mardi 26 février 2019

Merci maîtresse ! « De rien, c'est mon job. » (♥♥♥½) écrit par Anouk F. - Éditions Cherche Midi

Titre: Merci maîtresse ! « De rien, c'est mon job. »
Auteur(e): Anouk F.
Genre: Témoignage
Nombre de pages: 256
Date de sortie: 07/03/2019
Prix du livre papier: 17€00
Prix du livre numérique: 10€99
ISBN: 9782749160580
Editions: Cherche Midi
 

Synopsis: 
C’est l’histoire de Carla, qui est venue et qui a dû repartir. Trop vite.
C’est l’histoire de Martim, qui aurait préféré ne pas être là, avec nous.
C’est aussi celle d’Habib, qui espère chaque matin qu’il y aura sport aujourd’hui.
C’est l’histoire de Valentine et de son papa.
D’Adriano et de la quiche qu’il a vomie sur sa dictée ce matin.
De Timéo, qui n’avait pas de chat mais des griffures quand même.
De la corde de Laurence, la directrice, sur laquelle on a un peu trop tiré.
C’est leur histoire à tous.
Et la mienne, aussi.
L’histoire de mon école, de notre école. Et de la vôtre aussi, sûrement.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis" 
Un changement de vie n'est facile pour personne et passer de journaliste à maîtresse d'école est un pari osé. C'est celui qu'a relevé Anouk F. autrice du roman Merci maîtresse ! « De rien, c'est mon job. » publié aux Éditions Cherche Midi dès le 07 mars prochain !

Dans les premières pages, nous assistons à la rentrée des classes, moment stressant pour les enfants, les parents et les enseignants. Il faut faire connaissance, s'adapter, s'apprivoiser... Une relation de confiance doit s'instaurer rapidement pour que l'année à venir soit efficace. C'est ce que nous explique Anouk F. avec beaucoup d'humour et de dérision.
« Je déteste la rentrée des classes. Mais je crois que je déteste encore plus le début des grandes vacances. Ces quelques jours, juste après le départ des enfants, où il n'y a plus de bruit dans les couloirs. Ces matin où je traverse cette cour si vite, si calme, si triste, pour monter dans ma clinique sans patients, sans âmes. »
Ce livre m'a donné la patate ! J'ai souri dès les premières lignes, je me suis retrouvée dans le rôle de la maman qui attend (impatiemment) derrière le portail de l'école afin de retrouver (enfin) ma fille déposée trois heures auparavant.
Les autres moments de vie que l'on découvre sont propres aux élèves de cette école. J'ai découvert et je me suis attachée à des enfants en difficultés (ou non) avec une soif d'apprendre (ou non), mais tous décrits d'une manière rigolote à la façon des livres du Petit Nicolas. J'ai vraiment retrouvé dans Merci maîtresse ! Un petit quelque chose du duo Goscinny-Sempé.
« [...] Mais c'est pas grave d'être de travers, c'est joli d'être de travers. Moi aussi je suis de travers, des fois. Eh ben c'est pas pour ça qu'il faut pas m'aimer. Alors tu vois, maîtresse, moi, je pense que le hibou il a voulu dire à la lapine qu'il faut qu'elle accepte la vie comme ça, quoi, que c'est déjà beau la vie tout court, qu'il faut pas chercher à ce que ça soit toujours tout nickel tout beau tout parfait ; sinon, on devient fou, tu vois. »
La vie de cette petite tribu n'est pas toujours simple, leur vie de famille est parfois tumultueuse, les parents, pour certains, sont très particuliers. J'ai découvert et compris à travers ce témoignage le travail acharné d'une maîtresse pour ses élèves, d'une équipe pour une école, car c'est aussi et surtout un travail d'équipe !
Anouk F. relate comme je vous le dis plus haut avec humour, dérision, légèreté et surtout avec beaucoup de tendresse son quotidien rempli de bonnes ou mauvaises surprises.
Non, le boulot d'enseignant n'est pas facile, il demande de la patience, de la pédagogie, de l'acharnement, entre autres...
Elle nous parle des relations qu'elle partage avec chacun de ses petits bouts en classe de CE2, mais aussi avec les parents et collègues. Les poses déjeuner, leurs petits soucis, la fête de fin d'année... Rien ne nous est épargné !
J'ai souri, j'ai ri, j'ai eu la larme à l’œil à plusieurs reprises, je me suis tout simplement régalée !!
Pour vous donner une petite idée, n'hésitez pas à faire un tour sur le blog de l'autrice et bien sûr rendez-vous le 07 mars prochain dans toutes les bonnes librairies !

►Verdict : un livre à découvrir avec plaisir, bon moment de lecture assuré !
Je remercie chaleureusement les Éditions Cherche Midi pour la découverte de ce roman, et je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne lecture :) 

Ma note:

Vous l'avez lu ? Notez-le:

Les premières lignes:
« Pourquoi tu fais ça ?
— Pourquoi je fais quoi ?
— Pourquoi tu changes de métier pour devenir instit’ ? C’est étrange !
— Qu’est-ce qui est étrange ? Que je change de métier, ou que je choisisse de devenir instit’ ?
— Que tu choisisses de devenir instit’ – enfin, je veux dire, c’est pas pareil. Enfin, intellectuellement, je sais pas, tu risques de t’ennuyer… »
La question n’a pas toujours – rarement, même – été formulée comme cela, mais elle a été posée souvent. J’avais une réponse toute prête, à laquelle j’ai même fini par croire, parfois. « Je veux du temps pour m’occuper de mes enfants, des vacances, et un boulot pas chiant. » Ça plaisait. Il y en a plein à qui ça plaît encore. Ça rassure, ça conforte sans doute dans l’idée que l’on se fait de ce métier d’enseignant.
Je ne blâme personne. J’ai du mal à me souvenir de l’idée que je me faisais moi-même des instits avant d’en devenir une. Ce qui est sûr, c’est que cette idée était très éloignée de la réalité. Ce qui est sûr, c’est que je n’ai plus du tout la même représentation aujourd’hui.
« Quand même, tu es journaliste, tu passes à la radio, on t’entend – c’est un métier important, journaliste. Tes parents doivent être fiers de toi ! »
C’est vrai, ils étaient fiers de moi. D’autant plus fiers que ça leur avait coûté un petit paquet de matinées à vendre des vêtements sur les marchés de me payer trois années d’Institut d’études politiques – une année à l’étranger, puis deux années de cette prestigieuse école de journalisme de la rue du Louvre. Sans compter les longs mois de précarité professionnelle, pendant lesquels il avait bien fallu m’aider à joindre les deux bouts.

Quelques mots sur l'auteur(e):
Après avoir été journaliste pendant plus de huit ans pour Radio France, Anouk F. démissionne et s’inscrit en candidat libre au concours de professeur des écoles. Elle commence à enseigner en septembre 2013 et est actuellement « maîtresse » dans le sud de la France, dans une école REP, dite « de regroupement », accueillant des enfants allophones.


Quelques liens indispensables:
Cherche midi

Aucun commentaire:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

https://zupimages.net/up/19/25/txn6.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2019
-Livres lus: 72
Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2018
-Livres lus: 110
-Pages tournées: 32554
-Coups de cœur : 11
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 117
-Pages tournées: 37530
-Coups de cœur: 8
*Blogueuse littéraire depuis le 1er janvier 2013
Copyright © 2013 à 2019 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg