Dernières chroniques





12 avr. 2021

La danse de la tarentule (♥♥♥♥½) écrit par Claire Blanchard - Éditions Presses de la Cité

Éditeur : Éditions Presses de la Cité (21 janvier 2021)
Broché : 320 pages
ISBN-13 : 9782258164086
Prix : Broché → 20€00 - Numérique → 13€99
Catégorie : Contemporain

📖 Résumé 📖
« Ker Kroaz. Le manoir où j’ai vécu enfant. Une demeure gigantesque avec une tourelle, entourée d’un parc donnant sur une petite crique, des pièces partout, fermées à clé pour la plupart. Au milieu des années 1980, de l’âge de cinq ans à l’âge de neuf ans, j’ai habité là avec ma grand-mère, Joséphine Vernois, mon petit frère, Jean-Baptiste, et tante Micheline, la soeur de ma mère.
Ma mère, si tant est qu’on puisse l’appeler ainsi, nous avait pondus, mon frère et moi, pouf, pouf, à deux ans d’intervalle, puis s’était promenée à travers le monde, une fois qu’on n’eut plus besoin de lui téter les mamelles, pour suivre mon père dans ses déplacements. On avait vécu tous ensemble à Palaiseau, mais un beau jour, ça y est, ça s’était décidé du jour au lendemain, mes parents avaient disparu et je m’étais retrouvée au Croisic avec mon frangin de trois ans. Ma mère
nous avait confiés à ma grand-mère pour six mois, puis ces six mois s’étaient changés en années. »

La Danse de la tarentule raconte l’éveil douloureux d’une enfant éperdue d’adoration pour sa mère, monstre pervers au masque trop charmant. Dans ce roman, qui dit avec une grande justesse l’enfance, Emilie émeut tout autant que sa volonté de rompre le cercle des violences
familiales impressionne. Le jour où cette mère impose la tragédie, Emilie s’échappe de ses rets et ne la reverra pas de son vivant.


Bouleversante histoire que celle d'Emilie, sur l’amour sans limite d’une enfant pour sa mère aux lisières de la folie. Une histoire qui est aussi pleine de rêves, de passion, de drôleries, de tendresse, de rébellion. On dit que quand une tarentule vous mord, il faut danser la tarentelle pour éliminer le poison.

📖 Mon avis 📖
✔Je connaissais déjà ce livre avant sa parution aux Éditions Presses de la Cité, je l'avais repéré sur Amazon puisqu'il était disponible en autoédition grâce à Librinova. Malheureusement, je n'ai pas eu l'occasion de le lire avant, c'est donc avec sa belle couverture et en papier que j'ai eu le plaisir de découvrir la plume de Claire Blanchard et franchement, ce fut une très belle découverte. 
Je ne suis pas prête d'oublier cette lecture, ça, c'est sûr !

La danse de la tarentule nous raconte l'histoire d'Émilie Renard, 40 ans, accompagnée de ses deux enfants Grégoire et Lucas, elle revient en Bretagne, plus précisément au Croisic, dans la maison où elle a grandi : au Ker Kroaz. 
Émilie se remémore son enfance qui a été difficile et franchement dramatique, elle repense aux coups qu'elle a reçus, aux mots qui l'ont blessée, à sa famille, à sa mère. Cela fait vingt ans qu'Émilie est partie loin de Marie, loin de ses souffrances, loin de cette maison. Elle repense donc à son enfance, lorsque sa mère l'a laissée à sa grand-mère pour aller travailler en Inde. On apprend comment sa tante Micheline et sa grand-mère Joséphine l'ont élevée durement durant quatre années. Puis, à 9 ans, elle déménage à Paris avec ses parents et son enfer va continuer. Sa mère, Marie, est très dure avec Émilie, violente, méchante, c'est difficilement descriptible tant cela est douloureux. Certains passages du livre sont insoutenables, vraiment.
La danse de la tarentule n'est pas qu'une histoire de maltraitance, c'est aussi une histoire d'amour, car Émilie aime sa mère, plus que tout. 
 Ce roman est donc une histoire de vie, un récit extrêmement touchant qui ne peut que vous chambouler !

J'ai aimé le lire, d'abord parce qu'il est très bien écrit, mais aussi parce que ressentir les sentiments de cette petite fille pour sa maman est perturbant, l'histoire m'a bousculée, elle m'a sortie de ma zone de confort !
J'ai particulièrement aimé les lieux, simple pour moi de me projeter, puisque c'est chez moi. 
J'ai été surprise par le contenu, je m'attendais à une histoire légère et ce ne fut pas du tout le cas. Mais ce qui a fait que j'ai donné cette belle note à ce livre, c'est la fin. Elle m'a clairement scotchée, m'a émue, je ne m'attendais pas du tout à ça ! 

✔Je ne sais pas vraiment comment définir ce livre : Fantastique ? Merveilleusement touchant ? Surprenant ? L'histoire est dramatique et pourtant, elle m'a complètement emportée, la fin est bouleversante et pourtant, c'est ce qui a déclenché chez moi un presque coup de cœur. Difficile donc de vous parler de cette histoire difficile en vous disant : je l'ai aimée. 
Oui, il y a de la souffrance, de la douleur et un amour toxique d'une mère pour sa fille, mais il touche profondément et c'est ce qui en fait toute sa beauté !
Je vous invite à découvrir les premières pages du roman en suivant ce lien, en espérant qu'elles vous donnent envie de poursuivre par la suite votre lecture ;) : https://www.calameo.com/read/004245550b65ef3f6953f


Je remercie les Éditions Presses de la Cité pour leur confiance !


Après un Capes de lettres modernes et plusieurs années d’enseignement, Claire Blanchard publie en 2012 un recueil de nouvelles, Paris/La Baule. En 2016, paraît chez Librinova son premier roman, irrésistible de drôlerie, Comment j’ai aidé ma copine à tuer le chat de son mec. Elle signe ensuite neuf contes pour enfants aux éditions Leduc.s jeunesse, en 2017. La Danse de la tarentule est son deuxième roman, paru tout d’abord sur Librinova.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥