lundi 6 mai 2019

La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose (♥) écrit par Diane Ducret - Éditions Flammarion

Titre: La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose
Auteur(e): Diane Ducret
Genre: Contemporain
Nombre de pages: 273
Date de sortie: 28/02/2018
Prix du livre papier: 19€90
Prix du livre numérique: 3€49  ISBN: 9782081421691
Éditions: Flammarion
 



Synopsis: 
La loi de Murphy n’est rien comparée à la loi d’Enaid : tout ce qui est susceptible de mal tourner tournera plus mal encore qu’on aurait humainement pu le prévoir.
Après avoir été quittée à Gdansk par téléphone, Enaid se rend à l’évidence : les fées qui se sont penchées sur son berceau ont dû s’ emmêler les pinceaux. Comment expliquer, sinon, la sensation qu’elle a depuis l’enfance qu’il lui a toujours manqué quelqu’un ? Il y a de quoi se poser des questions quand les parents adoptifs sont en fait les grands-parents, que la mère est danseuse de nuit, que le père change de religion comme de famille, que les bunkers de l’ETA servent d’école buissonnière. Et que l’accident d’un instant devient la fracture de toute une vie…
On peut se laisser choir ou faire le saut de l’ange. Être boiteux ou devenir un flamant rose. Sur ses jambes fragiles, tenir en équilibre avec grâce par le pouvoir de l’esprit, un humour décapant et le courage de rester soi.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis"
Quelle déception ! Quelle grosse déception pour ce livre qui me paraissait si prometteur.
La couverture me donnait envie d'ouvrir ce roman sur une plage ensoleillée durant un week-end détente, ou entre deux lectures intenses afin de souffler un petit peu. Je pensais m'évader, lire un chick lit, un livre de développement personnel ou un feel good, un roman rempli de bonne humeur, quelque chose d'hyper positif et en fait, pas du tout !
Ça aurait pu être une bonne surprise pour le coup, c'est chouette aussi de trouver quelque chose d'inattendu dans un livre, mais malheureusement la déception ne m'a pas quittée, car le contenu est loin d'être passionnant et la plume de l'auteure ne vaut pas son pesant d'or.

Enaid vient de se faire larguer par Gdansk, de là, commence une grosse remise en question sur sa relation avec les hommes (jusque-là l'histoire est plutôt commune). Et c'est dès les premiers chapitres que nous faisons un bon en arrière dans la vie d'Enaid pour mieux la comprendre : son enfance, son adolescence, sa vie de jeune femme... toute sa vie est meublée de beaucoup de déceptions, de plaintes, de malheurs, c'est triste et l'auteure en rajoute un tantinet et rend son histoire encore plus larmoyante même si tout ça est écrit avec humour et second degré, d'ailleurs c'est là que la bât blesse ! Comme je le dis plus haut, on s'attend avec cette couverture à quelque chose de très positif, le contenu ne l'est pas et l'écriture est mi-figue mi-raisin...
Complètement décontenancée, je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire, ni à avoir de l'empathie pour l'auteure et son témoignage, car Diane (qui donne à l'envers Enaid) s'est bien inspirée de sa propre histoire pour écrire ce livre. Pourtant, certains passages sont vraiment lourds et difficiles et auraient dû me toucher profondément, notamment lorsqu'elle nous parle de la violence dans son couple (les paragraphes sont à couper le souffle) ou de son passage à l’hôpital (ses souffrances sont terribles) mais aussi et surtout à la fin lorsqu'elle est en présence de sa maman (là oui, il y a eu une petite étincelle). En fait, c'est terrible de dire cela, mais ce sont vraiment les passages horribles de la vie de l'auteure qui sont les meilleurs moment de lecture de ce livre, le reste est ennuyeux à mourir., ça s’emboîte mal, il manque beaucoup de choses et on termine par lire en survolant les pages et en se raccrochant aux moments difficiles qui rattrapent le reste, dommage.

J'ai envie de vous dire de passer votre chemin et de vous intéresser à d'autres titres que celui-ci, mais j'aime aussi que vous vous fassiez votre propre avis, alors si vous vous lancez, n'hésitez pas à me laisser un petit mot en commentaire afin de me donner vos impressions qu'elles soient ou non identiques aux miennes.
Très bonne lecture à vous !

Ma note:

Vous l'avez lu ? Notez-le:

Bande annonce:

Interview:

Les premières lignes:

Quelques mots sur l'auteur(e):
Ducret Diane
Diane Ducret est romancière et essayiste. Elle est l’auteure des best-sellers Femmes de dictateur (Perrin, 2011), traduit en vingt-cinq langues, La Chair interdite (Albin Michel, 2014), Les Indésirables (Flammarion, 2017)ou encore La meilleure façon de marcher est celle du flamant rose (Flammarion, 2018).

Femmes de dictateur, tome 1
Femmes de dictateur, tome 2
Corpus Equi
L'homme idéal existe. Il est québécois
La Chair interdite
Lady Scarface / Les marraines du crime
Les derniers jours des dictateurs
Les indésirables

Quelques liens indispensables:

Aucun commentaire:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

https://zupimages.net/up/19/14/zivx.png
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2019
-Livres lus: 52
-Pages tournées: 12268
Coups de cœur: 5
Mes lectures en 2018
-Livres lus: 110
-Pages tournées: 32554
-Coups de cœur : 11
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 117
-Pages tournées: 37530
-Coups de cœur: 8
*Blogueuse littéraire depuis le 1er janvier 2013
Copyright © 2013 à 2019 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg