Dernières chroniques





14 mars 2021

T'inquiète pas, maman, ça va aller (❤️ ❤️ ❤️ ❤️) écrit par Hélène de Fougerolles - Éditions Fayard

Éditeur : Fayard (24 février 2021)
Broché : 256 pages
ISBN-13 : 9782213705064
Prix : Broché → 18€00 - Numérique → 12€99
Catégorie : Témoignage

📖 Résumé 📖
« Je marche dans la rue en levant les yeux au ciel. Il paraît que c’est ultra-efficace pour éviter de pleurer. J’inspire à fond. J’écoute battre mon cœur. Je viens d'entrer dans un tunnel immense… C’est le début du grand huit. Il va falloir que je m’accroche.
Longtemps, je n’ai pas voulu voir, pas voulu savoir. J’étais dans le déni et la mauvaise foi. J’ai joué à merveille mon rôle d’actrice lumineuse, pétillante et légère. J’avais une double vie : celle à laquelle je voulais croire, et l’autre, celle que je vivais vraiment... Il m’aura fallu dix ans pour accepter la différence de ma fille. Dix ans de fuite, dix ans de combat. Je ne m'attendais pas à un tel voyage.
Je voudrais aujourd’hui partager ce chemin de rires et de larmes, de colères, de doutes, de joies et d’amour. Parce que, si longue que puisse être la route, si gigantesques que soient les montagnes à franchir, nous avons tous le choix d’être heureux. »

📖 Mon avis 📖
✔C'est quelques jours avant sa sortie, que la couverture de ce livre est apparue sur mon fil d'actualités Facebook. J'ai d'abord cru à un roman ne connaissant pas la vie personnelle d'Hélène de Fougerolles. Je ne savais même pas que cette actrice a vécu à Vannes, tout près de chez moi, ni qu'elle passait ses vacances sur une île bretonne (à Houat) où elle est en partie propriétaire d'un fort familiale. Je ne la connais qu'en tant qu'actrice et maintenant auteure et je dois avouer que la plume lui va à ravir !
[ « Ce que la chenille appelle la fin du monde,
un maître l'appelle le papillon. »
Richard Bach ]
✔Donc "T'inquiète pas, maman, ça va aller" n'est pas un roman, mais un témoignage.
L'actrice a décidé de partager avec nous une partie de sa vie de maman. Sa fille, Camille, est autiste, et c'est avec beaucoup de courage et de sincérité qu'Hélène revient sur les petites différences de son enfant. Des différences, oui, parce qu'elle ne rentre pas dans les bonnes cases, Camille est un petit peu plus isolée, elle ne parle pas, ne regarde pas dans les yeux... 
C'est la directrice de l'école où est scolarisée Camille qui va mettre des mots sur la situation, Hélène de Fougerolles est quant à elle dans un déni complet. Puis viennent les médecins, les spécialistes qui sont bien souvent maladroits malgré leur profession. Leurs mots sont forts, déchirants, ils manquent de tact, d'empathie, d'humanité, c'est vraiment douloureux à entendre, à lire. 
En parallèle, l'auteure revient sur son enfance, son adolescence, ses débuts en tant que mannequin, actrice; ses difficultés, ses doutes, et même sa tentative de suicide. Elle nous parle aussi de sa mère, de ses relations avec elle, mais il y a de ce côté beaucoup de pudeur. J'ai trouvé également beaucoup de discrétion sur les réactions de son entourage proche en ce qui concerne la particularité de Camille, seuls son ex-compagnon et sa femme prennent une place un peu plus importante dans le livre.
Ce que je retiens en tout cas, c'est les beaux échanges entre une mère et une fille, tout l'amour qui ressort de ce bouquin est explosif, il nous ramène à une certaine réalité, celle que même les personnes qui prennent vie derrière nos écrans de télé n'ont pas une vie simple et facile, que leurs fêlures sont profondes et qu'ils ont à nous apprendre, nous avons tous à apprendre les uns des autres.
J'ai trouvé ce moment particulièrement bouleversant tant il transpire de vérité. Après ce visionnage, vous ne pourrez qu'avoir envie de lire ce livre qui est tout aussi troublant, authentique et touchant.
[ La vie est un chemin, et il n'y a pas de bonne ou de mauvaise façon de l'emprunter. Certains vont vite, d'autres lentement, parfois courbés, ils croisent des marathoniens et des gens pressés, et puis il y a aussi ceux qui s'assoient et regardent les autres passer, et d'autres encore qui décident de sortir des sentiers... Et tout le monde a raison, car il n'y a rien au bot. La seule façon d'emprunter cette route, c'est d'y faire la roue ; la tête en bas, les pieds en l'air, de rire, de chanter, d'apprendre à danser sous la pluie, comme dit si bien Sénèque, c'est ça, le secret ! Là maintenant, tout de suite, sourire à la vie.
Et dite MERCI !]
T'inquiète pas, maman, ça va aller est un témoignage enrichissant, un cri du cœur qui touche, bouleverse. J'ai aimé la sincérité dans la plume d'Hélène de Fougerolles.
Ce livre est tout simplement magnifique !

Camille est différente...
Camille ne ferme pas les yeux, sauf quand elle dort. Sinon, elle n'y arrive pas. Elle ne crie pas, ne s'énerve jamais, elle est très sage, très réservée, sa chambre est toujours bien rangée.
Elle s'arrête sur les détails des paysages, des visages, sur les petites choses imperceptibles que personne ne remarque. Elle parle aux nuages et aux amis invisibles qu'elle porte sur ses épaules... Et puis il y a « les autres» aussi, ceux qui vivent dans sa tête.
Ma fille n'est jamais seule et moi tellement. 


Hélène de Fougerolles est une actrice française. Elle a joué dans une cinquantaine de films pour le cinéma sous la direction d’Arthur Joffé, Cédric Klapisch, Jean-Jacques Beineix, Jacques Rivette ou Maïwenn, et récemment, pour la télévision, dans Balthazar et Mention particulière sur TF1. Avec T’inquiète pas, maman, ça va aller, elle livre un récit solaire et bouleversant.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥