Mes dernières chroniques

mardi 5 avril 2016

La plantation (♥♥♥♥) écrit par Leila Meacham - Éditions Charleston

Titre: La plantation
Auteur: Leila Meacham
Genre: Romance Historique
Nombre de pages: 608
Date de sortie: 08/01/2016
Prix support papier: 8€90
Prix format numérique: 5€99
ISBN: 978-2368120422
Éditions: Charleston
Acheter le livre papier
Acheter le livre numérique

Synopsis:
Caroline du Sud, 1835.
Silas Toliver n'a qu'un seul rêve, celui de partir pour le Texas avec sa bien-aimée Lottie, pour y établir une plantation. Mais lorsqu'il est privé de son héritage et se retrouve sans argent, il voit son rêve s'écrouler.
Fille d'un riche propriétaire terrien, Jessica Wyndham a caché un esclave fugitif. Pour laver l'honneur de la famille, son père propose un marché à Silas : il financera son expédition vers l'Ouest s'il accepte d'épouser Jessica et de partir avec elle.
Réussiront-ils à surmonter leurs différences et à vivre heureux ensemble ? Et quelle est cette mystérieuse malédiction qui semble toucher les Wyndham et les Toliver ?

Mon avis:
Une excellente découverte !
Un grand merci aux Éditions Charleston pour cette lecture.
 

Ma notation:

Vous l'avez lu ? Notez-le:

Informations:
 Ce roman contient 99 chapitres

Mes ressentis:
La plantation est un roman historique absolument remarquable qui m'a complètement absorbée durant plus de trois semaines. C'est long trois semaines, on pourrait croire que je n'étais pas suffisamment passionnée pour le dévorer en quelques jours, et pourtant l'histoire m'a happée dès les premières lignes et m'a tenue en haleine jusqu'à la dernière. Je préfère donc dire que "j'ai pris mon temps" et que "j'ai pris le temps" de l'apprécier à sa juste valeur et de le savourer dans les moindres détails.
L’héroïne de ce livre se nomme Jessica, c'est une jeune femme pleine de convictions notamment sur l'esclavagisme. Elle a tendance, au grand désespoir de son père, à prendre régulièrement la défense des hommes et femmes de couleur qui peuvent se trouver dans des situations embarrassantes. Jessica est une femme moderne, ouverte d'esprit, forte, c'est très agréable de la suivre, d'être derrière et avec elle dans ses combats. Je me suis particulièrement attachée à elle, ses sentiments, ses émotions, ses ressentis sont parfaitement transmis au lecteur et il est impossible qu'un lien particulier ne se crée pas avec cette jeune femme.
Son père décide de faire un mariage arrangé avec Silas Toliver, un homme plein d'ambition. Grâce à cette union Silas va recevoir une somme d'argent lui permettant de réaliser une partie de ses rêves, mais cela est vu comme une malédiction de la part de certaines personnes. Silas a-t-il passé un pacte avec le diable ?
La plantation est une histoire d'amour romantique bourrée de rebondissements.
Les personnages sont tous aussi intéressants et attachants les uns que les autres et même si les protagonistes sont nombreux, ils se dissocient bien et prennent tous une place particulière dans l'histoire.

 Pour revenir sur le roman, c'est un gros pavé de plus de 600 pages, mais justement, ces pages se tournent sans aucune difficulté, bien au contraire, vous verrez ! J'ai lu Leila Meacham, il y a quelques mois lors de la sortie de son précédent roman Les virevoltants et ce livre avait été pour moi un gros coup de cœur (d'ailleurs, je vous le conseille chaleureusement, le lien vers mon avis est juste en dessous). Je savais par avance grâce à la couverture, le titre et le résumé que j'allais retrouver l'auteure dans un autre registre et qu'il ne fallait surtout pas que je commence cette lecture avec certaines idées arrêtées. Pas question de comparer deux romans totalement différents, même s'ils ont été écrits par la même main.
Je découvre les sagas historiques, j'avoue être une novice dans ce genre littéraire,  mais je me suis surprise à prendre un grand plaisir avec La plantation et ce livre m'a réellement donné envie d'approfondir mes lectures et de découvrir d'autres sagas dans cet esprit, d'ailleurs, peut-être avez-vous, vous aussi, entendu dire que ce titre a un petit goût d'Autant en emporte le vent ou Les couleurs des sentiments, je ne peux pas vous le confirmer, je n'ai pas lu ces deux romans, mais si cela est vrai, pour le coup, cela motive à les lire.
Pour finir, je vous dirais que je suis très rarement déçue par les romans des Éditions Charleston, j'ai une fois de plus fait une magnifique découverte et pour moi cette maison d'édition est une source sûre. Je vous invite vivement à la découvrir si ce n'est pas déjà fait, je suis convaincue que vous trouverez votre bonheur dans leur catalogue.
Petite information importante : La plantation est le prequel Des roses de Somerset, nous avons donc les mêmes personnages, les mêmes lieux et la même ambiance dans ces deux romans. Je n'ai pas lu Les roses de Sumerset, je ne peux donc pas vous en dire plus, mais j'ai suffisamment aimé La plantation pour acheter ce titre à peine ma lecture achevée. Une prochaine lecture qu'il me tarde de découvrir afin de vous en parler avec, je l'espère, autant d'enthousiasme !
.

Les premières lignes:
Chapitre 1
Plantation de Queenscrown, près de Charleston, Caroline du Sud.
Sous le large bord de sa capeline, Elizabeth Toliver observait Silas, son fils cadet, qui, depuis le porche, scrutait fébrilement l'allée bordée de chênes menant à la plantation familiale. en ce début octobre 1835, Elizabeth avait fort à faire dans la roseraie de sa vaste demeure. Armée d'un sécateur, elle taillait les Lancaster rouges qu'elle avait bien cru perdre... C'est impressionnant ce qu'un peu d'eau, de paillis et d'engrais peut faire à des plantes trop longtemps négligées, songea-t-elle. Mais la flore n'avait-elle pas le don de renaître grâce à des soins appropriés ?
Si seulement son mari avait su s'occuper de son second fils...

Parlons de l'auteur:
Meacham_photo__marie_langmorelangmore_photographyweb_regular
Leila Meacham est auteur et professeur à la retraite. Elle vit à San Antonio, Texas. Son premier ouvrage, "Roses" ("Les Roses de Somerset," éditions Charleston), a été publié dans 25 pays. 
La page Facebook de Leila Meacham
Bibliographie:
♦Les Roses de Somerset → Editions Charleston (2013) / Editions Le livre de Poche (2014)
♦La plantation → Editions Charleston (2014) ← Ma chronique
Les virevoltants → Editions Charleston (2015) ← Ma chronique

Quelques liens indispensables:

3 commentaires:

  1. J'avais entr'aperçu ce roman à quelques reprises, mais ne m'étais jamais attardée dessus. Je dois avouer, qu'après avoir lu ton avis dessus, il commence à me tenter ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai enfin trouvé les deux livres d'occasion !! :-) Merci pour ce billet. Déjà que j'ai très envie de me plonger dans ces romans...

    RépondreSupprimer
  3. Je lirai bien La couleur des sentiments en anglais bientôt alors si le roman me plaît je me fierais à ton conseil et essayerais ce roman! Merci!

    RépondreSupprimer

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
http://zupimages.net/up/17/22/2ylv.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 52
-Pages tournées: 16398
-Coups de cœur: 3
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg