Mes dernières chroniques

vendredi 19 août 2016

La cour des grandes (♥♥♥♥) écrit par Adèle Bréau - Éditions JC Lattès

Titre: La cour des grandes
Auteur: Adèle Bréau
Genre: Contemporain
Nombre de pages: 475
Date de sortie: 08/04/2015
Prix du livre papier: 19€00
Prix du livre numérique: 8€49
ISBN: 9782709647557
Editions: JC Lattès

Synopsis:
Quatre amies dans le Paris branché et bobo du 9e.
Mathilde est cadre dans une grosse firme pleine de mâles qui l’attendent au tournant. Mère de deux petits garçons, elle jongle avec les emplois du temps dans une culpabilité constante.
Son amie Alice seconde un restaurant en vue de la capitale et peine à se remettre de sa séparation, malgré le soutien de son ado. Lucie, leur richissime comparse, à la tête d’une famille nombreuse, est obsédée par la bonne tenue de son bonheur conjugal. Quant à Eva, la quatrième, elle rêve de devenir mère elle aussi.
De leurs cahiers de texte de collégiennes à leurs plannings surbookés, ces working mums sont entrées sans s’en rendre compte dans la cour des grandes. Héroïnes made in France, elles ne rêvent plus de prince charmant, de robe meringuée et d’alliances. Elles n’ont plus le temps de rêver. Crèche, école, courses, babysitters, vie sexuelle, carrière, enfants malades, corps qui fout le camp, premières rides et petits flirts, elles tentent simplement de maîtriser le tourbillon insensé qui les emporte depuis qu’elles ont dit oui.
Dans un Paris de comédie romantique, ces équilibristes à l’aube de la quarantaine rient, explosent, galèrent, textotent, aiment et espèrent, car au fond les mères de famille auront toujours quinze ans. Leur vie ne fait que commencer.


Mon avis:
Je remercie chaleureusement les Éditions JC Lattès pour cette chouette lecture !
Afficher l'image d'origine

Ma note:
Le style de l'auteur : 4/5
Les personnages : 4/5
L'histoire : 4/5

Informations:
Ce roman contient 4 parties:
-Partie 1: 9 chapitres
-Partie 2: 12 chapitres
-Partie 3: 8 chapitres
Partie 4: 7 chapitres
Et 1 épilogue

Vous l'avez lu ? Notez-le:

Les plus, les moins :
+La plume fluide et moderne de l'auteure
+Les personnages
+La fin du roman. Il y a de nombreux rebondissements !
-J'ai mis du temps à renter dans l'histoire (300 pages)
-Beaucoup de protagonistes
-Un début lent et fastidieux

Mes ressentis:
Alice, Mathilde, Éva et Lucie sont quatre très grandes amies, certaines d'entre elles ont grandi ensemble, d'autres se sont greffées à ce noyau plus tard, mais à l'âge adulte, elles partagent toutes les quatre une amitié belle et sincère avec des liens forts et solides et une solidarité féminine résistante à toutes épreuves.
Alice  travaille dans un restaurant, c'est une maman célibataire qui va changer de vie professionnelle. Ce n'est pas le personnage le plus attachant de cette série, mais j'ai apprécié être témoin de son évolution. Mathilde est une femme active, elle travaille dans une grosse société où ses collègues masculins ne sont pas particulièrement tendres avec elle. Elle a deux enfants, des petits garçons -Martin et Théo- et vit avec Max depuis de nombreuses années. Mathilde est mon personnage préféré, je me suis retrouvée en elle et je l'ai trouvée très attachante. Éva, quant à elle est en couple avec Vincent, ils essaient tous les deux d'avoir un enfant depuis de nombreuses années. Ce combat éloigne malheureusement les deux amoureux qui ne vivent que dans le but de fonder une famille. J'ai beaucoup aimé Éva, ses "faiblesses" vont la mettre dans une situation délicate et nous tenir en haleine durant toute notre lecture. Il ne reste plus que Lucie, celle que l'on déteste dès les premières lignes et qu'on finit par apprécier quand on apprend à la connaître davantage. C'est une femme riche, ayant trois enfants, elle se donne un genre, est très portée sur l'apparence, ne supporte pas d'être négligée et est aussi dure et exigeante avec les autres qu'elle l'est avec elle-même. Lucie est en couple avec Christophe.
J'ai mis du temps à rentrer dans l'histoire et à apprécier les protagonistes, pourquoi ?
Il y a de nombreux personnages : trois couples et une femme célibataire soit sept personnes (Alice, Mathilde, Max, Éva, Vincent, Lucie et Christophe), sans compter les personnages secondaires et les enfants, bref... J'ai eu du mal à m'imprégner de toutes ces personnes, à mémoriser qui est avec qui, qui fait quel métier, qui a tel ou tel projet... c'était fastidieux jusqu'au moment où j'ai eu un déclic, où il s'est passé des choses, des événements suffisamment intéressants pour enfin me rendre complètement accro à cette bande de copines, à leurs sentiments, leurs émotions, leurs vies...
Quant à l'histoire, il m'a fallu à peu près 300 pages avant de vraiment adhérer à ma lecture. Elle est longue à se mettre en place, il ne faut pas oublier que La cour des grandes est le premier tome d'une trilogie, Adèle Bréau a donc pris le temps de donner des détails sur ses protagonistes, sur leur quotidien, leur façon de penser, leur vie de couple, etc... Après coup, je ne regrette pas la construction de ce roman, j'ai trouvé la plume de l'auteure moderne et addictive, j'ai avalé les 470 pages avec plaisir même si je me suis posée quelques questions... mais une fois immergée dans le récit, je ne voulais plus lâcher mon exemplaire et je ne voulais plus que ce livre se termine. Heureusement, j'ai la suite sous la main ! Afficher l'image d'origine
►En bref, une couverture girly, un titre sympathique, un résumé tentant, une histoire simple et efficace... La cour des grandes d'Adèle Bréau est un roman écrit par une femme, pour les femmes !
J'ai mis du temps à renter dans l'histoire, à apprécier les personnages, mais une fois immergée dans le récit, je l'ai vraiment adoré. Je vais maintenant démarrer ma lecture du second tome qui se nomme Les jeux de garçons et qui, comme l'indique le titre, est cette fois-ci l'histoire vue du côté des hommes. J'espère être autant séduite, en tout cas, je suis curieuse de lire cette suite !


Les premières lignes:
-1-
-Vous connaissez la légende des grains de riz ?
Mathilde était gentiment ivre, grisée par le rosé siroté à l'ombre du gros olivier sous lequel ils s'installaient chaque jour, du petit déjeuner aux soirées passées à jouer aux cartes, lorsque les enfants étaient enfin couchés. Éva et Alice se turent, intriguées.
-Non. C'est quoi ton truc, encore ?
-Il y a un proverbe qui raconte que si, pendant la première année de leur mariage, les couples remplissaient un bocal d'un grain de riz chaque fois qu'ils font l'amour, et en ôtaient ensuite un à chaque relation les années suivantes, ils n'auraient pas assez d'une vie pour vider le pot.


Quelques mots sur Adèle Bréau:

Adèle Bréau est l’auteur de La Cour des grandes et de Jeux de garçons, les deux premiers volets de cette trilogie qui croque avec humour et férocité les jeunes parents d’aujourd’hui. Directrice du site Terrafemina, elle est aussi la maman de deux petits garçons et auteur du blog adeledebrief.wordpress.com.

Bibliographie:
La cour des grandes ← Ma chronique
♦Les jeux de garçons
♦Les devoirs de vacances

Quelques liens indispensables:

Aucun commentaire:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/40/cjqy.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 99
-Pages tournées: 31249
-Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Blogueuse littéraire depuis le 1er janvier 2013
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg