Dernières chroniques





Affichage des articles dont le libellé est Susan Hill. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est Susan Hill. Afficher tous les articles

24 nov. 2015

La main de la nuit (♥♥♥) écrit par Susan Hill - Éditions de L'Archipel

Titre: La main de la nuit
Auteur: Susan Hill
Genre: Suspense
Nombre de pages: 200
Date de sortie: 30/09/2015
Prix support papier: 6€65
Prix format numérique: /
ISBN: 978-2352878155


Synopsis:
« C’est alors que je sentis une petite main se glisser dans ma main droite, comme si un enfant s’était matérialisé à côté de moi dans l’obscurité pour s’en saisir. Elle était fraîche et ses doigts se replièrent avec confiance dans ma paume. Nous restâmes ainsi pendant un moment, ma main d’homme serrant la toute petite main. Mais l’enfant était invisible… »
Adam Snow, un libraire de livres anciens se perd dans la campagne anglaise et se retrouve dans le jardin d’une propriété qui semble abandonnée. Là, il ressent cette présence, menaçante…
Roman fantastique, histoire de fantômes… Un conte dans la veine de La Dame en noir, un classique de la littérature anglaise.

10 nov. 2015

L'ombre au tableau (♥♥♥) écrit par Susan Hill - Éditions L'Archipel

Titre: L'ombre au tableau
Auteur: Susan Hill
Genre: Suspense
Nombre de pages: 160
Date de sortie: 14/10/2015
Prix support papier: 14€95
Prix format numérique: 10€99
ISBN: 9782809817614
Editions: L'archipel
Acheter le livre papier
Acheter le livre numérique

Synopsis:
Dans l’appartement du vieux professeur d’Oliver, étudiant à Cambridge, on peut admirer un tableau représentant un groupe de Vénitiens masqués faisant la fête pendant le carnaval.
Au cours d’une froide nuit d’hiver, le vieux professeur décide de révéler à son étudiant l’étrange secret de cette peinture envoûtante, qui possède le mystérieux pouvoir de capturer la vie…
Le contempler trop longtemps, c’est jouer avec le feu. Défier les démons invisibles qui s’y cachent, c’est risquer de devenir la prochaine victime de la toile…
Oliver parviendra-t-il à ne pas succomber aux charmes macabres du tableau ?