acteur de sa propre vie. Une vie pleine et heureuse.

Couverture de Peyton Place
Chronique au vitriol d'une petite ville américaine.
Etats-Unis, années 40. Peyton Place est une petite ville de la Nouvelle-Angleterre, aux apparences tranquilles. Le paysage est en réalité moins glorieux : derrière les façades proprettes des demeures victoriennes ou celles plus vétustes des maisons des faubourgs, de nombreux drames se jouent.
Dans les beaux quartiers, la jeune Allison ignore tout du secret qui entoure sa naissance et du passé immoral de sa mère, la belle et froide Constance McKenzie. Tout ce qui lui importe pour le moment est l'amitié de la jolie Selena Cross, issue des taudis de la ville et qui subit les violences d'un beau-père alcoolique...

Couverture de Dans la chaleur de l'été
Par un été brûlant, la tension monte dangereusement entre les habitants noirs et blancs d'une petite communauté de Floride. Dans le lointain, un terrible ouragan se prépare, prêt à tout emporter sur son passage... Porté par une tension permanente et des personnages magnifiques, une formidable histoire d'amour et de survie, de passion et de violence, dans le Sud rongé par la ségrégation. Un vrai page-turner.
Heron Key, Floride, 1935.
Depuis le départ d'Henry en 1917, parti rejoindre les troupes Alliées en France, Missy Douglas n'a jamais cessé de penser à lui. Dix-huit ans plus tard, après avoir survécu à l'enfer et erré en Europe, Henry rejoint enfin son village. Mais l'homme n'a plus rien du garçon désinvolte de l'époque. Pourtant, Missy le sait : elle seule peut le sauver de ses démons...
Mais le retour des vétérans n'est pas du goût de tout le monde : qui sait si ces hommes désociabilisés, potentiellement violents, ne représentent pas un risque pour la société ? Parqués dans un camp insalubre, Henry et ses compagnons d'armes cristallisent autour d'eux les plus folles rumeurs...
Et la tension monte d'un cran lors des célébrations du 4 Juillet. Là, sur cette plage scindée entre noirs et blancs, les festivités prennent une tournure tragique : une bagarre éclate ; peu après, la femme du shérif est retrouvée battue et violée. Et un nom revient sans cesse : Henry.
Missy, elle, refuse d'y croire. Et pour aider l'homme qu'elle aime depuis l'enfance, la jeune femme va déployer un courage extraordinaire. Et se mettre en grand danger.
Mais dans le lointain, un terrible ouragan menace, qui pourrait changer à jamais Heron Key et ses habitants, et mettre en péril le lien entre Missy et Henry.

Couverture de Ainsi va la vie
Ils étaient si heureux ensemble... que s'est-il passé ? Eux qui se sont trouvés, choisis et séduits dans une gare. Eux qui pouvaient s'enfermer des heures dans une chambre avec un " Prière de ne pas déranger " accroché à leur porte. Eux qui n'avaient besoin de rien ni de personne d'autre. Ensemble, ils semblaient si légers et inséparables. Eux qui aujourd'hui se trouvent chacun d'un côté de la pièce. 
Le nouveau roman très attendu de Fabio Volo est une immersion dans le quotidien d'un couple dont l'amour évolue. C'est aussi le récit de la crise qui peut s'ensuivre après l'arrivée d'un enfant... À la passion succèdent les responsabilités et la difficulté d'être ensemble. Quand on s'est aimés passionnément puis éloignés, est-il possible de retomber amoureux ?

Couverture de L'amour en minuscules
Samuel de Juan est un professeur d’allemand solitaire qui aime se réfugier dans la littérature et la musique classique. De sa bulle, il ne s’échappe que pour donner ses cours à l’université.
Mais au lendemain d’un réveillon du Nouvel An, une visite inattendue vient bouleverser ses habitudes. Un grattement derrière la porte… Un chat.
Qui pouvait imaginer que le félin ferait troquer à Samuel sa vie d’ermite pour une vie d’aventures et mettrait sur son chemin un savant lunatique et une belle femme mystérieuse ?
Samuel n’est pas au bout de ses surprises…

Couverture de Ma raison de vivre, Tome 3 : Ma raison de respirer
Deux ans après avoir brisé le coeur d'Evan, Emma ne parvient pas à l'effacer de sa mémoire. Quand un carton plein de souvenirs ressurgit, l'armure d'Emma se fissure. Toutes ses émotions passées reviennent l'assaillir. Pour oublier, elle devient accro à l'adrénaline. Soirées, alcool, garçons : rien ne semble pouvoir combler ce vide qui la consume. Jusqu'à une rencontre décisive,
qui bouleversera toutes ses certitudes...

Couverture de L'Été avant la Guerre
Après La Dernière Conquête du major Pettigrew, vendu à plus de 100 000 exemplaires en France, le deuxième roman alerte et plein de fraîcheur d'Helen Simonson.
Été 1914, dans la campagne anglaise. La gentry de Rye reçoit pour un pique-nique sur le gazon fraîchement tondu. Les ombrelles et les chapeaux sont de sortie et c'est l'occasion pour Beatrice Nash, 23 ans, récemment débarquée dans la petite ville pour y prendre le poste de professeur de latin, de faire plus ample connaissance avec toutes les personnalités locales. Béatrice est orpheline de mère, et a grandi auprès de son père, un universitaire qu'elle a accompagné dans ses voyages et secondé dans ses travaux. Décédé un an plus tôt, il l'a laissée sous la tutelle de sa famille bien-pensante dont elle tente de s'émanciper en gagnant sa vie Elle est chaperonnée à Rye par Agatha Kent, une Anglaise excentrique comme on les aime, avec une bonne dose d'humour, quelques idées progressistes et une grande habileté diplomatique. Agatha a deux neveux : Daniel, qui rêve de lancer un journal de poésie à Paris, et son cousin Hugh, timide étudiant en médecine, qui courtise la fille un peu écervelée de son patron. Tous deux adoptent d'emblée la nouvelle venue. Et bientôt Hugh rougit un peu trop souvent en compagnie de Beatrice. Mais elle veut rester célibataire et devenir écrivain : deux choix difficiles pour une jeune fille instruite et sans le sou dans la société misogyne et conservatrice de ce début du siècle. L'entrée en guerre de la Grande-Bretagne va bouleverser ses projets et ceux de l'ensemble de la petite communauté, à tous les niveaux de l'échelle sociale. Des réfugiés belges sont recueillis et les hommes s'engagent : Daniel, le colonel Wheaton et son fils, Snout, le petit-fils des tsiganes qui vivent en marge de la ville, et Hugh, que Béatrice voit partir avec un sentiment qu'elle peine encore à nommer...

Aucun commentaire:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
http://zupimages.net/up/17/13/rvfi.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 27
-Pages tournées: 8742
-Coups de cœur: /
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg