Dernières chroniques

9 avr. 2020

Si tu meurs, je te tue (♥♥♥♥) écrit par Chloé Verlhac - Éditions Plon

Titre: Si tu meurs, je te tue
Auteur(e): Chloé Verlhac
Genre: Témoignage
Nombre de pages: 224 
Date de sortie: 02/01/2020
Prix du livre papier: 18€00  
Prix du livre numérique: 12€99 
ISBN: 9782259280709 
Éditions: Plon
 



Le 7 janvier 2015 explose tout en miettes.
« Ce soir là, comme à son habitude, il fabrique ses couleurs devant le JT. Et puis, saisi d’une impulsion, il se lève sans un bruit. Je le regarde du coin de l’œil. Il disparaît comme un chat. Il réapparait quelques longues minutes plus tard. Il me tend un galet, en me souriant doucement. On adore les galets. On en fait collection… Il me demande de le retourner. Il l’a signé au feutre.
Il me dit : « Tu as vu ? Je les ai tous signés. On ne sait jamais, ça pourra valoir très cher dans quelque temps. » C’était quelques jours avant l’attentat.
Ainsi commence le récit de Chloé. Épouse Verlhac. Mamma à la tête d’une petite tribu recomposée et pas mal de chats.
Par fragments, sensations, éclats de souvenir, Chloé Verlhac reconstitue le puzzle d’une vie fracassée, d’une vie qui n’est plus pareille mais d’une vie qui continue malgré tout, âpre, belle, mordante. Une sacrée vie Tignous.
Le récit narre peu à peu les coulisses  largement inconnues du grand public de l’attentat  et de l’après, et une lente reconstruction des proches.

Résultat de recherche d'images pour "mon avis"        
J'ai lu plusieurs récits ayant pour sujet les attentats de 2015. Celui qui m'a le plus touchée est Vous n'aurez pas ma haine d'Antoine Leiris, un témoignage bouleversant, rempli d'amour qui m'a émue aux larmes. Il est court, si vous n'avez pas eu l'occasion de le lire, lisez-le, vraiment.
Chloé Verlhac, la veuve de Tignous : "Je me suis demandé si je ...
Chloé Verlhac et son époux Bernard Verlhac, dit Tignous
 Je n'avais, jusqu'ici, rien lu en ce qui concerne Charlie Hebdo, mais en début d'année Chloé Verlhac, la femme de Tignous (caricaturiste et dessinateur de presse français, mort assassiné lors de l'attentat contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015) était présente sur divers plateaux télé pour présenter son livre Si tu meurs, je te tue et sa force de caractère, sa façon de parler de son époux avec tant de force m'a donné envie de découvrir son histoire.
J'ai dévoré ce récit en seulement quelques heures, une fois commencé, il m'était impossible de décrocher, de lâcher, poser mon livre. J'étais complètement happée par cette belle histoire d'amour, ce témoignage déchirant, poignant et fort.
Chloé ne parle pas ou très peu des terroristes et c'est tant mieux, elle ne leur donne pas d'importance, de valeur, ils ne méritent pas d'être mis en avant dans un livre et encore moins lorsqu'il s'agit d'un hommage comme celui-ci.
Elle parle de sa rencontre avec l'homme de sa vie, de sa vie de famille recomposée, de ses enfants, de son envie de devenir mère à nouveau, de ses projets de vie, de couple. Elle nous raconte comment elle a appris la fusillade le 07 janvier 2015 en fin de matinée, comment elle s'est rendue à l'école inquiète mais la tête haute pour récupérer ses enfants, la force qu'elle a eue à ce moment-là, incroyable ! Puis son arrivée sur les lieux, les minutes et heures difficiles qui ont suivi, l'ignorance, le silence. Cette façon indélicate qu'ont eu les soignants pour lui apprendre la mort de son mari. L'après : les premières fois, premier coucher dans le lit vide, premier repas, premier sourire, première sortie, premier Noël...
Puis viennent les détails financiers, ces chapitres-là ne m'ont pas plu, même si je comprends la colère de Chloé Verlhac, j'ai trouvé ces passages longs.
Sa bienveillance s’entendait dans son sourire. C’est la seule personne que j’ai entendu sourire.

J'ai eu durant ma lecture et à plusieurs reprises des frissons, l'envie de pleurer. L'émotion était palpable. Si tu meurs, je te tue est un très beau témoignage d'amour, un cri du cœur, un récit dur et poignant.
J'ai beaucoup aimé lire ce livre, même si j'aurais préféré qu'il soit totalement sorti de l'imagination de l'auteure, que ces attentats soient de la pure fiction, malheureusement tout cela s'est bien passé et la douleur est toujours aussi vive, même cinq ans après.
En tout cas, Chloé Verlhac peut être fière de ce qu'elle a écrit, fière de ce qu'elle transmet dans son récit, c'est un très bel hommage qui respire l'amour éternel.
Disponible aux Éditions Plon, n'hésitez pas à le lire, il en vaut vraiment la peine !

 Je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne lecture :) 
 

Ma note:
Vous l'avez lu ? Notez-le:  

Extrait: 

Quelques mots sur l'auteur(e):
Après « Charlie », la vie sans Tignous - Elle
Chloé Verlhac, épouse du dessinateur Tignous, était attachée de presse dans l’univers du spectacle vivant. Elle organise des expositions et tient des conférences sur le dessin de presse et le travail de son mari.

 

Related image

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥