Mes dernières chroniques

jeudi 31 mars 2016

La vérité sur l'affaire Harry Quebert (♥♥♥♥) écrit par Joël Dicker - Éditions De Fallois

Titre: Joël Dicker
Auteur: La vérité sur l'Affaire Harry Quebert
Genre: Thriller
Nombre de pages: 672
Date de sortie: 19/09/2012
Prix support papier: 22€00 Poche: 9€20
Prix format numérique: 11€99
ISBN: 978-2877068161
Editions: De Fallois
Acheter le livre papier (broché) / Acheter le livre papier (poche) / Acheter le livre numérique

Synopsis:
À New York, au printemps 2008, lorsque l'Amérique bruisse des prémices de l'élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d'écrire le nouveau roman qu'il doit remettre à son éditeur d'ici quelques mois. Le délai est près d'expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d'université, Harry Quebert, l'un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.
Convaincu de l'innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l'enquête s'enfonce et il fait l'objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s'est-il passé dans le New Hampshire à l'été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

Afficher l'image d'origine

Mon avis:


Ma notation:

Vous l'avez lu ? Notez-le:

Informations:
Ce roman contient 31 chapitres et 1 épilogue

Mes ressentis:
"Oh oh oh, eh bah ça alors !!" C'est mot pour mot ce que j'ai dit dans les secondes qui ont suivi la fin de ma lecture. Autant vous dire que je ne suis pas prête d'oublier cette histoire écrite avec une grande intelligence, ni de passer à côté d'un roman de Joël Dicker dans les années à venir.
La vérité sur l'affaire Harry Quebert est un roman policier avec une intrigue absolument remarquable combiné à quelque chose qui nous parle, à nous lecteurs, puisqu'il évoque les difficultés qu'un auteur peut ressentir à l'écriture de son roman.
Le début de l'histoire est assez simple, nous faisons la connaissance de Marcus Goldman, un écrivain d'une trentaine d'années qui est atteint du syndrome de la page blanche. On sait tous ce que cela veut dire : l'auteur a du mal à trouver l'inspiration et à mettre des mots bout à bout afin de nous écrire un beau et bon roman. Marcus se sent démuni et reprend contact avec son "maître", celui qui lui a donné les meilleurs conseils et le plus grand soutient lors de l'écriture de son premier livre (qui lui, a connu un succès énorme) cette personne est son ancien professeur et il se nomme Harry Quebert. Marcus pensait retrouver auprès de son mentor l'envie d'écrire, mais un événement inattendu va chambouler les retrouvailles des deux hommes : un cadavre va être retrouvé dans le jardin d'Harry.
L'intrigue est toute trouvée : Marcus doit découvrir la vérité, toute la vérité sur le passé de son ami et il n'est pas au bout de ses surprises...
Un roman remarquable, plus complexe qu'il n'y paraît, addictif, extrêmement bien écrit et imaginé qui mérite largement les deux prix qu'il a reçus (Grand prix du roman de l'Académie française en 2012 et Prix Goncourt des lycéens en 2012 également). Sa petite particularité est que les chapitres sont numérotés à l'envers. Nous commençons donc par le chapitre 31 et finissons par le numéro un et chaque début de chapitre est agrémenté d'un conseil littéraire donné d'Harry à Marcus. Cela a une signification, ce n'est pas un caprice de l'auteur, vous verrez, c'est juste remarquable !
J'ai été conquise dès les premiers mots, j'ai englouti les chapitres un à un avec ferveur, je ressentais un enthousiasme énorme dès que j'avais mon exemplaire entre les mains, bref... j'étais complètement sous le charme de la plume de Joël Dicker !
J'ai tout de même trouvé quelques longueurs et parfois, j'avais l'impression que l'histoire tournait en rond et était répétitive (d'où ma note de 4/5), mais lorsque j'ai englouti les derniers chapitres, je peux vous dire que ces petites longueurs étaient oubliées tellement j'étais plus qu'agréablement surprise. Du coup, j'avais même un petit pincement au cœur de dire au revoir aux personnages et de refermer définitivement mon livre.
D'ailleurs, à ce propos, Harry dit à Marcus : « Un bon livre, Marcus, est un livre qu’on regrette d’avoir terminé. ». Moi, je n'ai qu'une chose à dire à Joël : je regrette d'avoir terminé votre si beau roman. Bravo pour ce chef d'œuvre littéraire !
Bon, j'arrête mon blabla, vous l'aurez compris, ce livre est une bombe et vous ne devez pas passer à côté de cette pépite littéraire. Lisez-le ! Je suis certaine que La vérité sur l'affaire Harry Quebert fera partie de vos meilleures lectures de l'année. Je lance les paris !


Les premières lignes:
Le jour de la disparition
(samedi 30 août 1975)

-Centrale de la police, quelle est votre urgence ?
-Allô ? Mon nom est Deborah Cooper, j'habite à Side Creek Lane. Je crois que je viens de voir une jeune fille poursuivie par un homme dans la forêt.
-Que s'est-il passé exactement ?
-Je ne sais pas ! J'étais à la fenêtre, je regardais en direction des bois et là, j'ai vu cette jeune fille qui courait entre les arbres... Il y avait un homme derrière elle... Je crois qu'elle essayait de lui échapper.
-Où sont-ils à présent ?
-Je... Je ne les vois plus. Ils sont dans la forêt.
-Je vous envoie immédiatement une patrouille, Madame.
C'est par cet appel que débuta le fait divers qui secoua la ville d'Aurora, dans le New Hampshire. Ce jour-là, Nola Kellergan, quinze ans, une jeune fille de la région, disparut. On ne retrouvera plus jamais sa trace.

L'auteur parle de son livre:
Joël Dicker "La vérité sur l'affaire Harry Quebert" On n'est pas couché 3 novembre 2012 #ONPC

Parlons de l'auteur:

Ecrivain Suisse de langue française, Joël Dicker est né à Genève le 16 juin 1985.
C’est à Genève que Joël effectuera toute sa scolarité. Il a étudié le droit à l’Université de Genève, d’où il sortira diplômé en 2010. Joël Dicker
Depuis son plus jeune âge, Joël se passionne pour l’écriture. A l’âge de dix ans, il fonde La Gazette des Animaux, une revue sur la nature qu’il dirigera pendant sept années. A 20 ans, il fait ses premiers pas d’écrivain. Une première nouvelle, Le Tigre, est primée en 2005 dans le cadre du Prix International des jeunes auteurs. A l’âge de 24 ans, il écrit Les derniers jours de nos pères, un roman qui raconte l’histoire véritable et méconnue du SOE, une branche noire des services secrets britanniques qui ont notamment formés les résistants français durant la Seconde guerre mondiale. En 2010, il soumet Les Derniers jours de nos pères au Prix des écrivains genevois, un important prix décerné tous les quatre ans pour le roman, et qui récompense des manuscrits uniquement. Joël reçoit ce prix en décembre 2010, et les Editions de l’Age d’Homme proposent de l’éditer.
Les Derniers jours de nos pères, paraîtra finalement au début janvier 2012, en coédition De Fallois / L’Âge d’Homme. Mais depuis début 2010, depuis qu’il a terminé Les Derniers jours de nos pères, Joël est plongé dans l’écriture d’un nouveau roman, plus contemporain. C’est une envie de longue date : écrire un roman américain, long et haletant. Il reprend chacun des retours qu’il a eu pour le manuscrit des Derniers jours de nos pères et décide de retravailler son style. Quant à l’Amérique du Nord, il la connaît bien : enfant il a passé tous ses étés en Nouvelle-Angleterre. Après deux ans de travail acharné, le manuscrit « américain » et ses 670 pages est achevé en mai 2012 et paraît en septembre 2012. Il s’intitule La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert.  Il a été traduit en plus que 40 langues et est paru dans plus de soixante pays.
En septembre 2015 paraît son troisième roman, Le Livre des Baltimore.
Son site
Sa page Facebook

Bibliographie:
Couverture Les derniers jours de nos pèresCouverture La vérité sur l'Affaire Harry QuébertCouverture Le livre des Baltimore
Les derniers jours de nos pères ← Ma chronique
La vérité sur l'affaire Harry Québert ← Ma chronique
♦Le livre des Baltimore

5 commentaires:

  1. Je suis en train de le lire ! Je n'en suis pas très loin, mais le début me plaît énormément :)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour !!
    Merci pour ton avis qui fait que confirmer davantage le magnifique livre que je vais ajouter à ma PAL .
    Belle journée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ingrid,
      Tu vas te régaler tu vas voir !
      Je te souhaite une bonne lecture.
      À bientôt :)

      Supprimer
  3. C'est vrai que quelques pages en moins, ça n'aurait pas fait de mal. Mais la lecture est agréable en dépit des défauts de ce livre. Je continuerai ma découverte de cet auteur :-)

    RépondreSupprimer

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/40/cjqy.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 99
-Pages tournées: 31249
-Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg