Dernières chroniques

19 avr. 2020

La couleur de l'air a changé (♥♥½) écrit par Cécile Cayrel - Éditions Stock

Titre: La couleur de l'air a changé
Auteur(e): Cécile Cayrel
Genre: Contemporain
Nombre de pages: 200
Date de sortie: 04/03/2020
Prix du livre papier: 18€00
Prix du livre numérique: 12€99
ISBN: 9782234088214
Éditions: Stock





Camille s’ennuie. Elle s’ennuie dans sa ville de l’Ouest de la France, dans son couple avec David, dans cette vie de routine où elle ne trouve pas sa place. Un soir, elle trompe David sans vraiment y penser. En l’apprenant, il tente de l’étrangler. Bouleversée, Camille part sur la route. Elle est recueillie par Jen et Michel qui, eux aussi en rupture avec leur ancienne vie, sont partis aux hasards des routes dans une camionnette.
Une échappée à trois commence vers la joie de la vie commune, l’érotisme, la quête des sens retrouvée mais surtout l’acceptation de soi. Sur leur chemin, ils rencontrent Mamie, retraitée en mal d’affection, qui deviendra la protectrice bienveillante du trio inattendu.

Aussi émouvant que drôle, le premier roman de Cécile Cayrel aborde des sujets graves sans pathos ni morale : la violence conjugale, le militantisme écologique, la marginalité qu’engendrent les modes contemporains de sociabilité et l’impératif de la réussite individuelle. Ce roman tour à tour utopique et réaliste, embarque le lecteur à la suite de trois amis finalement seuls face à la liberté que leur ouvre la découverte de la jouissance. L’élan libertaire rencontre le sens et le goût de l’autre. On voudrait que ce roman soit visionnaire.

 Résultat de recherche d'images pour "mon avis" 
Camille, fleuriste, est en couple depuis quelques années, mais depuis un certain temps, David ne la touche plus. Cette situation est difficile pour la jeune femme qui ne se sent plus désirable malgré ses efforts pour attiser le désir de son conjoint.
Un soir, elle s'autorise une petite sortie entre amis et va profiter de ce moment de légèreté pour tromper David, cela va se passer dans les toilettes de la discothèque, pas très glamour, mais suffisant dans l'instant. Les jours qui suivent sont douloureux, Camille s'en veut et ne souhaite pas garder ce lourd secret pour elle, elle décide donc de tout avouer à David qui va très mal accepter cette trahison. Les coups pleuvent, Camille souffre physiquement et moralement, le besoin de souffler se fait vite ressentir, elle part et c'est là qu'elle va faire la rencontre de Jen et Michel, deux voyageurs qui vivent une vie de bohème. Auprès d'eux, elle découvre la liberté sous toutes ses formes : sexuelle, d'esprit, de vie...

Les premiers chapitres m'ont complètement embarquée, j'ai beaucoup aimé le côté dramatique de l'histoire : le couple au bord de l'implosion, la tromperie, les coups qui pleuvent, la fuite. Je me suis dit que Camille et David allaient certainement beaucoup me toucher, surtout Camille qui se sent vite perdue entre l'adultère et les violences conjugales. Où est sa place, que doit-elle faire, où doit-elle aller ? Tant de questions sans réponses. Heureusement qu'elle va trouver Jen et Michel sur son chemin, ils vont l'aider, la guider et lui redonner de la force et de l'espoir.
Ce que j'ai clairement détesté est la façon dont Camille va s'en sortir. Elle va trouver du réconfort en dessinant des sexes, cela va l’exciter au point d'avoir sa première relation homosexuelle avec Jen. Et c'est à ce moment-là que j'ai perdu Camille, là que je ne l'ai plus reconnue. Son jeu va devenir de plus en plus coquin au point d'aller encore plus loin en invitant Michel à partager ce moment intime entre femmes. Un plan à trois ? Vraiment ? Pour cette femme si timide et fragile à la base ?
Les pages se suivent et se ressemblent, le sexe prend une grande place dans plusieurs chapitres, on tombe alors dans l'érotisme, sans vulgarité, mais non désirée (en tout cas, pour ma part) dans ce genre d'histoire.
La fin, je vous laisse la découvrir 😉

La plume de Cécile Cayrel est sympathique, mais n'a rien d’exceptionnel. Je m'attendais à mieux, à plus, je voulais être touchée par Camille, par sa situation, ses choix, je voulais être émue, perturbée, bouleversée, mais rien de tout cela ne s'est produit.
C'est donc un avis mitigé que j’émets aujourd'hui, j'aurais pu mettre une note de 2 sur 5, j'ai choisi de mettre la moyenne, car c'est un premier roman.

Je remercie chaleureusement les Éditions Stock pour la découverte de ce roman, et je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne lecture :)  
  

Ma note:

Vous l'avez lu ? Notez-le:

Quelques mots sur l'auteur(e):

Cécile Cayrel a trente ans. La couleur de l’air a changé est son premier roman.


Résultat de recherche d'images pour "logo editions stock"


1 commentaire:

  1. Bonjour, je viens de terminer ce livre et j'ai eu le même ressenti que toi
    J'ai bien accroché aux premiers chapitres et j'ai décroché pour les mêmes raisons que toi. Je n'ai pas trop compris l'orientation donné au roman par l'auteure.

    RépondreSupprimer

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥