Mes dernières chroniques

mardi 25 avril 2017

Sans nouvelles de toi (♥♥♥½) écrit par Joy Fielding - Éditions Michel Lafon

Titre: Sans nouvelles de toi
Auteur: Joy Fielding
Genre: Contemporain
Nombre de pages: 365
Date de sortie: 04/05/2017
Prix du livre papier: 19€95
Prix du livre numérique: 12€99
ISBN: 9782749929330
Editions: Michel Lafon


Synopsis:
Ce voyage au Mexique était censé être une fête, il va tourner au cauchemar pour Carole et son mari Hunter. Un soir, alors qu’ils s’apprêtent à célébrer leur anniversaire de mariage au restaurant de l’hôtel, la baby-sitter leur fait faux bond. Hunter finit par convaincre sa femme qu’il n’y a aucun danger à laisser leurs deux petites filles endormies dans la chambre. Mais quand ils reviennent, la cadette, Samantha, deux ans, a disparu.
S’ensuivent des jours, des semaines et des années d’angoisse. L’enquête piétine et les médias s’acharnent sur Carole, la décrivant comme une femme égoïste et indigne. Pourtant, cette mère déchirée continue d’espérer qu’on retrouve son enfant, persuadée que quelqu’un lui cache la vérité.
Quinze ans plus tard, Carole reçoit l’appel troublant d’une jeune femme de 17 ans qui s’appelle Lili et qui croit se reconnaître dans l’un des portraits modifiés relayés par les médias. Samantha serait-elle toujours vivante ? Et que s’est-il réellement passé la nuit où la petite fille a disparu ?


Mon avis:
Caroline et Hunter s'envolent vers le Mexique avec leurs deux enfants (Michelle 5 ans et Samantha 2 ans) afin de fêter dignement leurs dix années de mariage. Une semaine de vacances en famille, le rêve ! Enfin, c'est ce que pensait Caroline, car une surprise de taille l'attend à l'entrée de l'hôtel. Les jours se passent tranquillement entre soirées au restaurant et après-midis au bord de la piscine, quand arrive enfin le dernier jour avant le grand départ. Une soirée dans le restaurant de l’hôtel est organisée afin de marquer l'anniversaire de mariage, mais voilà, à 20 heures, la nounou ne s'est toujours pas présentée, le couple se retrouve pris au dépourvu, sans trop savoir si la meilleure solution est d'annuler leur propre soirée, de la faire dans la chambre ou, comme le soumet Hunter, de laisser les filles seules en mettant en place une surveillance à tour de rôle.  Après un long débat, le couple finit par prendre la décision de laisser Michelle et Samantha seules dans la chambre d’hôtel. Une erreur que Caroline va payer très cher !
Quinze ans plus tard, le combat de Caroline est toujours le même : retrouver Samantha, sa fille enlevée 15 ans plus tôt au Mexique.

Le résumé m'a conquise, je savais par avance que cette histoire d'enlèvement ne me laisserait pas indifférente. Je suis tout de suite rentrée dans le récit et j'ai très vite ressenti de la compassion pour Caroline, cette femme et mère de famille complètement perdue, fatiguée, épuisée par les journalistes, par la vie, par les rejets, les efforts et surtout par la perte de sa petite fille Samantha. Elle en a assez des coups de téléphone qui lui redonnent de l'espoir et qui au final lui font plus de mal que de bien. C'est pourquoi lorsqu'elle reçoit l'appel d'une certaine Lili qui lui dit être Samantha, Caroline n'y croit pas une seconde et sa fille Michelle n'est pas plus enthousiasme. Mais comment rester insensible ? Comment peut-elle être sûre de rejeter une inconnue et non pas Samantha ? Le doute s'installe...
Tout ce côté psychologique m'a beaucoup plu, j'ai adoré la façon dont Joy Fielding propose son histoire, j'ai aimé les personnages même si je vous avoue avoir longtemps détesté Michelle, mais j'ai fini par comprendre son amertume et son mal-être. Ce qui m'a en revanche beaucoup gênée, c'est l'acharnement de la presse contre cette mère de famille. Je peux comprendre que certains journalistes, notamment ceux qui écrivent dans de mauvais journaux, peuvent être mesquins, mais là l'ensemble de ces personnes s’obstine à écrire des choses diffamatoires et ce, même quinze ans après alors que l'enlèvement s'est passé dans un autre pays. Où est l'empathie, ou est l'entraide ? Ils se basent sur le physique de Caroline, sur sa raideur et sur ses émotions qu'elle ne laisse pas transparaître. Même plusieurs années après l'enlèvement un journaliste va jouer de ses charmes afin d'obtenir des informations précieuses pour, par la suite, déverser sur un article des mots blessants.
Mise à part cela, le reste de l'histoire m'a convaincue, j'ai trouvé qu'elle se lisait bien, malgré le manque de suspense, car oui, la fin est prévoyante, il n'y a pas de chute qui fait qu'on se dit : waouh, mais où l'auteure a été chercher tout ça ? Non, les pages se tournent et nous emmènent directement là où nous le pensions, les derniers chapitres ne sont pas surprenants, ils sont même un peu faciles, mais ça fonctionne et c'est le principal.
Je remercie les Éditions Michel Lafon pour cette chouette lecture qui m'a fait passer un très bon moment !

Ma note:

Vous l'avez lu ? Notez-le:

Informations:
Titre original : She's not there (2016)
Traduit de l'anglais (Canada) par Jean-Sébastien Luciani

Les premières lignes:
Il était à peine huit heure du matin, et le téléphone sonnait déjà. Caroline reconnut la mélodie particulière à trois tons qui indiquait un appel longue distance, même avec la porte de la salle de bains fermée et la douche qui coulait. Elle choisit de l'ignorer, se disant que c'était soit un téléprospecteur, soit la presse. Les deux options étaient détestables, mais à choisir Caroline aurait préféré les téléprospecteurs. Ils n'en avaient qu'après votre argent. La presse voulait votre sang. Même après tout ce temps.
Quinze ans demain.

Quelques mots sur Joy Fielding:
Résultat de recherche d'images
Auteur précoce, Joy Fielding soumet sa première nouvelle à un magazine à l'âge de huit ans.
Elle rêvait d'être une vedette de cinéma. À la fin de ses études de lettres anglaises à l'Université de Toronto, elle exerce divers emplois et joue dans une vingtaine de pièces de théâtre.
Mais elle abandonne vite l'idée d'une carrière d’actrice préférant se lancer dans l'écriture de thrillers psychologiques et de romans sentimentaux.
Canadienne, mariée et mère de deux grandes filles, ele partage son temps entre toronto et Palm Beach.
Avec une dizaine de romans, Joy Fielding a su imposer, aux détours des années 90, un ton singulièrement neuf, une authentique voix féminine, s'attachant à faire partager à ses lecteurs les pensées intimes, les doutes et les angoisses de ses héroïnes.
Elle s'est imposée comme un maître du thriller psychologique.

Bibliographie:
♦Qu'est-ce qui fait courir Jane ?
♦Ne compte pas les heures
♦Jardin secret
♦Rue des mensonges
♦Vies éclatées
♦Grande Avenue
♦Ne me racontez pas d'histoires
♦Dis-moi que tu m'aimes
♦Si tu reviens
♦Ne pleure plus
♦Le Dernier Été de Joanne Hunter
♦Lost
♦Sans nouvelles de toi
♦Dis au revoir à maman
♦La Femme piégée
♦Les amours déchirées
♦La vie déchirée
♦Intrusions

Quelques liens indispensables:

Aucun commentaire:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
http://zupimages.net/up/17/26/w387.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 69
-Pages tournées: 21563
-Coups de cœur: 4
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg