Mes dernières chroniques

vendredi 25 novembre 2016

La petite femelle (♥♥♥) écrit par Philippe Jaenada - Audible

Titre: La petite femelle
Auteur: Philippe Jaenada
Lu par: Bernard Gabay
Genre: Historique
Durée: 23 h 16 min
Date de sortie: 13/10/2016
Prix du livre audio: 32€95 ou 9€95 avec abonnement
Editions: Audible FR


Synopsis:
Au mois de novembre 1953 débute le procès retentissant de Pauline Dubuisson, accusée d'avoir tué de sang-froid son amant. Mais qui est donc cette beauté ravageuse dont la France entière réclame la tête ? Une arriviste froide et calculatrice ? Un monstre de duplicité qui a couché avec les Allemands, a été tondu, avant d'assassiner par jalousie un garçon de bonne famille ? Ou n'est-elle, au contraire, qu'une jeune fille libre qui revendique avant l'heure son émancipation et questionne la place des femmes au sein de la société ? Personne n'a jamais voulu écouter ce qu'elle avait à dire, elle que les soubresauts de l'Histoire ont pourtant broyée sans pitié.
Telle une enquête policière, La Petite Femelle retrace la quête obsessionnelle que Philippe Jaenada a menée pour rendre justice à Pauline Dubuisson en éclairant sa personnalité d'un nouveau jour. À son sujet, il a tout lu, tout écouté, soulevé toutes les pierres. Il nous livre ici un roman minutieux et passionnant, auquel, avec un sens de l'équilibre digne des meilleurs funambules, il parvient à greffer son humour irrésistible, son inimitable autodérision et ses cascades de digressions. Un récit palpitant, qui défie toutes les règles romanesques.



Mon avis:
Une lecture audio intéressante et instructive !
Je remercie chaleureusement Audible.fr pour cette écoute.

Ma note:

Vous l'avez lu ? Notez-le:

Mes ressentis:
Pauline Dubuisson est née le 11 mars 1927 à Malo-les-Bains, elle a fait la une des faits divers dans les années 50 après avoir assassiné son ex petit ami Felix Bailly de trois balles dont une à bout portant. Le procès qui a fait suite à ce drame a été très compliqué. Aujourd'hui, Pauline aurait pu être jugée pour avoir commis un crime passionnel mais à l'époque c'est pour meurtre avec préméditation qu'elle a été condamnée. Il n'en faut pas moins de 720 pages (livre papier) ou un petit peu plus de 23 heures (livre audio) à Philippe Jaenada pour détailler, décortiquer, défendre et rendre hommage à Pauline Dubuisson, la femme la plus détestée de France en 1951.
Décédée le 22 septembre 1963, son histoire a inspiré plusieurs cinéastes et auteurs en tous genres, puisque de nombreux films et ouvrages sont sortis sur celle que l'on surnommait : "le monstre".
J'ai découvert l'histoire de Pauline à travers La petite femelle et ce que je peux vous dire, c'est que l'auteur Philippe Jaenada, défend cette femme avec énormément de convictions, c'est curieux, mais il est tellement convaincant qu'on se prend d'affection pour cette meurtrière jeune femme au passé troublant.
Elle n’a jamais baissé la tête, ne s’est jamais tordue les doigts en sanglotant de honte comme doit le faire une femme, elle n’a pas poussé de cris hystériques ni jamais ne les pas suppliés de lui pardonner et cette résistance frontale, cette insolence les a rendu fous. De rage. Ils l’ont vaincue évidemment, ils l’ont détruite.
J'ai choisi d'écouter La petite femelle en livre audio. C'est un livre dont j'avais entendu parler lorsqu'il était sorti en format poche, mais je vous avoue que l'épaisseur m'avait un petit peu découragée. J'avais peur de ne pas apprécier cette lecture et de me retrouver avec un pavé sur les bras. J'ai donc téléchargé le livre sur audible.fr et j'ai très bien fait !
Je suis sûre que La petite femelle aurait été un des rares livres que j'aurais abandonné, mais une fois n'est pas coutume, la version audio m'a permis d'aller jusqu'au dernier chapitre et j'en suis très contente, car en fait c'est une lecture riche et intense. J'ai mis du temps à rentrer dans le récit, parce qu'il est très très long à démarrer. L'auteur doit être très bavard dans la vie, en tout cas il l'est dans son livre ! Il nous parle de Pauline Dubuisson, le "sujet" de son roman, mais aussi de sa propre femme (ça doit être son côté Colombo), de ses petits bobos, de ses divers rendez-vous, de ses autres romans, de ses amis, bref... tout y passe ! On a presque l'impression d'assister à un monologue, c'est assez déconcertant. Du coup, par moments j'avais l'impression qu'il n'allait pas à l'essentiel et que certaines longueurs s'installaient, sans compter les nombreuses répétitions...
Cependant, si j'omets les blabla de l'auteur et que je me concentre sur les passages qui traitent de la vie de Pauline Dubuisson, je dois vous avouer que l'ensemble est particulièrement intéressant.
Je ne connaissais pas cette femme, je n'avais jamais entendu parler de son triste parcours ni de son geste pour son ex-compagnon, pourtant l'histoire de Pauline m'a subjuguée. C'est terrible de dire cela, parce que ce fait divers est horrible et qu'on parle là de la vie d'une femme... mais la façon dont Philippe Jaenada nous transmet son savoir sur le passé de son héroïne est prenante et il a cette manière de la défendre coûte que coûte... je n'y peux rien, je me suis prise au jeu.
►Pour conclure, je dirais juste que la lecture faite par Bernard Gabay est remarquable, j'aime beaucoup cet interprète, je trouve que ses lectures sont toujours soignées et particulièrement agréables à écouter. J'ai juste relevé un petit couic au chapitre 10... rien de bien méchant, vous tendrez bien l'oreille lors de votre lecture audio et vous comprendrez.
Je suis vraiment heureuse de découvrir des textes aussi forts à travers les audiobooks. Je prends beaucoup de plaisir à écouter des livres qui ne me subjugueraient pas autant en version papier. Merci beaucoup audible.fr, vous faites un travail formidable et le bonheur de vos lecteurs, soyez en sûr !


Les premières lignes:

Quelques mots sur Philippe Jaenada:

Philippe Jaenada est né en 1964. Il a publié chez Julliard Le Chameau sauvage (prix de Flore 1997 et prix Alexandre-Vialatte), adapté au cinéma par Luc Pagès sous le titre À + Pollux ; Néfertiti dans un champ de canne à sucre (1999) ; La Grande à bouche molle (2001) ; chez Grasset, Le Cosmonaute (2002), Vie et mort de la jeune fille blonde (2004), Plage de Manaccora, 16 h 30 (2009), et La Femme et l'Ours (2011). Son précédent roman, Sulak (Julliard, 2013), a reçu, entre autres, le Prix d'une vie 2013 (décerné par Le Parisien Magazine) et le Grand Prix des lycéennes de Elle en 2014.
Son site Internet : www.jaenada.com

Bibliographie:
♦La femme et l'ours
♦La grande à bouche molle
♦La petite femelle
♦Le chameau sauvage
♦Le Cosmonaute
♦Néfertiti dans un champ de canne à sucre
♦Plage de Manaccora, 16h30
♦Spiridon Superstar
♦Sulak
♦Vie et mort de la jeune fille blonde

Quelques liens indispensables:

Aucun commentaire:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
http://zupimages.net/up/17/22/2ylv.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 52
-Pages tournées: 16398
-Coups de cœur: 3
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg