Mes dernières chroniques

vendredi 11 avril 2014

Central Park écrit par Guillaume Musso

Auteur: Guillaume Musso
Genre: Roman
Nombre de pages: 396
Date de sortie: 27/03/2014
Prix support papier: 21€90
Prix format numérique: 13€99
ISBN: 9782845636767
Editions: XO Editions

Acheter sur Amazon


Synopsis:

Alice et Gabriel n’ont aucun souvenir de la nuit dernière…
… pourtant, ils ne sont pas près de l’oublier.

New York, huit heures du matin.
Alice, jeune flic parisienne, et Gabriel, pianiste de jazz américain, se réveillent menottés l’un à l’autre sur un banc de Central Park. Ils ne se connaissent pas et n’ont aucun souvenir de leur rencontre.
La veille au soir, Alice faisait la fête avec ses copines sur les Champs-Élysées tandis que Gabriel jouait du piano dans un club de Dublin.
Impossible ? Et pourtant…
Les questions succèdent à la stupéfaction. Comment se sont-ils retrouvés dans une situation aussi périlleuse ? D’où provient le sang qui tache le chemisier d’Alice ? Pourquoi manque-t-il une balle dans son arme ?
Pour comprendre ce qui leur arrive et renouer les fils de leurs vies, Alice et Gabriel n’ont pas d’autre choix que de faire équipe. La vérité qu’ils vont découvrir va bouleverser leur existence…

Je crois qu’en tout homme, il y a un autre homme. Un inconnu, un Conspirateur, un Rusé. 
 Stephen KING

Mon avis:
J'entends beaucoup parler de Guillaume Musso, mais j'ai rarement l'occasion de lire ses livres. Cette fois-ci, lors de la sortie de Central Park, je n'ai pas hésité longtemps avant de me procurer son roman et je l'ai lu de suite pour ne pas le mettre de côté dans ma pile à lire.

Informations:
"Central Park" est un roman contemporain.
Ce livre de 396 pages se lit rapidement. Il contient 28 chapitres, répartis dans 4 parties. La police d'écriture est assez grosse.
Le personnage principal et la narratrice est Alice Schäfer
Les personnages secondaires sont Gabriel Keyne, Seymour, Erik Vaughn, entre autres ...

Un mot sur l'histoire:
Alice est capitaine de police à la brigade criminelle de Paris. Elle aime son travail plus que tout. C'est une battante, une fonceuse, elle traite ses affaires avec passion et fonce tête baissée dès qu'elle obtient le moindre indice. 
Un jour, elle se réveille dans un parc. Elle est complètement perdue, ne se souvient pas comment elle est arrivée là ni pourquoi. Son dernier souvenir est une fête entre amies. Cela lui semble étrange, mais le plus incroyable, c'est que son chemisier est taché de sang et qu'un homme est menotté à elle. Qui est-il ? Pourquoi est-il là ? Que s'est-il passé ? qu'a-t-elle fait ? 
Voici la nouvelle affaire qu'Alice va devoir élucider...

Mes ressentis:
Les romans de Guillaume Musso, je les connais tous, comme la plupart des personnes, leurs couvertures ne me sont pas inconnues. Tout ça pour dire que je ne suis pas une lectrice qui suit, chaque année, les sorties de cet auteur, je n'en ai d'ailleurs pas lu la moitié pour être honnête, mais je suis curieuse et j'ai de plus en plus envie de découvrir son univers.
Cette année, on peut dire que "Central Park" a fait beaucoup de bruit, dans les librairies et sur le net, lors de sa sortie, il était impossible de passer à côté (à moins d'habiter sur une autre planète). J'en ai d'ailleurs tellement entendu parler, que j'ai craqué et je me suis à mon tour procurée ce roman (c'était trop dur de résister^^).
Les livres de Guillaume Musso sont accessibles à tous, sa plume est simple, fluide et agréable. La particularité de chaque ouvrage est l'intrigue, toujours particulière, elle tient en haleine jusqu'à la dernière page. Pour Central Park, je n'ai à aucun moment deviné la finalité de l'histoire, d'ailleurs si je m'étais creusé les méninges, je me serais trompée à coup sûr !  
Je suis tombée de haut, je ne m'attendais pas du tout à ça et c'est vraiment cette fin si particulière qui fait que ce roman est si bon !
Pour finir, je dirais que j'ai passé un bon moment de lecture. Ce n'est pas un livre inoubliable, mais il est distrayant et agréable à lire donc si vous avez envie d'une lecture légère, sans prise de tête, mais intelligente et divertissante, ce livre est le bon !
Pour conclure:
"Central Park" est un bon roman avec une bonne intrigue. J'ai bien aimé. Je ne m'attendais pas à plus, ni à moins. J'ai trouvé ce que je recherchais dans ce livre, un bon moment de lecture sans prise de tête et je relirais un autre livre de cet auteur avec plaisir.
Angélique

Extrait: 
D’abord le souffle vif et piquant du vent qui balaie un visage.
Le bruissement léger des feuillages. Le murmure distant d’un ruisseau. Le piaillement discret des oiseaux. Les premiers rayons du soleil que l’on devine à travers le voile de paupières encore closes.
Puis le craquement des branches. L’odeur de la terre mouillée. Celle des feuilles en décomposition. Les notes boisées et puissantes du lichen gris.
Plus loin, un bourdonnement incertain, onirique, dissonant.
Alice Schäfer ouvrit les yeux avec difficulté. La lumière du jour naissant l’aveuglait, la rosée du matin poissait ses vêtements. Trempée de sueur glacée, elle grelottait. Elle avait la gorge sèche et un goût violent de cendre dans la bouche. Ses articulations étaient meurtries, ses membres ankylosés, son esprit engourdi.
Lorsqu’elle se redressa, elle prit conscience qu’elle était allongée sur un banc rustique en bois brut. Stupéfaite, elle découvrit soudain qu’un corps d’homme, massif et robuste, était recroquevillé contre son flanc et pesait lourdement sur elle.
Alice étouffa un cri et son rythme cardiaque s’emballa brusquement. Cherchant à se dégager, elle bascula sur le sol puis se releva dans le même mouvement. C’est alors qu’elle constata que sa main droite était menottée au poignet gauche de l’inconnu. Elle eut un mouvement de recul, mais l’homme resta immobile.
Merde !
Son cœur pulsa dans sa poitrine. Un coup d’œil à sa montre : le cadran de sa vieille Patek était rayé, mais le mécanisme fonctionnait toujours et son calendrier perpétuel indiquait : mardi 8 octobre, 8 heures.
Bon sang ! Mais où suis-je ? se demanda-t-elle en essuyant avec sa manche la transpiration sur son visage.
Elle regarda autour d’elle pour évaluer la situation. Elle se trouvait au cœur d’une forêt dorée par l’automne, un sous-bois frais et dense à la végétation variée. Une clairière sauvage et silencieuse entourée de chênes, de buissons épais et de saillies rocheuses. Personne aux alentours et, vu les circonstances, c’était sans doute préférable.
Alice leva les yeux. La lumière était belle, douce, presque irréelle. Des flocons scintillaient à travers le feuillage d’un orme immense et flamboyant dont les racines trouaient un tapis de feuilles humides.
Forêt de Rambouillet ? Fontainebleau ? Bois de Vincennes ? hasarda-t-elle mentalement.
Un tableau impressionniste de carte postale dont la sérénité contrastait avec la violence de ce réveil surréaliste au côté d’un parfait inconnu.
Prudemment, elle se pencha en avant pour mieux distinguer son visage. C’était celui d’un homme, entre trente-cinq et quarante ans, aux cheveux châtains en bataille et à la barbe naissante.
Un cadavre ?Elle s’agenouilla et posa trois doigts le long de son cou, à droite de la pomme d’Adam. Le pouls qu’elle sentit en appuyant sur l’artère carotide la rassura. Le type était inconscient, mais il n’était pas mort. Elle prit le temps de l’observer un moment. Le connaissait-elle ? Un voyou qu’elle aurait mis au trou ? Un ami d’enfance qu’elle ne reconnaissait pas ? Non, ces traits ne lui disaient absolument rien.
Alice repoussa quelques mèches blondes qui lui tombaient devant les yeux puis considéra les bracelets métalliques qui la liaient à cet individu. C’était un modèle standard à double sécurité utilisé par un grand nombre de services de police ou de sécurité privée de par le monde. Il était même fort probable qu’il s’agisse de sa propre paire. Alice fouilla dans la poche de son jean en espérant y trouver la clé.
Elle n’y était pas. En revanche, elle sentit un calibre, glissé dans la poche intérieure de son blouson de cuir. Croyant retrouver son arme de service, elle referma ses doigts sur la crosse avec soulagement. Mais ce n’était pas le Sig Sauer utilisé par les flics de la brigade criminelle. Il s’agissait d’un Glock 22 en polymère dont elle ignorait la provenance. Elle voulut vérifier le chargeur, mais c’était difficile avec une main entravée. Elle y parvint néanmoins au prix de quelques contorsions, tout en prenant garde à ne pas réveiller l’inconnu. Visiblement, il manquait une balle. En maniant le pistolet, elle prit conscience que la crosse était tachée de sang séché. Elle ouvrit complètement son blouson pour constater que des traînées d’hémoglobine coagulée maculaient également les deux pans de son chemisier.
Bordel ! Qu’est-ce que j’ai fait ?

Parlons de l'auteur:
Guillaume Musso est né à Antibes en 1974. Il rencontre la littérature à dix ans, passant une bonne partie de ses vacances dans les murs de la bibliothèque municipale dirigée par sa mère.
Il commence à écrire lorsqu’il est étudiant. A 19 ans, fasciné par les Etats-Unis, il séjourne plusieurs mois à New York et dans le New Jersey. Il y travaille comme vendeur de crèmes glacées et cohabite avec des travailleurs de toutes nationalités. Il dit avoir beaucoup appris de cette période. En tout cas, il rentre en France avec des idées de romans plein la tête.
Il passe une licence de sciences économiques et réussit le Capes de sciences-éco, pour exercer avec conviction le métier de professeur.
Après un accident de voiture, il débute l’écriture d’une histoire ayant pour point de départ une Expérience de Mort Imminente vécue par un enfant. Et Après... sort en librairie en janvier 2004. Porté par une atmosphère unique et une écriture moderne, le roman séduit les lecteurs dès sa parution. Grâce au bouche à oreille, il sera vendu à plus de deux millions d’exemplaires et traduit dans une vingtaine de langues.
Cette incroyable rencontre avec les lecteurs se poursuit par l’immense succès de tous ses titres : Sauve-moi, Seras-tu là ?, Parce que je t’aime, Je reviens te chercher, Que serais-je sans toi ?, La Fille de Papier, L’Appel de l’ange et 7 ans après...
Mêlant intensité, suspense et amour, ses romans ont fait de lui un des auteurs français favoris du grand public, traduit dans le monde entier, et adapté au cinéma.

Bibliographie:
Skidamarink→ éditions Anne Carrière (2001)
Et Après…→XO éditions (2004)
Sauve-moi→XO éditions (2005)
Seras-tu là ?→XO éditions (2006)
Parce que je t’aime→XO éditions (2007)
Je reviens te chercher→XO Editions (2008)
Que serais-je sans toi ?→XO Editions (2009)
La fille de papier→XO Editions (2010 )
L’appel de l’ange→XO Editions (2011)
7 ans après...→XO Editions (2012 )
Demain→XO Editions (2013)

Quelques liens indispensables:
♦Site des Editions XO
♦Page Facebook des Editions XO
♦Blog de Guillaume Musso
♦Page Facebook de Guillaume Musso

Logo Livraddict Rendez-vous sur Hellocoton !

14 commentaires:

  1. J'ai quelques titres de lui à lire. Pourquoi pas celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense, connaissant tes gouts, que tu devrais beaucoup aimer celui-ci. Tu devrais effectivement te lancer !! :)

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup beaucoup aimé Central Park, je n'avais lu de lui que "Demain", mais j'aime son style :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, son style est très agréable. "Demain" me tente aussi^^

      Supprimer
  3. Il me tarde tellement de lire celui-ci ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. =) Alors je te souhaite bonne lecture ! J'espère que tu l'apprécieras !

      Supprimer
  4. Il faut que je l'achète !!! Mon préféré est La fille de papier <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La fille de papier est dans ma PAL :) Ce sera mon prochain Musso alors !

      Supprimer
  5. Je l'ai dans ma PAL et je pense que je le lirais pour un moment détente mais je ne m'attends pas à trop!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'intrigue est vraiment bien, tu devrais passer un bon moment je pense.

      Supprimer
  6. Je les ai tous. Je suis fan de Musso. Les intrigues sont toujours super bien menées et les chutes inattendues. J'adore. Dans ma PAL Demain et Central Park...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On en discutera, tu me conseilleras sur ceux que je dois absolument lire en priorité.

      Supprimer
  7. Je suis une grande fan de Guillaume Musso, et je peux te dire que son style d'écriture a énormément évolué depuis ces débuts, l'un des meilleurs reste sans conteste pour moi "Parce que je t'aime". C'est le 1er que j'ai lu, le 1er d'une longue série, il m'as toute chamboulée du début à la fin. Si tu veux un conseil donc, commence par celui là.

    Pour les grands habitués j'ai remarquer que depuis peu, Musso s'amuse je pense a ré-employé, même le temps d'une phrase seulement un des personnages principaux de ses précédents livres. Je trouve le clin d’œil assez sympa :)

    RépondreSupprimer
  8. Super livre ! C'est vrai que la fin est une vraie surprise ! On ne peut pas la deviner ! Et c'est génial de n'avoir qu'à se laisser porter par l'histoire, sans prise de tête comme tu dis!

    RépondreSupprimer

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/40/cjqy.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 99
-Pages tournées: 31249
-Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg