Mes dernières chroniques

mardi 19 mai 2015

Maman à tort écrit par Michel Bussi - ♥♥♥♥ - Editions Presses de la Cité

Auteur: Michel Bussi
Genre: Thriller
Nombre de pages: 512
Date de sortie: 07/05/2015
Prix support papier: 21€50
Prix format numérique: 14€99
ISBN: 978-2258118621
Editions: Presses de la Cité

Acheter le livre - Papier
Acheter le livre - Numérique

Synopsis:
Rien n'est plus éphémère que la mémoire d'un enfant.
Quand Malone, du haut de ses trois ans et demi, affirme que sa maman n'est pas sa vraie maman, même si cela semble impossible, Vasile, psychologue scolaire, le croit.
Il est le seul... Il doit agir vite. Découvrir la vérité cachée. Trouver de l'aide.
Celle de la commandante Marianne Augresse par exemple.
Car déjà les souvenirs de Malone s'effacent.
Ils ne tiennent plus qu'à un fil, qu'à des bouts de souvenirs, qu'aux conversations qu'il entretient avec Gouti, sa peluche.
Le compte à rebours a commencé.
Avant que tout bascule. Que l'engrenage se déclenche. Que les masques tombent.
Qui est Malone ?

 L'homme est un animal doué pour le mensonge. 

Mon avis:
Nouveau Bussi chez les libraires, impossible de résister.
Quelques jours après sa sortie, me voilà mon exemplaire en mains, dans ma petite bulle, à dévorer ce thriller absolument épatant. 

Informations:
Ce roman contient 76 chapitres répartis en 3 parties
*Partie 1: Marianne
*Partie 2: Amanda
*Partie 3: Angélique

Mes ressentis:
Je l'attendais avec beaucoup d'impatience ce roman. J'en entendais parler depuis plusieurs semaines sur les réseaux sociaux et je ne sais pas si j'aurais eu la patience d'attendre la sortie en format poche pour pouvoir le lire. Je pense que j'aurai attendu quelques semaines que la bibliothèque de ma ville se le procure. La question ne s'est pas posée bien longtemps, puisque mon mari me l'a gentiment offert il y a de cela quelques jours. Bon, tant pis pour le côté je me prends la tête à avoir mes livres du même auteur dans la même collection afin qu'ils soient tous rangés les uns à côté des autres ^^...
 Une fois cette jolie surprise dans mes mains, je n'ai pas attendu, je me suis plongée dedans dans les heures qui ont suivi, pas question de poser ce livre sur une étagère et de l'oublier. 
 J'ai lu les cent premières pages assez rapidement, je suis rentrée de suite dans cette histoire, grâce à l'enfant, Malone, qui m'a dès les premières lignes interpellée. J'étais très curieuse de connaitre ses petits secrets. Il faut quand même avouer qu'il faut s'armer de patience, car nous avons toutes nos réponses que dans les derniers chapitres.
En deux mots : Malone est un petit garçon de trois ans, assez mature pour son âge, il crie à qui veut l'entendre que la personne qui se fait passer pour sa mère ne l'est pas et la même chose pour son papa. Voici la base de l'histoire. Vous voyez, c'est assez simple, mais les choses vont se compliquer lorsque d'autres personnages vont venir se greffer et que des liens vont subtilement se créer. Une multitude de personnages, plusieurs destins qui se croisent et un noyau : Malone, ce petit bonhomme qui est une énigme à lui tout seul.
Pour en revenir aux personnages, je ne peux pas dire que je me suis particulièrement attachée à eux. Peut-être que le petit Malone a un petit peu plus retenu mon attention, car il est très présent et il est difficile de ne pas s'attendrir face à un enfant de trois ans. D'ailleurs, je trouve que Michel Bussi joue souvent avec nos sentiments, car il a tendance à mettre des enfants au centre de ses romans. C'était déjà le cas pour Ne lâche pas ma main. Pour Maman à tort, je ne peux pas dire que le personnage de Marianne, la commandante m'a particulièrement plu, ni les autres d'ailleurs, je ne les ai pas adorés, mais pas détestés pour autant. En tout cas, ce ne sont pas grâce à eux que j'ai aimé cette histoire. Ce n'est pas le point fort de ce bouquin.
C'est un roman assez complexe, j'ai trouvé qu'il fallait tout de même bien suivre le fil de l'histoire et ne pas lâcher prise sous peine de s'y perdre un petit peu, surtout à la fin.
Par contre, j'ai trouvé l'intrigue absolument fabuleuse, je dois dire que je trouve que Michel Bussi a beaucoup d'imagination et de génie ! Le suspense est au rendez-vous, et ce, jusqu'à la fin.
Il y a des petites choses qui m'ont amusées durant ma lecture. Des points communs que j'ai aimé relever entre les personnages et moi, c'est assez drôle, des prénoms, une date de naissance... Et puis il y a une petite question qui me taraude, j'espère un jour avoir ma réponse. J'ai relevé durant ma lecture, les titres des autres romans de Michel Bussi. Est-ce un pur hasard, est-ce moi qui me suis fait des idées, ou est-ce fait exprès, comme un petit clin d'œil de la part de l'auteur ? Voilà, si j'ai la chance une nouvelle fois de croiser le chemin de Michel Bussi, ce sera à coup sûr l'une des questions que je lui poserai.
Contente d'avoir lu ce roman à suspense, une nouvelle fois Michel Bussi s'impose et fait partie des sorties littéraires de mai à lire. Depuis que j'ai lu mon premier roman de cet auteur, je dis qu'il détrônera un jour Guillaume Musso et qu'il sera bientôt à la première place et non à la cinquième des auteurs préférés des Français.
Je vous invite vivement à le lire.

Pour conclure:
Un thriller à la Michel Bussi. 
Un peu complexe, bien recherché, qui tient la route et surtout qui une fois commencé est complètement addictif. Le côté psychologique est une nouvelle fois mis en avant, j'ai adoré cela. 
J'ai passé un excellent moment de lecture avec Maman à tort. Ce n'est pas, à mes yeux, le meilleur de cet auteur, mais il est tout de même très bon. 
*Angélique*

Extrait:

L'auteur parle de son livre:

Parlons de l'auteur:
Michel Bussi (né le 29 avril 1965 à Louviers) est un auteur français de romans policiers. 
Son premier livre, Code Lupin, est paru en 2006 et a ensuite été publié en feuilleton, pendant 30 jours lors de l’été 2010 par le quotidien Paris Normandie. Il est paru en édition de poche en 2014. Son premier roman, Omaha crimes, a obtenu le prix Sang d’encre de la ville de Vienne en 2007, le prix littéraire du premier roman policier de la ville de Lens 2008, le prix littéraire lycéen de la ville de Caen 2008, le prix Octave Mirbeau de la ville de Trévières 2008 et le prix des lecteurs Ancres noires 2008 de la ville du Havre, devant les meilleurs auteurs de polar de l’année. Il a été réédité en octobre 2014 sous le titre Gravé dans le sable.
Il publie en 2008 son troisième roman, Mourir sur Seine, qui se déroule pendant l’Armada 2008 de Rouen, et qui s’est vendu en quelques semaines à plusieurs milliers d’exemplaires. Mourir sur Seine a obtenu en 2008 le prix du Comité régional du livre de Basse-Normandie (prix Reine Mathilde). Il est réédité en édition de poche en janvier 2015. Il a publié en 2009 un nouveau roman, Sang famille, destiné à la fois aux adultes et aux adolescents. En 2010, il participe au recueil de nouvelles Les Couleurs de l’instant, avec une longue nouvelle, T’en souviens-tu mon Anaïs ?, qui se déroule à Veules-les-Roses et traite de la « légende » d’Anaïs Aubert.
À partir de 2010, il est publié aux Presses de la Cité. Son roman Nymphéas noirs, huis-clos qui se déroule dans le village de Giverny, sort le 20 janvier 2011. Il obtient un succès critique et populaire important, et remporte notamment le prix des lecteurs du festival Polar de Cognac, le prix du polar méditerranéen (festival de Villeneuve-lez-Avignon), le prix Michel Lebrun de la 25e heure du Mans, le prix des lecteurs du festival Sang d’Encre de la ville de Vienne (« gouttes de Sang d’encre »), le Grand prix Gustave Flaubert de la Société des écrivains normands, devenant ainsi le roman policier français le plus primé en 2011.
En janvier 2012, il publie Un avion sans elle. S’il reste fidèle aux intrigues psychologiques fondées sur les faux-semblants et la manipulation du lecteur, mêlant passé et présent, ce roman, pour la première fois, n’est pas principalement situé en Normandie. Salué par Gérard Collard comme le polar de l’année, Un avion sans elle est récompensé par le prix Maison de la presse 2012, le Prix du Roman populaire 2012 et le Prix du Meilleur Polar francophone 2012 (Montigny-les-Cormeilles). Le roman s’est aujourd’hui, toutes éditions confondues, vendu à plus de 600 000 exemplaires ; il sera adapté au cinéma et vingt-cinq pays en ont acheté les droits de traduction.
En mars 2013, Ne lâche pas ma main entraîne le lecteur sur l’île de La Réunion, décor paradisiaque et anxiogène d’un roman tout en tension et suspense, dont l’intrigue, qui se dénoue par la révélation d’une terrible manipulation, est en partie suivie à travers le regard d’une petite fille de six ans. 200 000 exemplaires ont été vendus à ce jour, en différentes éditions.
Cette année 2013 sacre Michel Bussi « auteur français de polars le plus vendu » (source GFK), et il se classe par ailleurs 8e meilleure vente française 2013 (Le Figaro littéraire).
2014 a vu en mai la parution de N’oublier jamais et la réédition, en octobre, sous le titre Gravé dans le sable, de son premier roman (Omaha Crimes, 2007). La Normandie est dans l’un comme l’autre mise à l’honneur. Point de départ de N’oublier jamais : une écharpe rouge au cou d’une jeune femme qui vient de sauter dans le vide du haut d’une falaise d’Yvetot. Mais une écharpe qui ne peut absolument pas se trouver là ! Tout au long des 500 pages d’une lecture en apnée, jusqu’au « twist » final, désormais la marque Bussi, le lecteur jubile. Déjà plus de 90 000 lecteurs ont été conquis.
Relire et rééditer son premier roman, Gravé dans le sable, au moment où l’on fête les 70 ans du Débarquement a permis à Michel Bussi de rendre de nouveau hommage aux jeunes héros de la Seconde Guerre mondiale. Son tempérament d’écrivain, sa maîtrise de la « mécanique d’horloger » qu’il affectionne dans tous ses romans sont déjà bien là ! Près de 60 000 l’ont déjà aimé !
L’un comme l’autre sont dans les meilleures ventes de polars de l’année 2014 !
Michel Bussi est, en 2014, le 5 ème auteur le plus lu en France.
Son site
Sa page Facebook

Bibliographie:
♦Maman a tort → Editions Presses de la Cité (2015) 
♦N'oublier jamais → Editions Presses de la Cité (2014) / Pocket (2015) → Ma chronique
♦Code Lupin → Editions des Falaises (2014)
♦Gravé dans le sable → France Loisirs (2014)
♦Ne lâche pas ma main → Editions Presses de la Cité (2013) - Pocket (2014) → Ma chronique
♦Un avion sans elle T2 → Editions VDB (2012)
♦Un Avion sans elle → Editions Presses de la Cité (2012) - Pocket (2013) 
♦Nymphéas noirs → Editions Presses de la Cité (2011) - Pocket (2013)
Sang Famille → Editions des Falaises (2009)
♦Mourir sur seine → Editions des Falaises (2008)
♦Omaha crimes → Editions PTC (2007)

Quelques liens indispensables:
Les Editions Presses de la Cité sur Facebook
Les Editions Presses de la Cité sur YouTube

3 commentaires:

  1. j'aime beaucoup cet auteur qui vient de Normandie comme moi :) par contre, je n'ai pas encore découvert ce nouveau roman qui a l'air vraiment bien !

    RépondreSupprimer

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/40/cjqy.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 99
-Pages tournées: 31249
-Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg