Dernières chroniques

23 avr. 2020

La femme au manteau violet (♥♥♥♥♥ / Coup de cœur) écrit par Clarisse Sabard - Éditions Charleston

Titre: La femme au manteau violet
Auteur(e): Clarisse Sabard
Genre: Contemporain
Nombre de pages: 454
Date de sortie: 17/03/2020
Prix du livre papier: 19€90
Prix du livre numérique: 12€99  ISBN: 9782368125076
Éditions: Charleston
  




 
2018.
À la suite d’un accident, Jo apprend qu’elle risque la rupture d’anévrisme, et que l’opération qui pourrait la sauver n’est pas sans risques. Persuadée qu’elle va mourir, elle se réfugie chez son grand-père. Elle découvre alors qu’il a reçu quinze ans plus tôt un pendentif, accompagné de quelques mots griffonnés : « De la part de Charlotte, qui n’a jamais oublié Gabriel. Ce souvenir vous revient de droit. » Déterminée à percer ce secret de famille, Jo se rend en Angleterre, sur les traces du mystérieux bijou.

1929.
Charlotte et son mari se rendent à New York en voyage d’affaires. Là-bas, la jeune femme s’éprend du charmant Ryan… Lorsqu’il apprend qu’elle l’a trahi, son époux, pris d’un violent accès de rage, la laisse pour morte. À son réveil, Charlotte comprend, effondrée, qu’il est parti avec ses papiers : il lui est désormais impossible de rentrer en France et de rejoindre son fils Gabriel.

Un roman qui traverse les océans, les générations, et s’interroge sur la maternité dans la vie d’une femme.


Résultat de recherche d'images pour "mon avis"     
Aujourd'hui, je vais vous parler d'un livre qui a déclenché chez moi un sacré coup de coeur (beau et intense !) : La femme au manteau violet écrit par l'excellente Clarisse Sabard et publié par les Éditions Charleston (Je vous passe tout le bien que je pense de cette auteure et de cette maison d'édition... ♥).
"Je l'aime tant, le temps qui reste... / Je veux rire, courir, pleurer, parler / Et voir, et croire / Et boire, danser / Crier, manger, nager, bondir, désobéir / Voler, partir, repartir / Souffrir, aimer / Je l'aime tant, le temps qui reste."Ce soir, ces paroles resonnaient en moi plus qu'aucune autre.
L'histoire -qui se passe dans les années 30- est celle de Charlotte qui se retrouve piégée à New York, seule, abandonnée par son époux, sans papiers, sans argent, elle va devoir être forte et se battre afin de retrouver une identité, une vie et la liberté.
Et puis il y a Jo, à notre époque, qui essaie de démeller le vrai du faux, de comprendre qui est cette femme, Doris, qui a envoyé un pendentif à son grand-père et qui, apparemment, a des choses à lui apprendre. Jo va voyager à Londres (pour mon plus grand plaisir) et mener sa petite enquête.
Qui est exactement son aïeul, quel secret cache-t-il et qui sont ces Anglais pour lui ?
La magie agit au fil des pages, La femme au manteau violet se dévoile et je vous assure que c'est juste MAGNIFIQUE !!

Que ce soit à notre époque ou dans les années 30, j'ai adoré la plume de Clarisse qui a su mettre ses personnages en valeur ainsi que de l'intensité à son histoire. Je me suis tout de suite attachée à Charlotte qui m'a émue en tant que femme, mais aussi et surtout en tant que mère.
Jo m'a elle aussi beaucoup touchée, elle apprend au début du roman qu'elle est malade et que seule une opération peut la sauver, mais cette chirurgie est risquée, elle doit donc prendre une décision décisive. Malgré tout, elle trouve quand même la force de mener sa quête avec beaucoup de bienveillance, de joie et de sensibilité. 
Un régal pour nous lecteurs !

Clarisse fait partie de mes auteurs chouchous. Avec ce roman, elle prouve une fois de plus qu'elle a un style d'écriture performant et efficace, elle ne s'essouffle pas avec le temps et nous offre des histoires toujours aussi prenantes, touchantes, le coup de cœur se renouvelle chaque année, bravo et merci pour ça !
Aujourd'hui, je ne vous invite pas à la découverte d'un roman, je vous demande de lire La femme au manteau violet, cette pépite parmi les pépites ! 
Vous ne pouvez pas passer à côté 😉


Je remercie chaleureusement les Éditions Charleston pour la découverte de ce roman, et je vous souhaite à toutes et à tous une très bonne lecture :) 

Ma note:

Vous l'avez lu ? Notez-le:

Les premières lignes:
PROLOGUE 
 Paris, mars 1957
 ELLE ÉTAIT LÀ. Statique, presque figée. Drapée dans une espèce de dignité que rien ne semblait pouvoir faire vaciller.
 Victor l’avait aperçue, qui prenait place dans les gradins, pas très loin du ring. Quatrième rang. C’était le manteau qui avait attiré son regard, il n’avait pas changé en dépit de la décennie écoulée : un long manteau violet. Il aurait pu l’avoir oubliée, il aurait pu reléguer aux oubliettes la très courte apparition qu’elle avait fait dans sa vie. Que représentent quelques minutes, dans une existence ? Cependant, elle était là et il émanait d’elle cette même détermination qui l’avait frappé la première fois. L’espace d’un instant, il se sentit pris de panique.
 — Ça va, vieux ? T’es plutôt pâle.
 Victor se tourna vers son entraîneur et, attrapant un bandage pour protéger ses mains, tenta de le rassurer :
 — Un peu d’appréhension, Dédé, rien d’autre.
 Ce dernier acquiesça d’un signe de tête, un cure-dents coincé entre les lèvres.
 — Ouais, je comprends. C’est le dernier match. Tu vas tout donner.
 Victor déglutit pour chasser la boule qui s’était sournoisement logée dans sa gorge.
 — Tiens, tu m’aides ? dit-il en agitant les bandes chirurgicales sous le nez de l’entraîneur.
 Ces gestes rituels, il les avait réalisés plus d’une centaine de fois. Ce soir, Victor jouait son ultime combat de boxe car sa femme ne supportait plus la crainte qu’elle ressentait dès qu’il montait sur un ring. L’incertitude de ne pas savoir dans quel état il en redescendrait la rongeait. La peur de le voir mourir sous les coups. Et puis, il fallait penser au petit aussi. Ce n’était pas une vie de redouter sans arrêt qu’il se retrouve orphelin de père du jour au lendemain. Tout pouvait arriver avec cette nouvelle génération de gars qui avaient faim de réussite et voulaient s’imposer dans un sport considéré comme ingrat.

Quelques mots sur l'auteur(e):
Clarisse Sabard
Clarisse Sabard est née en 1984 dans une petite ville située en plein coeur du Berry. Après un bac littéraire, elle s’oriente vers le commerce. Un AVC la rattrape et elle décide de réaliser enfin son rêve : écrire. Passionnée de littérature et de voyages, elle vit aujourd’hui à Nice et se consacre à l’écriture.

Son premier roman, Les Lettres de Rose, a reçu le Prix du Livre Romantique 2016. Elle est également l’autrice de La Plage de la mariée, Le Jardin de l’oubli, et Ceux qui voulaient voir la mer.

 


Related image

3 commentaires:

  1. J'entends soit du très bon soit du bof bof sur ce roman, du coup, je ne sais plus trop quoi en penser ! Je vais quand même l'ajouter à ma wish-list.

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre est une pépite, une petite merveille, découverte grâce à toi. Merci à toi pour tes avis toujours fidèles. Merci à Clarisse d'écrire de si beau livre. A coup sur, c'est un livre que j'offrirai.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour cette belle découverte et merci également pour tous tes autres conseils de lecture !

    RépondreSupprimer

Un petit mot de votre part fait toujours plaisir ♥