Mes dernières chroniques

jeudi 18 octobre 2018

Khalil (♥♥♥♥) écrit par Yasmina Khadra - Audible


Titre: Khalil
Auteur(e): Yasmina Khadra
Lu par: Cédric Dumond
Genre: Drame
Durée: 5h43
Date de sortie: 04/10/2018
Prix du livre audio: 14€99 / 9€95 avec abonnement 
Éditeur: Lizzie
 

Synopsis: 
Vendredi 13 novembre 2015. L'air est encore doux pour un soir d'hiver. Tandis que les Bleus électrisent le Stade de France, aux terrasses des brasseries parisiennes on trinque aux retrouvailles et aux rencontres heureuses. Une ceinture d'explosifs autour de la taille, Khalil attend de passer à l'acte. Il fait partie du commando qui s'apprête à ensanglanter la capitale.

Qui est Khalil ? Comment en est-il arrivé là ?

Yasmina Khadra nous livre une approche inédite du terrorisme, d'un réalisme et d'une justesse époustouflants, une plongée vertigineuse dans l'esprit d'un kamikaze qu'il suit à la trace, jusque dans ses derniers retranchements, pour nous éveiller à notre époque suspendue entre la fragile lucidité de la conscience et l'insoutenable brutalité de la folie.

  Résultat de recherche d'images pour "mon avis" 
Khalil. Voici un livre qui m'a intriguée dès sa sortie.
Je n'avais, jusqu'ici, encore jamais lu Yasmina Khadra, pourtant j'en ai beaucoup entendu parler ! Certains de ses livres comme : Les hirondelles de Kaboul, Ce que le jour doit à la nuit, Dieu n'habite pas la Havane sont dans ma pile à lire depuis un petit moment déjà, il me semble d'ailleurs que ce sont des titres qui ont été largement plébiscités par les lecteurs, bref...
C'est avec son dernier roman Khalil que j'ai découvert la plume très engagée de Yasmina Khadra.

Avec ce roman, nous revenons au soir du 13 novembre 2015, le match de foot, les intonations, le Bataclan, les terroristes... une nuit d'horreur, de drames et de larmes.
Et puis il y a Khalil. un jeune Belge qui a décidé de se faire sauter dans le métro parisien avec une ceinture d'explosifs au nom de son Dieu, pour ses croyances... mais voilà, Khalil a beau appuyer sur le bouton, les explosifs ne se déclenchent pas, il est surpris, désemparé.
Alors arrive l'après : La fuite, le lendemain, les morts, les familles, les informations, les mots.
Les gens parlent, les proches commentent, Khalil doit encaisser tout en gardant son secret, analyser, prendre des décisions. La psychologie des personnages est totalement explorée, la manipulation, leurs gestes, leurs pensées... nous lecteurs, ne sommes pas épargnés.
Oui, ce livre est dérangeant parce qu'il humanise un terroriste, il nous met dans une position inconfortable, on se pose des questions, on réfléchi constamment durant notre lecture.
Yasmina Khadra a fait le choix d'écrire son livre à la première personne du singulier, ce qui nous met au plus près du personnage principal. On lit l'histoire, on la vit et on se souvient.

J'ai fait le choix d'écouter ce livre sur la plateforme Audible.fr, je me suis dit que ça serait plus simple de me laisser porter par la lecture de Cédric Dumont, que cela mettrait une petite distance et c'était très bien comme ça. Je pense que si j'avais lu le livre papier, je me serais davantage impliquée, ça aurait été encore plus violent, plus bouleversant.
C'est en tout cas une très belle découverte pour moi, j'ai beaucoup aimé la plume de l'auteur, sa façon de nous transmettre cette histoire. Je lirai d'autres de ses livres, avec grand plaisir !
En ce qui concerne Khalil, si vous vous en sentez capable et si vous en avez envie, vous pouvez vous lancer dans cette lecture/écoute, vous en ressortirez certainement décontenancé, mais c'est un livre qui en vaut la peine ! 
Je remercie chaleureusement Audible pour la découverte de ce roman, et je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne lecture :) 
 

Ma note:

Vous l'avez lu ? Notez-le:

Extrait:

Quelques mots sur l'auteur(e):
Yasmina Khadra
Yasmina Khadra est le pseudonyme de l'écrivain algérien Mohammed Moulessehoul.
Son père, officier de l'ALN blessé en 1958, veut faire de lui un soldat en l'envoyant dès l'âge de neuf ans dans un lycée militaire, où il fait toutes ses études avant de servir comme officier dans l'armée algérienne pendant 36 ans. Durant la période sombre de la guerre civile algérienne dans les années 80-90, il est l'un des principaux responsables de la lutte contre l'AIS puis le GIA, en particulier en Oranie.
Moammed Moulessehoul choisit en 1997, avec le roman Morituri, d'écrire sous pseudonyme. Diverses raisons l'y poussent, mais la première que donne Moulessehoul est la clandestinité. Elle lui permet de prendre ses distances par rapport à sa vie militaire et de mieux approcher son thème cher : l'intolérance.
Il démissionne de l'armée algérienne en 2000, pour se consacrer à sa vocation: l'écriture, et choisit de s'exprimer en langue française. Après un court passage au Mexique, il vient s'installer en 2001, en France, où il habite encore aujourd'hui. En 2002 dans "L'imposture des mots", Khadra-Moullessehoul répond aux attaques qui fustigent son passé militaire.
Il choisit de rendre hommage aux femmes algériennes et à son épouse en particulier, en prenant ses deux prénoms, Yasmina Khadra, et ne révèle son identité masculine qu'en 2001 avec la parution de son roman autobiographique "L'Écrivain" et son identité tout entière dans "L'imposture des mots" en 2002. A cette époque ses romans ont déjà touché un grand nombre de lecteurs et de critiques.
Parmi ses ouvrages, on peut citer "Morituri" (Baleine, 1997), "L'automne des chimères" (Baleine, 1998), "A quoi rêvent les loups" (Julliard, 1999) et "Cousine K" (Julliard, 2003), où se déploie le "style Khadra" alliant lyrisme, métaphores inattendues, dépouillement et poésie. Style qui atteint son apogée avec "L'Attentat" (Julliard), retenu par les jurys du Goncourt et du Renaudot en 2005 et titulaire du prix des libraires 2006.
En 2010, l'auteur délaisse pour un temps le sujet du conflit au Moyen-Orient, au cœur des "Hirondelles de Kaboul" (2002) et "Les Sirènes de Bagdad" (2006), pour écrire un conte moral : "L'Olympe des infortunes".
En 2015, il publie "La dernière nuit du Rais". En 2016, il publie "Dieu n'habite pas La Havane". Dans "Khalil", il se met dans la peau d'un terroriste. 

-Les Hirondelles de Kaboul
-L'Attentat
-Les Sirènes de Bagdad
A quoi rêvent les loups
-Algérie
-Ce que le jour doit à la nuit
-Ce que le mirage doit à l'oasis
-Cousine K
-Dieu n'habite pas la Havane
-Double blanc
-L'attentat (BD)
-L'automne des chimères
-L'Ecrivain
-L'équation africaine
-L'imposture des mots
-L'Olympe des infortunes
-La dernière nuit du Raïs
-La longue nuit d'un repenti
-La Part du mort
-La rose de Blida
-Le Baiser et la Morsure
-Le dingue au bistouri
-Le Quatuor algérien
-Les Agneaux du seigneur
-Les anges meurent de nos blessures
-Morituri
-Qu'attendent les singes

Quelques liens indispensables:
Audible.fr

1 commentaire:

  1. Yasmina Khadra est un écrivain incroyable qui n'a pas peur de s'attaquer à des sujets sensibles tels que celui-ci...
    Je n'ai pas encore lu ce livre, mais je vais essayer de remédier rapidement à ça !

    Très belle chronique.

    RépondreSupprimer

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

https://zupimages.net/up/18/44/odcw.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2018
-Livres lus: 95
-Pages tournées: 29728
-Coups de cœur : 11
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 117
-Pages tournées: 37530
-Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
*Blogueuse littéraire depuis le 1er janvier 2013
Copyright © 2013 à 2018 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg