lundi 30 septembre 2019

Il était une voix... (♥♥♥) écrit par Marina Al Rubaee - Éditions Mazarine

Titre: Il était une voix...
Auteur(e): Marina Al Rubaee
Genre: Contemporain
Nombre de pages: 272
Date de sortie: 18/09/2019
Prix du livre papier: 18€00
Prix du livre numérique: 12€99
ISBN: 9782863745090
Éditions: Fayard /Mazarine
 

Synopsis: 
C’est l’histoire d’une petite fille devenue femme, née dans une famille considérée comme différente et en difficulté par la société, du fait de la surdité de ses parents. Et pourtant, elle a senti, observé, vécu des situations qui sortent du commun et lui ont donné la force d’appréhender la vie autrement. Là d’où elle vient, on allume et on éteint la lumière pour faire remarquer sa présence. On ne dit pas, mais on «_parle_» et montre les choses avec les mains. Et on ne laisse jamais tomber.
Marina Al Rubaee nous invite à entrer dans une autre réalité, un univers où elle a dû très tôt prendre le rôle d’une adulte en devenant une aidante – quelqu’un qui s’occupe de proches en situation de dépendance.
Vue de l’extérieur, cette situation paraît extraordinaire alors que, pour elle, c’est une vie des plus ordinaires.

« J’ai grandi avec des parents sourds. Aller à l’école fut un choc. J’y rencontrais un monde fait exclusivement de paroles et de sonorités. Je n’ai commencé à parler qu’à l’âge de six ans, puis je suis tombée amoureuse des mots. J’ai décidé d’écrire pour traduire en lettres les silences et les signes qui m’habitaient, pour les partager, leur donner du sens, un poids et une existence.»


J'ai choisi de lire ce livre pour son résumé qui m'a interpellée et sa couverture que j'ai trouvée intrigante et sympathique. J'ai entièrement confiance en les livres proposés aux Éditions Fayard / Mazarine, je ne suis jamais déçue, je fais toujours de belles découvertes littéraires dans leur catalogue et celui-ci ne déroge pas à la règle. Je vous invite à regarder d'un peu plus près leur collection, vous trouverez sûrement votre bonheur !

Il était une voix... est un récit court, seulement 272 pages qui se lisent rapidement, le contenu est touchant et fort, Marina Al Rubaee nous parle sans tabou de son enfance, de son adolescence et de sa vie de femme aux côtés de ses parents sourds. En tant que lecteurs, nous apprenons beaucoup de choses sur la langue des signes, mais aussi sur le quotidien de ces personnes qui ne s'entendent pas parler et qui, sans le faire exprès crient fort leurs mots pour faire entendre leur voix.
Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ai très rapidement été désarçonnée, car j'avais l'impression d'avoir déjà lu ce livre. L'histoire ne m'était pas inconnue, les petits détails que je découvrais me rappelaient un autre bouquin, j'ai cherché dans ma mémoire et dans mon blog et très vite j'ai remis le doigt sur le livre qui m'avait tant marquée : Les mots qu'on ne me dit pas de Véronique Poulain, un témoignage franc, authentique et touchant que j'avais beaucoup aimé.
Il était une voix... est dans le même registre, si vous avez aimé l'un vous aimerez l'autre, c'est certain, la plus grosse différence entre ces deux récits est dans l'écriture puisque Marina a une plume plus lisse, moins accrocheuse, mais le sujet de base est le même.

Marina se raconte, elle commence à parler d'elle en tant que petite fille qui doit, en grandissant, apprendre à vivre avec le handicape de ses parents, tous deux sourds. À l'âge de six ans, elle doit par exemple téléphoner pour la première fois au patron de son papa afin de réclamer le salaire de ce dernier qui n'est toujours pas arrivé, un souvenir difficile et pourtant rempli de fierté. Plus tard, elle sert d’interprète entre sa maman et les médecins, mais aussi face aux diverses administrations. Marina explique aux autres ce qu'elle vit à la maison, le poids qu'elle porte sur ses petites épaules, les responsabilités auxquelles elle doit faire face, tout cela est dit avec énormément d'amour et de respect. Certaines scènes sont extrêmement touchantes, je pense notamment au moment où les professeurs et camarades de Marina apprennent la différence de ses parents. Le regard des autres est lourd de sens pour cette enfant qui souhaite être comme les autres.
On ressent les difficultés de cette famille, mais aussi tout l'amour qu'il partage, c'est beau, vraiment.

Il était une voix... est un témoignage que j'ai beaucoup aimé découvrir, écrit avec sensibilité et émotion ♥ j'ai noté quelques longueurs, c'est vrai, mais l'ensemble m'a plu. Je vous conseille vivement de lire ce récit qui saura forcément, à sa manière, vous toucher.
Je remercie chaleureusement les Éditions Fayard / Mazarine pour la découverte de ce roman, et je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne lecture :) 
 

Ma note:

Vous l'avez lu ? Notez-le:

Les premières lignes:
Prologue

Avant l’histoire…

Je suis intriguée par le fait que tout le monde soit intrigué que je « parle » la langue des signes. Plus encore lorsque j’évoque la surdité de mes parents. J’entends des « c’est extraordinaire », « tout le monde devrait apprendre ». Je vois dans les yeux des gens cette curiosité, ce je ne sais quoi de formidable. Alors que ce fut et reste ma banalité quotidienne. Je me sens gênée. Trop d’attention d’un coup, de lumière, alors que je rêve de me fondre dans l’ombre de la discrétion. Je n’ai pas fait exprès d’accomplir cet « exploit ». C’est le hasard, le fruit d’une improbabilité, du grand jeu de la vie. Mais la conscience de cette différence, je l’ai acquise en me frottant à la réalité des autres. Tous me renvoyaient à cette particularité faisant de moi, par le truchement de mes parents, une personne particulière. Alors, pour mieux me cacher, pour me faire oublier, je déployais mes mains, je les agitais pour apprendre aux uns et aux autres un signe par-ci par- là, que chacun oublierait vite, par manque de pratique.
La langue des signes fait écran entre moi et le monde. Elle protège autre chose de plus ténu, d’essentiel, qui me fragilise et ne renforce en même temps. Cette vulnérabilité dont je sens poindre le museau dans ma tête et mon corps, cette part d’humanité trop humaine qui se frotte au cœur de la vie et dont on ne sait que faire. Elle est rattachée essentiellement à des émotions, à une conscience aiguë de la fragilité et de l’éphémère de la vie.
Oui, la langue des signes a cette vertu de me permettre de poser un voile de pudeur sur ces sentiments qui peuvent être piétinés, abîmés s’ils sont trop tôt dévoilés, s’ils ne sont pas respectés, reconnus.

Quelques mots sur l'auteur(e):
0015_marina-300-27_WEB
Marina Al Rubaee est journaliste spécialisée dans le secteur social et médico-social. Elle a débuté sa carrière en tant que pigiste auprès de plusieurs médias dont le Journal de l’action sociale, Rebondir et Courrier Cadres. Parallèlement, elle devient rédactrice de La Péniche, agence de communication spécialisée dans l’économie sociale et solidaire, puis rédactrice en chef du journal de la ville de Conflans-Sainte-Honorine. Depuis 2011, son activité de journaliste indépendante l’amène à l’écriture d’articles pour la revue XXI et Vivre ensemble, journal de l’Union Nationale des Associations de Parents et Amis de Personnes handicapées mentales (UNAPEI). Aidante de ses parents sourds, elle s’oriente naturellement vers cette thématique à travers notamment un projet en partenariat avec la fondation Novartis, « Génération proches » et la co-écriture avec Jean Ruch du livre Les aidants pour les nuls.


Quelques liens indispensables:

Aucun commentaire:

:)) ;)) ;;) :D ;) :p :(( :) :( :X =(( :-o :-/ :-* :| 8-} :)] ~x( :-t b-( :-L x( =))

Enregistrer un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

https://zupimages.net/up/19/37/7xot.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2019
-Livres lus: 94
Coups de cœur: 9
Mes lectures en 2018
-Livres lus: 110
-Pages tournées: 32554
-Coups de cœur : 11
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 117
-Pages tournées: 37530
-Coups de cœur: 8
*Blogueuse littéraire depuis le 1er janvier 2013
Copyright © 2013 à 2019 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg