Mes dernières chroniques

mercredi 31 décembre 2014

Pétronille écrit par Amélie Nothomb

Auteur: Amélie Nothomb
Genre: Contemporain
Nombre de pages: 180
Date de sortie: 20/08/2014
Prix support papier: 16€50
Prix format numérique: 11€99
ISBN: 9782226258311
Editions: Albin Michel

Acheter "Pétronille" en papier
Acheter "Pétronille" en numérique

Synopsis:
« Au premier regard je la trouvai si jeune que je la pris pour un garçon de quinze ans. »


Mon avis:
Pétronille est le troisième roman d'Amélie Nothomb que je lis. Je trouve son style toujours aussi atypique, mais malgré cela, lorsque je commence un de ses livres, je n'arrive pas à m'en détacher avant la dernière page.

Informations:
Ce roman comprend plusieurs petits chapitres. La police d'écriture est grande. Ces deux éléments réunis font que ce roman se lit très vite. Quelques heures suffisent pour découvrir l'histoire qu'Amélie partage avec Pétronille et le champagne.

Mes ressentis:
J'ai trouvé Pétronille à la bibliothèque de ma petite ville, je n'ai pas hésité longtemps et l'ai pris direct. J'avais, depuis la rentrée littéraire, envie de lire ce livre. Amélie Nothomb a un style qui me rebute parfois et en même temps, je ne peux m'empêcher de lire ses livres. Elle me fascine. C'est un vrai personnage, une personne qui ne laisse pas indifférent, qui dérange parfois, mais qui intrigue incontestablement.
C'est donc avec curiosité que j'ai commencé ma lecture. Nous découvrons l'addiction qu'a Amélie Nothomb pour le champagne. C'est particulier, elle a une vision des choses assez personnelle, mais on se laisse vite emporter par cette histoire du fait qu'elle partage son amour pour cet élixir avec une de ses amis, Pétronille, sa compagne de beuverie.
Une fois de plus, Amélie Nothomb nous offre un roman hors norme.
Je ne peux pas dire que j'ai adoré ce roman, je ne peux pas dire que je l'ai détesté non plus. Je l'ai lu, je n'attendais rien de particulier et je n'en ressors pas déçue. Comme à chaque fois, je m'adapte aux écrits de cette auteure hypnotisante, et je suis contente de ne pas passer à côté. Pour autant, si je ne l'avais pas lu, je n'aurais pas perdu grand-chose.
La sortie annuelle du nouveau roman d'Amélie Nothomb est toujours très attendue, c'est un rendez-vous incontournable, un événement de la rentrée littéraire. De mon côté, j'ai hâte de voir ce qu'elle nous réserve pour l'année prochaine.

Pour conclure:
Un livre que j'ai apprécié de lire.
Amélie Nothomb a un style particulier et atypique, malgré cela, elle a le don d'intercepter le lecteur et de le fasciner jusqu'à la dernière page.
Je lirais ses prochains romans avec plaisir et si je peux, lirais ses anciens prochainement.
Angélique

Extrait:

L'ivresse ne s'improvise pas. Elle relève de l'art, qui exige don et souci. Boire au hasard ne mène nulle part.
Si la première cuite est si souvent miraculeuse, c'est uniquement grâce à la fameuse chance du débutant : par définition, elle ne se reproduira pas.
Pendant des années, j'ai bu comme tout le monde, au gré des soirées, des choses plus ou moins fortes, dans l'espoir d'atteindre la griserie qui aurait rendu l'existence acceptable : la gueule de bois a été mon principal résultat. Je n'ai pourtant jamais cessé de soupçonner qu'il y avait un meilleur parti à tirer de cette quête.
Mon tempérament expérimental a pris le dessus. À l'exemple des chamans amazoniens qui s'infligent des diètes cruelles avant de mâchouiller une plante inconnue dans le but d'en découvrir les pouvoirs, j'ai eu recours à la technique d'investigation la plus vieille du monde : j'ai jeûné. L'ascèse est un moyen instinctif de créer en soi le vide indispensable à la découverte scientifique.
Rien ne me désole plus que ces gens qui, au moment de goûter un grand vin, exigent de «manger un truc» : c'est une insulte à la nourriture et plus encore à la boisson. «Sinon, je deviens pompette», bredouillent-ils, aggravant leur cas. J'ai envie de leur suggérer d'éviter de regarder de jolies filles : ils risqueraient d'être charmés.
Boire en voulant éviter l'ivresse est aussi déshonorant que d'écouter de la musique sacrée en se protégeant contre le sentiment du sublime.
Donc, j'ai jeûné. Et j'ai rompu le jeûne avec un veuve-clicquot. L'idée était de commencer par un bon Champagne, la Veuve ne constituait pas un mauvais choix.
Pourquoi du Champagne ? Parce que son ivresse ne ressemble à nulle autre. Chaque alcool possède une force de frappe particulière ; le Champagne est l'un des seuls à ne pas susciter de métaphore grossière. Il élève l'âme vers ce que dut être la condition de gentilhomme à l'époque où ce beau mot avait du sens. Il rend gracieux, à la fois léger et profond, désintéressé, il exalte l'amour et confère de l'élégance à la perte de celui-ci. Pour ces motifs, j'avais pensé qu'on pouvait tirer de cet élixir un parti encore meilleur.
Dès la première gorgée, j'ai su que j'avais raison : jamais le Champagne n'avait été à ce point exquis. Les trente-six heures de jeûne avaient affûté mes papilles gustatives qui décelaient les moindres saveurs de l'alliage et tressaillaient d'une volupté neuve, d'abord virtuose, bientôt brillante, enfin transie.
J'ai continué courageusement à boire et, à mesure que je vidais la bouteille, j'ai senti que l'expérience changeait de nature : ce que j'atteignais méritait moins le nom d'ivresse que ce que l'on appelle, dans la pompe scientifique d'aujourd'hui, un «état augmenté de conscience». Un chaman aurait qualifié cela de transe, un toxicomane aurait parlé de trip. J'ai commencé à avoir des visions.

Extrait audio:


Interview d'Amélie Nothomb pour son roman "Pétronille":


Parlons de l'auteur:
Nationalité : Belgique
Né(e) à : Kobe (Japon) , le 13/08/1967
Née en 1967 à Kobe, au Japon, Amélie Nothomb est fille de l'ambassadeur de Belgique à Rome, petite-nièce de l'homme politique Charles-Ferdinand Nothomb.
Amélie Nothomb passe ses cinq premières années au Japon, dont elle restera profondément marquée, allant jusqu'à parler couramment japonais et à devenir interprète. Mais son expérience ne s'arrête pas là puisqu'elle vivra successivement en Chine, à New York, au Bengladesh, en Birmanie et au Laos, avant de débarquer à dix-sept ans sur le sol de Belgique, berceau de sa famille où elle entame une licence en philologie romane à l'Université Libre de Bruxelles.
Elle écrit depuis ses dix-sept ans. Elle avoue avoir déjà écrit trente-sept romans. L'écrivain garde rangés dans un carton vingt manuscrits qu'elle se refuse à publier les estimant trop personnels.
C'est en 1992, alors âgée de vingt-cinq ans, qu'elle fait son entrée fracassante dans le monde des lettres avec son roman "Hygiène de l'assassin." Elle enchaîne depuis les succès avec plus d'une vingtaine de publications.
Amélie Nothomb est également l'auteur de: "L'hygiène de l'assassin" (1992), "Le sabotage amoureux" (1993), "Les combustibles" (1994), "Mercure", "Péplum", "Les Catalinaires" (1995), "Métaphysique des tubes" (2000), "Cosmétique de l'ennemi" (2001), "Robert des noms propres" (2002).
Amélie Nothomb a été définitivement consacrée en 1999 alors que "Stupeur et Tremblements" a été couronné du Grand Prix de l'Académie Française et s'est vendu à 385 000 exemplaires. Ses romans sont depuis traduits en 23 langues.
Elle a également obtenu par deux fois le prix du jury Jean Giono, le prix Alain Fournier et, très connue en Italie, il premio Chianciano.
Elle est encore actuellement domiciliée à Bruxelles mais voyage beaucoup de ville en ville afin de rencontrer ses lecteurs.
Source Babelio.com

Bibliographie:
♦Pétronille → Editions Albin Michel (2014)
♦La nostalgie heureuse → Editions Albin Michel (2013) → Ma chronique
♦Barbe bleue → Editions Albin Michel (2012) → Ma chronique
♦Tuer le père → Editions Albin Michel(2011)
♦Une forme de vie → Editions Albin Michel (2010)
♦Le voyage d'hiver → Editions Albin Michel (2009)
♦Le fait du prince → Editions Albin Michel (2008)
♦Ni Ève ni d'Adam → Editions Albin Michel (2007)
♦Journal d'Hirondelle → Editions Albin Michel (2006)
♦Acide sulfurique → Editions Albin Michel (2005)
♦Biographie de la faim → Editions Albin Michel (2004)
♦Antéchrista → Editions Albin Michel (2003)
♦Robert des noms propres → Editions Albin Michel (2002)
♦Cosmétique de l'ennemi → Editions Albin Michel (2001)
♦Métaphysique des tubes → Editions Albin Michel (2000)
♦Stupeur et tremblements → Editions Albin Michel (1999)
♦Mercure → Editions Albin Michel (1998)
♦Attentat → Editions Albin Michel (1997)
♦Péplum → Editions Albin Michel (1996)
♦Les Catilinaires → Editions Albin Michel (1995)
♦Les Combustibles → Editions Albin Michel (1994)
♦Le Sabotage amoureux → Editions Albin Michel (1993)
♦Hygiène de l'assassin → Editions Albin Michel (1992)


Les avis des copin(e)s:

Logo Livraddict Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/31/vylp.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 69
-Pages tournées: 21563
-Coups de cœur: 4
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg