Mes dernières chroniques

dimanche 27 mars 2016

Sunday's books #89

 
Image de chez Saefiel

Mes lectures :
Cette semaine j'ai lu :

Mes lectures actuelles :
Couverture La plantation

Mes lectures prévues pour la semaine à venir: 
 Couverture Les corps inutiles

In My Mailbox :
Mes réceptions de la semaine
L'amour caché de Charlotte Brontë
1842. Deux des sœurs Brontë – Charlotte et Emily –, âgées de 26 et 24 ans, quittent leur foyer austère pour Bruxelles, où elles vont suivre des cours de français.
D’un naturel enjoué et curieux, Charlotte rêve de conquérir sa liberté. Sur place, elle et sa sœur font connaissance de Claire Heger, la directrice du pensionnat qui les héberge, et de Constantin, son époux, qui y enseigne le français.
Charlotte voit en cet homme le symbole de l'intelligence et de la virilité. Ce maître, qui joue de son pouvoir sur ses jeunes élèves, devient vite l'objet de ses fantasmes, tant intellectuels, physiques que sentimentaux.
Le retour en Angleterre est rude, d’autant qu’avant son départ Constantin lui a avoué qu’il partageait ses sentiments. Charlotte n’aura dès lors qu’une idée : fuir et retourner à Bruxelles pour vivre sa passion, quitte à s’y consumer…
Une histoire d’amour, teintée de scandale, qui inspirera son premier roman, Le Professeur (Archipoche), paru après sa mort survenue en 1857.


Aider une jeune autostoppeuse : où est le mal ? Surtout dans une petite ville, où tout le monde se connaît, se fait confiance. Et pourtant... Cal Weaver, ex-flic au grand coeur, pourrait vite découvrir qu'entre bon Samaritain et ennemi public n° 1, la ligne est souvent très mince. Avec ce puzzle meurtrier, brillant et angoissant à souhait, le créateur de frissons signe un millésime 2016 d'exception !
État de New York, près de la frontière canadienne, de nos jours
C'est la nuit, il pleut, et Cal Weaver n'a qu'une envie : rentrer chez lui. Mais à un stop, l'ex-flic hésite : Claire Sanders, la fille du maire, cherche désespérément une bonne âme pour la ramener chez elle. Bien sûr, prendre une adolescente en stop n'est jamais très prudent. Les rumeurs vont vite dans les petits patelins. Mais quand cette dernière l'implore en lui disant qu'elle était amie avec Scott, son fils décédé tragiquement quelques semaines plus tôt, Cal craque. Quel mal y a-t-il à aider cette gamine ?
Quelques kilomètres plus loin, Claire est malade et Cal s'arrête dans un bar. Dix minutes plus tard, la jeune fille qui s'installe dans la voiture n'est pas Claire Sanders... Où est-elle ? Que fuit-elle ? Dans quel piège Cal vient-il de se fourrer ?
Des jeunes filles qui se volatilisent, un homme enfermé dans une cave depuis des années, des flics aux méthodes de ripoux et une femme qui reproduit sans cesse le portrait de son fils disparu... Pièce angulaire d'un puzzle aussi meurtrier que machiavélique, Cal Weaver va devoir jouer serrer pour sortir vivant de ce panier de crabes, et tenter de découvrir la vérité sur Claire, mais aussi sur la mort de son fils.

couverture
Il n'est pas normal de refuser de vivre quand on a 17 ans.
Parce qu'elle devrait manger davantage et n'aurait pas dû s'ouvrir les veines à un si jeune âge, Bianca est admise dans l'unité psychiatrique pour adolescents de sa ville natale. Bianca ne s'élève pas contre cette décision. Elle ne se révolte pas. Même si elle ne voit pas en quoi le fait d'être enfermée et soumise à de multiples interdits peut atténuer la souffrance qui la détruit, Bianca se tait, obéit et regarde. Elle observe le monde chaotique qui l'entoure. Tous, médecins, soignants, patients et familles ont l'air si fragiles, si démunis... Aucun remède ne semble exister, aucune lumière ne paraît capable d'éclairer ce lieu opaque ou Bianca a le sentiment effrayant de s'être enfermée toute seule.
Et pourtant...
La vie est là. Les sensations, les émotions, les visages, les événements, les affrontements, les pulsions, les sentiments vous cernent et vous travaillent au corps. On peut croire qu'on ne sait plus vivre, on vit tout de même.
Et Bianca observe avec une attention scrupuleuse ce flot de vie inexorable qui, sans qu'elle n'y puisse rien, l'envahit, la ranime et la submerge.
Avec une retenue rare et une lucidité tranquille, Loulou Robert retrace le déroulé de cette traversée singulière.

Couverture La part des flammes
Un roman inspiré d'un fait divers. Paris, 1897. Toutes les femmes de l'aristocratie se pressent au Bazar de la Charité, événement mondain des plus courus. Parmi elles, deux femmes peu habituées à cet univers, Violaine de Raezal, rejetée par ses pairs depuis la mort de son mari, et la jeune Constance d'Estingel, indifférente aux conventions sociales. Quand le bazar prend feu et que le piège des flammes se referme, la tragédie fait basculer leur destin.

Lifetime :
Joël Dicker "La vérité sur l'affaire Harry Quebert" On n'est pas couché 3 novembre 2012 #ONPC

Sur le blog :
Derniers articles mis en ligne :
Mon planning de cette semaine :
CHRONIQUES:
♦Pretty Girls
♦La vérité sur l'affaire Harry Quebert
♦Balzac et la Petite Tailleuse chinoise
RENDEZ-VOUS: 
♦Bilan
♦Samedi → BookNews 
♦Dimanche →Sunday's Books 
♦Lundi → Les sorties littéraires 

Et pour finir une petite citation littéraire :
Afficher l'image d'origine

Et voilà !! J'espère que cet article vous a plu !
Bise et bon dimanche :)

2 commentaires:

  1. Je te souhaite une très belle semaine et de belles heures de lectures ;-)

    RépondreSupprimer

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
http://zupimages.net/up/17/22/2ylv.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 52
-Pages tournées: 16398
-Coups de cœur: 3
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg