Mes dernières chroniques

mercredi 13 avril 2016

Désolée, je suis attendue (♥♥♥♥♥/coup de coeur) écrit par Agnès Martin-Lugand - Éditions Michel Lafon

Titre: Désolée, je suis attendue
Auteur: Agnès Martin-Lugand
Genre: Contemporain
Nombre de pages: 378
Date de sortie: 14/04/2016
Prix support papier: 18€95
Prix format numérique: 7€99
ISBN: 978-2749923871
Editions: Michel Lafon
Acheter le livre papier
Acheter le livre numérique

Synopsis:
Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d’affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l’adrénaline est son moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues, et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s’inquiètent de son attitude. Peu lui importe les reproches qu’on lui adresse, elle a simplement l’impression d’avoir fait un autre choix, animée d’une volonté farouche de réussir.
Mais le monde qu’elle s’est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé.
Un roman émouvant sur les choix de vie



Mon avis:
Je remercie chaleureusement Agnès Martin-Lugand et Camille des Éditions Michel Lafon pour cette merveilleuse lecture.


Ma notation:


Vous l'avez lu ? Notez-le:

Informations:
Ce roman contient 14 chapitres assez longs, mais qui se lisent très facilement grâce à la merveilleuse plume d'Agnès Martin-Lugand.

Mes ressentis:
Comme chaque année, je vais essayer de vous transmettre mes ressentis sur le tout dernier livre d'Agnès Martin-Lugand et comme chaque année je vais être insatisfaite de ma chronique parce qu'aucun mot ne peut décrire à la perfection tout le bien que je pense de cette auteure et de ses romans.
Je suis toujours confiante lorsque j'ai entre les mains un livre comme celui-ci avec une photo élégante en noir et blanc qui n'est pas choisie au hasard puisqu'elle représente à la perfection un moment de l'histoire, lorsque ce livre a un titre à la sonorité poétique que l'on ne peut oublier tellement il a du sens et pour finir lorsque le nom de l'auteure inscrit sur la couverture est celui d'une femme que j'apprécie particulièrement : Agnès Martin-Lugand.
Des éléments convaincants à mes yeux !
Cerise sur le gâteau, le résumé : court, il va à l'essentiel, est fidèle au contenu et donne envie de se plonger directement dans ce petit bijou littéraire.
Je n'ai pas attendu bien longtemps pour le commencer, même si je dois vous avouer que j'ai contemplé mon exemplaire de nombreuses fois avant de le lire, je l'ai tourné et retourné, j'ai caressé la couverture, senti l'odeur du papier... Et puis, j'ai une petite confidence à vous faire : j'ai eu beaucoup de mal à me lancer, parce que je savais qu'à partir du moment où le premier mot serait sous mes yeux, je ne pourrais plus lâcher mon exemplaire et que ma lecture s'achèverait trop rapidement.
Il est temps de vous parler du contenu du roman !
Premier chapitre : j'ai fait la connaissance de Yaël, une jeune femme pleine de vie de 25 ans. On pourrait la comparer à un petit bonbon acidulé tellement elle est pétillante et légère. Une chose devient tout de suite évidente pour nous lecteurs : on va aimer cette fille.
J'ai tout de même eu une petite frayeur, l'intégralité de ce premier chapitre m'a tout de suite fait penser au roman "Le diable s'habille en Prada", et là je me suis dit : "Oula, qu'est-ce qu'elle nous a fait Agnès ?? Un changement de style inattendu ? ", mais dès le deuxième chapitre, les choses sont redevenu plus familières, plus sérieuses, moins légères et l'histoire a pris son envol.
Désolée, je suis attendue, contient toutes les petites choses que l'on aime tant dans la plume de notre auteure adorée : des protagonistes attachants et simples, des personnes avec lesquelles nous pouvons nous identifier sans difficultés, vous savez cette petite bande d'amis que l'on aimerait tous avoir autour de nous. Il y a donc Yaël, l’héroïne, Alice la sœur de Yaël, Cédric l'époux d'Alice, Adrien et sa femme Jeanne et pour finir Marc. Je les ai tous aimés, j'ai adoré chaque personnalité. Au-delà de ces six personnes, il y a également d'autres intervenants, je pense notamment au patron de Yaël qui a quand même une grande place dans l'histoire ainsi que ses collègues et puis j'ai évidemment une petite pensée pour l’assistante de Yaël...
Sans oublier la petite surprise faite par Agnès puisque deux personnages d'un autre de ses romans font une apparition dans celui-ci. Un petit clin d’œil appréciable pour ses fidèles lecteurs !
Dans les petites choses que l'on aime tant dans la plume de notre auteure, il y a aussi ce que raconte l'histoire, celle-ci est toujours très juste et nous parle à un point... Elle nous touche parce qu'elle nous ressemble. Désolée, je suis attendue, nous raconte la vie professionnelle et personnelle de Yaël, qui, à l'âge de 35 ans, est une femme comblée dans son boulot, elle a une vie très rythmée, très dense. Elle se lève toujours à la même heure, va faire quelques longueurs à la piscine, file au travail et ne donne que le meilleur d'elle. Elle ne prend pas le temps de vivre, de voir ses amis, sa famille, mais vit cette situation parfaitement bien, puisque quelque part, c'est elle qui l'a choisie. Il n'y a pas de place pour les hommes dans cet emploi du temps serré, pas de place pour un enfant, pour les vacances...
Mais la vie est pleine de surprises et parfois le hasard fait extrêmement bien les choses.
Yaël va retrouver un ami perdu de vue et ces retrouvailles vont l'amener à faire des choix importants.
Je pense que nous avons tous un petit quelque chose de Yaël en nous. Pour moi c'est mon addiction à mon téléphone portable, le besoin d'être toujours connectée à mes mails, toujours réactive. C'est aussi une personne qui est entière, elle ne fait pas les choses à moitié et se donne à fond lorsqu'elle a une idée en tête quitte à passer à côté de certaines choses qui ont de l'importance. Cela aussi je le partage avec elle. Pour le coup, plus j'avançais dans ma lecture et plus je réfléchissais à mon quotidien.
Comme Yaël, on finit par se demander quelles sont nos priorités et surtout on a envie de se délecter des petits moments de bonheur qui passent comme des étoiles filantes dans nos vies.
Je m'aperçois que je suis encore en train de vous écrire un pavé, c'est l'effet Agnès M-L ! Désolée.
J'aurais pu tout simplement vous dire que vous devez absolument lire ce livre, il ne peut pas en être autrement !
Je vais terminer ma chronique en vous disant que les écrits d'Agnès ne sont pas comme des montagnes russes, ses romans se valent tous, ils sont aussi bons les uns que les autres et j'aime ça, parce que je pense sincèrement que c'est une personne authentique et que le soleil qu'elle a dans le cœur se reflète dans les mots  et les histoires qu'elle couche sur le papier.
Merci Agnès pour ces moments de lecture, merci de nous faire partager votre talent, votre amour pour la vie, pour l'amour tout court et pour tout ce qui fait de vous une personne unique et indispensable dans mon arc-en-ciel du bonheur !


Les premières lignes:
-1-
Quatre mois que je me tournais les pouces : vive les stages de fin d'études ! Avec le recul, je comprenais mieux pourquoi j'avais réussi à trouver le mien à la dernière minute. Contrairement à tous mes camarades d'école de commerce, prêts à turbiner comme des malades, je ne l'avais pas cherché dans l'idée de me défoncer pour décrocher mon premier CDI. J'étais partisane du moindre effort et je savais ce que j'aimais : manier mes deux langues - le français et l'anglais - et permettre aux gens de communiquer entre eux. J'adorais parler. Plus bavarde que moi, ça n'existait pas. [...]

Parlons de l'auteur:
Agnès Martin-Lugand (née à Saint-Malo) est une romancière française. Psychologue de formation, elle s'est tournée vers l'écriture et a publié un premier roman, Les gens heureux lisent et boivent du café, en auto-édition sur la plate-forme Kindle d'Amazon le 25 décembre 2012. Vite repérée par des blogueurs littéraires proches du milieu de l'auto-édition, elle a été abordée par Florian Lafani, responsable du développement numérique des Éditions Michel Lafon, avec une proposition d'entrer dans l'édition traditionnelle. Le roman une fois entré au catalogue de Michel Lafon, l'éditeur a assuré des traductions dans plusieurs langues européennes, notamment en espagnol, italien, néerlandais, polonais et turc.
Son deuxième roman, Entre mes mains le bonheur se faufile, a été publié par la même maison en juin 2014.
Les droits cinématographiques des Gens heureux lisent et boivent du café viennent d'être acquis par le producteur américain Harvey Weinstein. (Lire l'article)
Suivez Agnès Martin-Lugand sur sa page Facebook

Quelques liens indispensables:

4 commentaires:

  1. Je viens de le commencer, je vais y passer l'après midi je pense

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré ! Merci pour ta chronique. Bises

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai dévoré... j'ai adoré!
    Katia

    RépondreSupprimer
  4. J'ai très envie de le lire ...
    J'ai d'abord été attirée par la photo de couverture que je trouve très belle (elle me fait penser à celle du livre de Delphine de Vigan "Rien ne s'oppose à la nuit" que j'ai adoré) et j'ai lu beaucoup de bons commentaires au sujet de ce roman.
    Je reviendrai vous en parler.
    Valérie.

    RépondreSupprimer

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Printfriendly

http://zupimages.net/up/17/40/cjqy.jpg
Les lectures de Lily ♥ Mon embellie littéraire ♥
Mes lectures en 2017
-Livres lus: 99
-Pages tournées: 31249
-Coups de cœur: 8
Mes lectures en 2016
-Livres lus: 168
-Pages tournées: 57532
-Coups de cœur: 10
Mes lectures en 2015
-Livres lus: 185
-Pages tournées: 61 640
-Coups de cœur : 18
*Sur Blogger depuis mi-février 2014
*Sur Overblog de janvier 2013 à mi février 2014
Copyright © 2013 à 2017 - Tous droits réservés à Les lectures de Lily - Blog littéraire.
Tous les textes sont la propriété de l'auteur du blog Les lectures de Lily. Toute utilisation ou reproduction est interdite. Tous les textes sont déposés chez Copyright France
http://zupimages.net/up/16/26/34eq.jpg