Mes dernières chroniques

jeudi 20 août 2015

La contre-heure (♥) écrit par Sébastien Hoët - Editions Kero

Titre: La contre-heure
Auteur: Sébastien Hoët
Genre: Contemporain
Nombre de pages: 216
Date de sortie: 31/08/2015
Prix support papier: 15€90
Prix format numérique: 11€99
ISBN: 978-2-36658-150-8
Editions: Kero
Acheter "La contre-heure" en papier
Acheter "La contre-heure" en numérique

Synopsis: 
« Au milieu de la classe, une petite coiffée d’un chou marron le fixait derrière un épais binocle en tremblant. Elle expectorait de temps en temps un nom grec ou latin quand Gilles posait des questions d’étymologie ou de mythologie, avec une parfaite exactitude, avant de retomber dans son mutisme frileux. Gilles aimait bien les grosses maghrébines blondes qui ne comprenaient rien, qui lui soutenaient que le mot « aléa » n’existe pas, qui lui parlaient de l’allégorie de la Caserne si ce n’est de la Taverne, mais témoignaient les unes aux autres une telle amitié généreuse, et une telle joie de vivre, qu’il en était ému. Elles le maternaient et le respectaient profondément. Il le leur rendait bien. Colmatant les brèches, les autres gamines menaient une vie végétative, hagarde. »
Gilles est professeur de philosophie dans un lycée. Il est séduisant, brillant, un brin iconoclaste, témoin halluciné de la médiocrité moderne. Ce jour de rentrée commence bien mal puisque Victoire, une élève de première, s’est défenestrée du troisième étage du lycée. Une nouvelle année de débâcle dans les couloirs de l’Éducation nationale ? Une jeune femme aux yeux verts y apparaît pourtant, qui pourrait changer le monde. D’une écriture claire et féroce, Sébastien Hoët réussit un premier roman à la forte personnalité, qui, avec intelligence et humour, n’épargne pas grand monde.


Mon avis:
Je remercie les Editions Kero pour cette lecture.

Ma notation:

Est-ce que je vous recommande ce roman:
Non

Informations:
Ce roman contient plusieurs petits chapitres non numérotés assez courts. C'est un livre qui se lit assez rapidement.

Mes ressentis:
Gilles, professeur de philosophie dans un lycée évoque au fil des pages ses pensées et ses ressentis sur certains points de la vie : la littérature, la société, les élèves, les femmes, la culture, l'amour... De nombreux sujets sont abordés par ce personnage atypique. Je ne vais pas vous le cacher, Gilles ne m'a pas plu, je ne suis pas fan de ce genre de personnage qui a tant de choses à dire et qui a un avis bien arrêté sur tout. Je me suis sentie à l'opposé de ce protagoniste et du coup, j'ai eu du mal à m'y intéresser.
Ce n'est pas le genre d'histoire à laquelle je m'attendais non plus. L''auteur amène à la réflexion, mais ce n'est pas du tout ce que je recherchais, moi, je me suis fiée au résumé qui me promettait autre chose, il est trompeur sur ce coup là je trouve. Lorsqu'on s'arrête aux quelques lignes sur la quatrième de couverture, on pense tenir entre nos mains quelque chose de profond qui évoque le suicide de Victoire, une élève du lycée où Gilles travaille. Alors effectivement, l'histoire démarre sur cet événement dramatique, mais après ? Après l'histoire se recentre autour des réflexions de Gilles et là, c'est la débandade totale. Victoire réapparaît, mais c'est particulier et déroutant.
Je n'ai pas apprécié le style de l'auteur Sébastien Hoët, je ne me suis pas sentie à l'aise avec sa plume peut-être trop recherchée, trop pointilleuse, trop philosophique pour moi. Il y a de nombreux sujets et de nombreux détails dans ses écrits, je n'ai pas apprécié cela non plus, j'ai eu l'impression de m'y perdre, de ne pas tout comprendre. Ce n'est pas le genre de roman que l'on a envie de prendre pour un moment de détente, vous voyez ce que je veux dire ?
Heureusement, les chapitres sont courts et le livre se lit assez rapidement, pour autant, je ne l'ai pas dévoré d'une seule traite, je devais le poser régulièrement afin de prendre du recul sur cette lecture.
Un roman qui ne m'a pas plu dans l'ensemble, je ne suis pas attirée ni touchée par ce trop-plein de réflexion philosophique.

Pour conclure:
Un livre qui a du potentiel si on s'arrête au résumé. Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ai de suite compris que ce roman n'était pas fait pour moi. Trop de détails et de réflexions.
Je ne suis pas amatrice de ce genre de lecture qui ne m'apporte, au final, pas grand-chose mis à par un bon mal de tête.
C'est donc sans regret que je range définitivement ce premier roman de Sébastien Hoët dans ma bibliothèque.
*Angélique*

Extrait:
La contre-heure

Parlons de l'auteur:
Sébastien Hoët est né à Lille en 1970. Il y enseigne la philosophie. Il a par ailleurs publié cinq recueils de poèmes, le plus récent, intitulé Par la fenêtre, a paru aux éditions Fissile. Il est  également dramaturge dans la compagnie Les Blouses Bleues pour laquelle il travaille actuellement à une adaptation de Coriolan de Shakespeare, pièce qui tournera sur des scènes nationales à partir de janvier 2016. 

Bibliographie:
♦La contre-heure → Editions Kero (2015)

Quelques liens indispensables:

Logo Livraddict

Aucun commentaire:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/31/vylp.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 69
-Pages tournées: 21563
-Coups de cœur: 4
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg